Grizzlies

De retour après 10 jours dans le mal, Mike Conley se venge sur les Warriors : 22 points à 8/12 !

Souffrant de son absence dramatique lors du Game 1, les aficionados des Grizzlies n’ont pu cacher leur joie immense lorsqu’ils ont appris la titularisation de leur taulier, à savoir Mike Conley, quelques minutes avant le coup d’envoi de ce deuxième affrontement en terres californiennes. Suite à son opération aussi douloureuse que délicate à l’œil gauche, l’ancien meneur de la fac d’Ohio State de 27 ans, masque de protection sur la figure oblige, a su guider les siens vers une victoire capitale à l’Oracle Arena cette nuit

Perçu comme le messie sur les rives du Mississippi, le maître à jouer des Oursons a livré une performance clutch et héroïque, « genre HÉROÏQUE », au meilleur des moments ! Encore incertain à une poignée de secondes de l’entre-deux, Conley s’est enfin senti apte à combattre après avoir vécu un véritable calvaire la semaine passée. Vomissements, pontages, fatigue : il a tout envoyé valser une fois son masque de justicier solidement fixé sur son visage, semblable à un cratère horrifiant. Malgré sa blessure persistante au pied, « Capt’n Clutch » n’en a eu cure et s’est dépassé au cours des 27 minutes qu’il aura vécues sur le parquet jaunâtre des locaux. Alors qu’ils comptaient célébrer pépère l’avènement de leur nouvel MVP « à tête d’enfant », les supporters des Guerriers de la Baie d’Oakland ont assisté à un sabotage méthodique de la cérémonie, fomenté par le vaillant Conley et sa troupe. Au final, le Zorro 2.0 du Tennessee envoie pas moins de 22 unités à 8/12 au shoot (3/6 longue distance) et 3 passes décisives, le tout à la lisière de la cécité, avec une défense des plus actives sur Stephen Curry et des crampes qui ont failli lui flinguer les mollets en toute fin de partie. Le bougre a frôlé la syncope mais voilà ce qui s’appelle personnifier l’expression ‘aller au bout de soi-même’ ou ‘être au bout de sa life’ ! Clairement.

Bien épaulé par l’abnégation de son comparse Tony Allen et au bord de l’épuisement, Mike Conley, grâce à cette performance singulière, permet à ses Oursons de ravir avec brio l’avantage du terrain aux Warriors avant que la série ne bascule au FedExForum de Memphis ce samedi pour deux nouvelles confrontations au couteau. Underrated, vous avez dit ?! Prends-en de la graine, D.L.

Source image : Twitter officiel des Memphis Grizzlies 

4 Commentaires

4 Comments

  1. xtza

    6 mai 2015 à 10 h 11 min at 10 h 11 min

    La baie d'Auckland bah bien sur….. Oakland maybe ??
    On a séché les cours de Géo chez TrashTalk ??

    • Leo_TrashTalk

      6 mai 2015 à 11 h 01 min at 11 h 01 min

      Salut xtza ! Nope, juste une coquille à la con, la nuit fut longue avec des rêves inconscients de Nouvelle-Zélande – va savoir pourquoi… Merci pour ton attention, c'est corrigé. 😉

      • flox53

        7 mai 2015 à 15 h 33 min at 15 h 33 min

        Va en NZ, c'est magique 🙂

  2. flox53

    7 mai 2015 à 15 h 33 min at 15 h 33 min

    Avec cette belle victoire des oursons, si les warriors reviennent de Memphis avec 2-2 ce sera déjà bien. Ils font peur a faire genre ils sont sereins

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top