Equipe de France

La France colonise l’Amérique – Semaine 16 : Noah et Batum sortent la machine à stats

Quand votre pivot sort une ligne de stats presque en triple-double, et que votre ailier fait presque 20 points et 13 rebonds sur 3 matches, on se dit que l’Equipe de France n’est pas à plaindre. Sauf qu’il y en a un des deux qui ne joue pas en EDF.

Françaises, Français ! Chaque semaine sur TrashTalk, dans une ambiance qui sent bon la Liberté, l’Égalité et la Fraternité, retrouvez un récapitulatif complet des performances de nos chers compatriotes en NBA. Cocorico !

Grosse semaine de la part de deux frenchies : Joakim Noah et Nicolas Batum. Le pivot des Bulls et l’ailier des Blazers sortent des lignes de stats impressionnantes devant un Tony Parker qui, doucement, revient à la compétition.

francois-hollande

M. Le Président : Joakim Noah

Noah Frenchie 2

Jooks continue à jouer sur un rythme bulldozer, à tel point que de plus en plus d’observateurs le placent dans les 10 meilleurs joueurs de la Ligue et dans les 5 principaux prétendants au titre de MVP. Normal : 15 points, 11 rebonds, 9 passes, 2 contres et 2 interceptions en trois matches cette semaine. S’il jouait avec l’Equipe de France, celui-là…

poulidor

Le Prix Poulidor : Nicolas Batum

Batum frenchies

On a hésité à le mettre à la place de Président. On aurait même pu mettre exceptionnellement Noah et Batum à la première place : malheureusement, notre République n’a connu, ne connaît et connaîtra toujours qu’un seul et unique Président. Mais c’est tout comme, car regardez un peu la ligne de stats de notre Batman national : 19 points, 13 rebonds, 5 passes en quatre matches avec les Blazers. Ce qui est bien, c’est que lui joue en Équipe de France.

Le French Kiss de la semaine : le retour de Tony Beyblade

French kiss

HE’S BACK ! On sait que Tony Parker est en forme quand il nous sort sa spéciale. Vous la connaissez, tout le monde la connaît, Pau Gasol il y a quelques jours s’en souvient encore (avec en bonus, un numéro de dribbles ponctué par une joli passe pour l’inusable Tim Duncan). Admirez.

Les mentions de la semaine

1. Tony Parker : 11 points, 5 passes, 2 rebonds en 3 matches

Comme on vient de le dire, Tony Parker est de retour. Sauf qu’au vue des branlées monumentales qu’infligent les Spurs depuis presque deux semaines, Tony Parker joue quelques minutes quand il faut lancer la machine ou redresser un mauvais quart-temps. Tranquille quoi.

2. Evan Fournier : 8 points, 2 passes, 4 rebonds en 4 matches

La saison de Denver est en partie une déception. En partie seulement puisque Evan a trouvé sa place dans la rotation. A noter, surtout, ses coups de chauds offensifs avec notamment son excellent deuxième quart-temps dans la victoire contre Miami vendredi dernier.

3. Ian Mahinmi : 10 points, 5 rebonds, 1 passe 1 contre en 19 minutes

C’est bon, Andrew Bynum est revenu à la compétition, ce qui est synonyme de DNP pour le pivot des Pacers. Ce qui est bien toutefois, c’est que Bynum s’est blessé et la situation ne sent pas très bon pour lui. Du coup, Ian est rappelé par coach Vogel et sort un excellent match hier soir. Ça fait plaisir.

3. Boris Diaw :  5 points, 2 passes, 4 rebonds en 3 matches

Toute petite semaine pour l’ailier-fort-meneur-pivot-arrière des Spurs. Habitué à un rendement offensif conséquent, le Capitaine de l’Equipe de France a été moins en vue ces derniers jours : mais on ne s’inquiète, au moins la moitié de l’apport de Babac’ ne se ressent pas dans les stats.

Ils sont aussi français, mais ils sont blessés ou…sur le banc

Plus qu’un blessé dans les rangs Français : Ronny Turiaf. En effet, Kevin Seraphin est revenu de blessure et a joué 7 minutes il y a cinq jours pour 4 points et 1 rebond – sauf que depuis, plus rien… Espérons qu’il n’y ait pas eu de rechute. Pour les autres, eh bien c’est peu la même galère : Nando De Colo a du mal à se faire un trou chez les Raptors, la faute à un secteur extérieur bouché. Mais on ne doute pas qu’il finira par percer : quand on gagne la confiance de Gregg Popovich, tu peux jouer pour les Raptors tranquille. Concernant le rookie Rudy Gobert, c’est plus stable avec une demi-douzaine de minutes quand il joue (cette semaine, un match à 2 points et 3 rebonds) : le Jazz a déjà dit qu’il comptait sur lui pour l’avenir, donc c’est bon signe. Enfin, ce qui est moins bon signe c’est la deuxième semaine pas extra de Alexis Ajinca chez les Pelicans. Back-up d’un Anthony Davis en grande forme, le pivot de l’Equipe de France grappille une dizaine de minutes par match pour sortir 1 point et 3 rebonds en deux matches.

Vive la République, Vive la France.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top