L'avis du Psy

L’Avis du Psy – Episode 24 : Gérard Smith a encore frappé, et ce coup-ci, c’est du lourd

Devant la recrudescence des craquages et autres coups de speed des quelques énergumènes qui fleurissent notre belle NBA, cette dernière a décidé cette saison d’engager un psychologue spécialisé dans les cas désespérés. Tout au long de la saison, cette sommité du milieu psychiatrique vous propose chaque semaine l’état des lieux cérébral de nos plus grands foufous. Cette semaine, c’est pas pour vous vendre du rêve, mais on dirait bien que nos patients viennent de nous offrir la semaine la plus chargée de l’année à la clinique. Alcool, drogue, port d’arme, menace terroriste… La liste est trop longue, on vous laisse le plaisir de découvrir ça plus bas. Avec évidemment un gros big-up à celui sans qui votre psy ne serait rien, j’ai nommé MISTER GERAAAAARD SMIIIIIITH!

Place Joueur Commentaire

1 (grosse rechute)

      JR Smith            Jr Smith, New York Knicks On pensait avoir tout vu avec Gégé. On pensait avoir connu le pire du pire en le voyant pourrir un money-time, défaire des lacets ou enlever les bandeaux des gens. Mais ça c’était avant. Avant ce dimanche soir désormais sacré, où l’on a pu voir notre héros dégainer 22 fois de loin face au Heat. Oui, 22 fois… Soit autant que son QI Basket, soit autant que le pourcentage de le voir un jour prendre une bonne décision, dans la vie ou sur le terrain. Pris de troubles obsessionnels compulsifs, il n’a ainsi pas pu s’empêcher de balancer dès qu’il recevait la gonfle, au grand dam des fans des Knicks, et pour le plus grand plaisir des adorateurs de sa secte, j’ai nommé le psy et son équipe… Et dire que dans 10 jours la saison de Gérard s’arrêtera…

2 (nouveau patient)

Dante CunninghamDante Cunningham La popularité du psy Trashtalk fait des envieux. Ainsi, après de multiples réponses négatives de notre part, Dante Cunningham a trouvé une solution pour enfin avoir droit à sa consultation. 2 solutions mêmes… En même temps c’était peut être la seule façon pour les Wolves de faire parler d’eux cette année dans les journaux alors, même si ça ne transpire pas aux premiers abords, la franchise peut remercier son joueur. Pour le psy, le bilan est clair, cette double bêtise s’apparente clairement à un besoin de reconnaissance, sous un jersey ou même un mec capable de taper un 40/20/10 n’intéresse personne. Excuse acceptée, même si la prochaine fois on aimerait quand même qu’il évite d’étrangler quelqu’un pour se faire entendre. N’est pas Latrell Sprewell qui veut…

3 (rechute)

Larry Sanders    larry sanders Allez encore un récidiviste au cabinet… On savait déjà que le pivot des Bucks était un cancer pour le vestiaire et qu’il ne méritait pas son salaire. On a appris cette semaine qu’il aimait tâter de la Marie Jeanne et qu’il en était plutôt fier… Si pour l’addiction de Larry, le psy a préféré refilé le bébé a des services plus compétents, il a néanmoins tenu a rappeler au Sieur Sanders l’importance de donner l’exemple quand on est une figure médiatique (n’ayons pas peur des mots) dans son pays. Car avec ce genre de déclarations, le monde sera bientôt peuplé de petits Mike Beasley et ça on vous avoue, ça fait un peu flipper…

4 (+2)

Franck Vogel     Franck Vogel On avait reçu Francky la semaine dernière pour essayer de le réconforter, lui qui était si mal depuis quelques temps déjà devant l’accumulation des défaites de son équipe. Ces derniers jours ont malheureusement ressemblé pour lui à une lente descente aux enfers, ajoutant à son dossier à charge la perte de son vestiaire ou encore une décrédibilisation totale dans le milieu. Jadis loué (à raison) pour son génie et ses talents d’architecte, il est devenu en quelques semaines la tête de turc de ses joueurs et des médias. On a ainsi récupéré le bonhomme errant le long d’une voie ferrée, dans un état de délabrement avancé qui fait craindre le pire à notre psy. Aux dernières nouvelles, il n’aurait prononcé que les mots suivants: Bynum, Turner, malédiction. A suivre de très près…

5 (rechute)

