Warriors

Warriors – Grizzlies, débrief du Game 2 : Memphis arrive masqué et gâche la fête du MVP

Au terme d’un match maîtrisé de bout en bout, Memphis signe peut-être l’un des plus beaux succès de l’histoire de la franchise et met un terme à l’incroyable série d’invincibilité des Warriors à domicile (97-90). De retour seulement 10 jours après s’être fracturé le visage, Mike Conley a été héroïque et termine homme du match. Pour ceux qui en doutaient encore, il y aura bien une série !

Tout juste nommé MVP, Stephen Curry s’est d’abord vu remettre le Maurice Podoloff Trophy des mains d’Adam Silver avant ce Game 2. Mais la joie sera de courte durée à l’Oracle Arena cette nuit. Protégé d’un masque comme on a l’habitude d’en voir en NBA désormais, Mike Conley a encore prouvé sa grande détermination en reprenant sa place dans le cinq majeur de David Joerger après seulement trois matches d’absence. Le meneur se met tout de suite en évidence et répond immédiatement au nouveau MVP en plaçant la première banderille à trois points du match. Il n’a pas l’air gêné par son masque et enchaîne les paniers (9 points à 4/4 après 5 minutes). Les visiteurs prennent le meilleur départ et Draymond Green est rapidement frustré par l’arbitrage. Il est obligé de laisser ses coéquipiers après 3 petites minutes de jeu et pointe déjà à deux fautes assaisonnées d’une technique. En face, Zach Randolph (20 points, 7 rebonds et 4 assists à 7/16 au tir et 6/6 aux LF) a mis son bleu de travail et part au charbon mais il se fait rapidement prendre par la patrouille pour deux fautes. Steve Kerr tente d’en profiter pour jouer small ball alors que les deux tours de la raquette des Grizzlies sont dehors et Andre Iguodala retrouve enfin un semblant d’adresse (2/2 du parking hier) pour rester dans le coup au terme des douze premières minutes. 28-22, Grizzlies.

Memphis contrôle le tempo du match et empêche les contre-attaques des Dubs. Ces derniers n’ont mis aucun panier en transition après le premier quart-temps alors qu’ils avaient marqué 21 points de cette manière au match précédent. Leandro Barbosa (14 points à 5/9) accélère un peu le rythme du match en sortie de banc alors que Jeff Green, auteur de seulement 8 points hier soir, n’est toujours pas rentré dans ses Playoffs. Cette période va aussi jeter un froid dans tout le Tennessee lorsque Mike Conley restera au sol de longues secondes suite à un choc involontaire avec Draymond Green au niveau de sa fracture. Heureusement, l’homme masqué peut finalement rester sur le parquet. Malgré un manque cruel d’adresse avec seulement 36,8% de réussite au tir en première mi-temps contre 61,5% sur cette même période au Game 1, Stephen Curry (7/19 dont 2/11 à 3 points) et Draymond Green (3/11) vont alors permettre à Golden State de recoller à seulement 2 points (39-41). C’est le moment choisi par David Joerger pour prendre un temps-mort afin de remotiver ses troupes et les effets sont immédiats. Tony Allen rentre ses deux seuls paniers de la mi-temps et les Grizzlies rejoignent les vestiaires sur un run de 9-0 qui relègue les locaux à 11 points. C’est seulement la deuxième fois de la saison que les Warriors sont maintenus en dessous des 40 unités à la pause. 50-39, Golden State doute.

Andrew Bogut et ses coéquipiers reviennent avec de meilleures intentions en deuxième mi-temps. L’Australien prend des rebonds offensifs importants pour remettre GS sur le droit chemin mais l’inévitable Mike Conley sanctionne ses hôtes derrière l’arc. Les Grizzlies ont ajusté leur défense et forcent les turnovers (20 pertes de balle pour les Warriors), transcendés par un Tony Allen qui veut sa place parmi la All-Defensive First Team.

Marc Gasol et Zach Randolph jouent leur jeu en attaque et rentrent leurs tirs à mi-distance. Memphis réalise une nouvelle série de 8-0 et s’éloigne au score (61-45). Mais cette équipe de Golden State a déjà montré qu’elle avait du cœur cette saison et le come-back de 20 points dans le dernier quart-temps face à NOLA reste dans toutes les têtes. La rencontre est encore loin d’être jouée même si le banc des Grizz’ résiste tant bien que mal en cette fin de période. 73-63, Memphis.

Steve Kerr repose ses cadres quelques instants et Barbosa, encore lui, ramène les Warriors à trois possessions. Tout juste de retour, Klay Thompson met fin à une série de 6 échecs au tir dont un reverse dunk qui aurait fait classe dans la chambre des enfants s’il l’avait réussi mais Tony Allen réalise sa septième interception de la série et s’offre un coast-to-coast pour garder Golden State à distance (87-76). Le retour des Californiens semble de plus en plus compliqué et Mike Conley conclut sa soirée à trois points pour presque plier le match. Le meneur termine à 22 points et 3 assists à 8/12 au tir dont 3/6 du parking en 27 minutes et change la physionomie de cette série. Victime de crampes en fin de match, le vengeur masqué avouera après la rencontre qu’il avait rarement été aussi fatigué. Il aura jusqu’à samedi pour se reposer avec l’esprit tranquille ; Memphis a repris l’avantage du terrain. 97-90 Grizzlies, score final.

Porté par son maître à jouer, Memphis a réagi de la meilleure des manières suite à la démonstration du Game 1. Les Oursons mettent fin à une série de 21 victoires consécutives à domicile des Warriors (commencée le 31 janvier face à Phoenix) et égalisent dans cette série. Avec la défaite de Washington à Atlanta plus tôt dans la soirée, il ne reste plus aucune équipe invaincue dans ces Playoffs 2015.

Highlights

Boxscores

Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Source : NBA.com

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.
Source : NBA.com

Calendrier

Game 1 : Memphis @ Golden State, 86-101.

Game 2 : Memphis @ Golden State, 97-90.

Game 3 : Golden State @ Memphis, 9 mai 8 PM (2h, heure française).

Game 4 : Golden State @ Memphis, 11 mai 9:30 PM (3h30, heure française).

Game 5 : Memphis @ Golden State, 13 mai, horaire à déterminer.

*Game 6 : Golden State @ Memphis, 15 mai, horaire à déterminer.

*Game 7 : Memphis @ Golden State, 17 mai, horaire à déterminer.

* : si nécessaire

Source image : Twitter @SLAMonline

Source vidéo : Youtube

3 Commentaires

3 Comments

  1. rookix23

    6 mai 2015 à 11 h 59 min at 11 h 59 min

    Je pense que le facteur-X de cette série, c'est l'apport offensif de Draymond Green. Hyper adroit dans le Game 1, mauvais hier…ça ne pardonne pas. Et Klay doit se montrer bcp + agressif! Après, la défense des Grizz c'est quand même très fort! mais c'est cool, ça fera plus de matchs!

    • Alex_TrashTalk

      6 mai 2015 à 12 h 39 min at 12 h 39 min

      Pas faux ça rookix ! D'ailleurs hier ce sont les Warriors dans leur ensemble qui ont déjoué. Quand tu vois qu'ils finissent à 6/26 au shoot. A eux de rectifier le tir 🙂

  2. rookix23

    6 mai 2015 à 15 h 47 min at 15 h 47 min

    c clair, les warriors vivent par les 3 pts, mais j’insiste sur Dray car il ouvre totalement le jeu quand il met dedans de loin et on l’a vu dans le Game 1, le gros Zachou déteste sortir aussi loin en défense!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top