Grizzlies

Grizzlies – Warriors, débrief du Game 3 : Memphis spamme la touche défense et confirme à la maison

Comme une pièce de théâtre maintes fois répétée, les Grizzlies ont proposé à leurs fans une copie conforme du Game 2 dans le Tennessee et sont sortis sous les acclamations du public. Memphis l’emporte et sème le doute dans les têtes californiennes (99-89).

Dans un FedExForum chauffé à blanc, les coaches font dans le traditionnel en termes de line-up. Et malgré le retour de leurs vieux démons du Game 2 (9/23 au tir dans ce quart-temps, dont 1/7 à 3-points), ce sont pourtant les Warriors qui prennent le meilleur départ dans cette partie. Andrew Bogut et Harrison Barnes sont opportunistes au rebond offensif et Golden State enchaîne les points faciles en contre-attaque. Seulement les Grizzlies ne sont pas longs à réagir et Mike Conley envoie Leandro Barbosa à l’hospice avant de conclure son action par un triple pour compenser avec l’adresse désastreuse des Dubs du parking. En sortie de banc, c’est Kosta Koufos qui poursuit l’énorme chantier entamé par Zach Randolph et Marc Gasol à l’intérieur. Au total, Memphis marquera 16 de ses 23 points dans la peinture lors de ce premier acte. 23-20, Grizzlies.

Les pertes de balle s’enchaînent rapidement pour Golden State et les benchers de Memphis en profitent pour rendre hystériques les 18.119 chanceux présents à la « Grindhouse », à l’instar de Vince Carter qui gobe un rebond offensif avant de convertir le putback sans même décoller les sneakers du parquet. On tourne les serviettes à Memphis. Tony Allen (8 points, 5 rebonds, 2 passes et 4 interceptions ainsi qu’1 block) continue de rentrer dans le cerveau de ses adversaires et fait complètement déjouer Golden State en attaque. C’est guère mieux pour les Warriors dans leur propre moitié de terrain où les intérieurs s’emmêlent les pinceaux sur pick’n’roll, laissant la voie libre à Marc Gasol. L’Espagnol regagnera le vestiaire avec un double-double en poche (16 points, 10 rebonds). À la mi-temps, seul Harrison Barnes (16 points, 6 rebonds à 7/10 hier) remonte le pourcentage de l’État Doré. 55-39 en faveur des locaux.

Comme mardi dernier, les Guerriers reviennent avec de meilleures intentions dans le troisième quart-temps. Draymond Green allume la mèche derrière l’arc et Klay Thompson lui emboîte le pas. Memphis n’a plus le contrôle du tempo et précipite son jeu offensivement, ce qui permet à Golden State de faire un premier rapproché (58-51). Mais comme au Game 2, les effets du discours de Steve Kerr s’estompent rapidement et les Grizzlies retrouvent le chemin du cercle dans le sillage de Zach Randolph (22 points, 8 rebonds à 9/15 au tir) qui sanctionne Festus Ezeli venu remplacer le pivot Australien des Warriors auteur de quatre fautes. Le « Grit & Grind » use les extérieurs de GS et le MVP n’a d’autre choix que d’envoyer un air ball à 9 mètres. Le FedExForum exulte. 79-64, les Warriors remporte cette période d’un petit point.

Mais comme chacun le sait, la meilleure équipe de la saison régulière n’est jamais vraiment morte et cet écart de 15 points laisse encore envisager un come-back de la part de la Dub Nation. Ce retour commence même à se profiler lorsque Andre Iguodala permet aux siens de repasser sous la barre symbolique des 10 points d’écart avec 5 minutes à jouer (86-77). Les Grizzlies commettent plus de fautes que lors des trois premiers quart-temps de la rencontre et Golden State grappille son retard sur la ligne des lancers. Mais là encore, l’adresse fuit les Warriors (19/28 sur la charity line) et Courtney Lee offre un peu d’oxygène à une salle en apnée (84-91). Transparent en deuxième mi-temps, Marc Gasol croit rentrer son quatrième tir primé de la saison sur le buzzer des 24 secondes mais il sera finalement revu et corrigé en 2 points. Pas grave, ce sera finalement suffisant pour les Grizzlies malgré la sixième faute de l’Espagnol sur l’action suivante, les Warriors étant simplement trop maladroits au tir mais aussi dans leurs passes (17 turnovers) à l’image d’un Draymond Green méconnaissable en attaque (1/8 et 5 pertes de balle dont la dernière à 1:13 qui anéantit les derniers espoirs de retour de GS et une lane violation stupide sur un lancer-franc réussi de Stephen Curry) et des « Splash Brothers » auteurs de 43 points à 16/34 dont 5/16 du parking et 7 turnovers à eux deux. À la maison, Memphis l’emporte assez aisément (89-99).

Les Grizzlies confirment leur grosse impression laissée à Oakland il y a quatre jours et imitent les trois autres équipes moins bien classées de ces Playoffs en menant la danse (2-1) dans cette série. Il faut surtout créditer la défense de Memphis qui a encore une fois éteint la meilleure attaque de la Ligue en la contenant sous les 90 points comme seulement deux équipes l’avaient fait auparavant cette saison.

Highlights

Boxscores

Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Source : NBA.com

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.
Source : NBA.com

Calendrier

Game 1 : Memphis @ Golden State, 86-101.

Game 2 : Memphis @ Golden State, 97-90.

Game 3 : Golden State @ Memphis, 89-99.

Game 4 : Golden State @ Memphis, 11 mai 9:30 PM (3h30, heure française).

Game 5 : Memphis @ Golden State, 13 mai, horaire à déterminer.

*Game 6 : Golden State @ Memphis, 15 mai, horaire à déterminer.

*Game 7 : Memphis @ Golden State, 17 mai, horaire à déterminer.

* : si nécessaire

Source image : Twitter @NBAcom

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top