LeBron James    LeBron James Grosse piqûre de rappel pour Elbiji en ce vendredi. A quelques jours des PlayOffs, le voilà obligé de passer plus de 40 minutes chaque soir sur les parquets pour compenser les absences de ses compères floridiens. Sauf qu’à l’heure de reposer les organismes avant la grande bataille du printemps, le Chosen One pourrait bien laisser plus de forces que prévu dans cette fin de saison. Interrogé par le psy par rapport à cette présence plus qu’abusive on the floor, LeBron aurait avoué à demi-mot qu’il comptait encore tout faire pour devenir MVP. Le moment choisi par le psy, dans un éclat de rire non-contrôlé, de raccompagner son patient à la sortie. On l’aura prévenu…

6 (rechute)

Jonas Valanciunas Jonas Valanciunas Les Raptors sont définitivement la très bonne surprise de la saison. Une partie du pays se prend même à supporter cette bande de seconds couteaux qui mettent la NBA au pas depuis novembre. Et tout ça sans entourloupe, à la force du poignet. Mais comme sur toutes les belles tables, il fallait bien une petite tâche de vin… Où plutôt de bière pour le coup. C’est donc tout naturellement que Jonas Valanciunas s’est présenté, en short, à la clinique ce matin, pour échanger quelques minutes avec le psy. Au programme, révision des articles de loi concernant l’alcool sur la voie publique et re-visionnage de la finale du dernier Euro, histoire de faire dégonfler le boulard. Aux dernières nouvelles, le deuxième effet Kiss-Cool aurait fonctionné à merveille…

7 (rechute)

Mike D’Antoni    Mike D'Antoni Bon allez, on ne vous cache pas plus longtemps que si le psy a tenu a voir le coach moustachu des Lakers, c’était plus pour lui dire adieu que pour le soigner à proprement parler… Après une nouvelle opération portes ouvertes face aux Rockets, notre chef de service s’est rendu à l’évidence. Mr Pringles n’a pas tenu sa promesse et n’a pas regardé les VHS des Pistons 89/90 que son toubib préféré lui avait prêté. Ce dernier étant visionnaire et sachant très bien que le brave Mike ne traînera sûrement pas en NBA l’année prochaine, il a commencé en douceur avec lui une thérapie que ses collègues de Pôle Emploi reprendront à l’automne prochain. Les patients passent, la clinique reste…

8 (rechute)

Kevin Garnett    Kevin Garnett En lisant les dernières news sur Trashtalk.fr, le psy a fait un bond de 6 mètres ce matin. Bilan de l’accident: 3 points de suture et une convocation pour le Big Ticket. C’est sûr que voir Kevin Garnett voler à l’aide de LeBron James a de quoi faire sursauter et grincer les dents. Mais qu’a t-il pu bien arriver à ce guerrier pour qu’il devienne aussi docile qu’un brave chien-chien à sa mémère??? Après multiples examens, le diagnostic est irrévocable et ça ne va pas vous plaire. Messieurs Mesdames, Kevin Garnett est devenu vieux, et pis c’est tout.

9 (nouveau patient)

Roy Hibbert       Roy Hibbert Deuxième Pacer à passer entre les mains du psy cette semaine, et ce pour 2 raisons. La première, remotiver un peu un mec à qui on promettait quand même un trophée de DPOY cette saison mais qui ne prend, entre autres coups de moins bien, pas plus de rebonds en ce moment que Norris Cole. Moche pour un mec de 2m18… Deuxième raison et non des moindres, à l’heure où le roster d’Indiana a besoin de leaders pour sortir de la fange dans laquelle ils pataugent actuellement (voir plus haut), le grand Roy a préféré ces derniers temps se transformer en vilain petit canard mal-aimé, laissant transparaître un caractère peut-être plus immature qu’on ne pensait. Afin de ramener Hibbert sur terre, le psy a donc essayé d’employer la manière forte, à savoir un bon tirage d’oreille. Manque de bol, il n’a pas pu les atteindre. Trop haut.

 

Voila Messieurs Mesdames vous venez de consulter le dernier rapport psychologique du service NBA. N’hésitez pas à réagir, à nous envoyer de nouveaux patients on en est friand chez TrashTalk… Rendez-vous la semaine prochaine avec peut être des changements sur les bancs, des sursauts, des retours, des départs, en somme tout ce qui rythme la vie d’une belle clinique comme la nôtre…

Et pour consulter les archives du psy, rendez-vous ici…

image: blogspot.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top