Spurs

43 tirs rentrés, 39 assists pour les Spurs : Qui dit mieux ?

On savait l’académie Spurs au-dessus du soleil en matière de collectif. On a eu droit hier à un récital texan à base d’offrandes et cadeaux en tout genre des uns pour les autres. Le genre de prestation à faire tomber amoureux de la balle orange à peu près n’importe qui… Pas un joueur à plus de 26 minutes sur le parquet, le ballon qui bouge à en faire exploser votre streaming polonais, une gestion du chrono et des match-ups à faire pâlir tous les statisticiens NBA…

Et le pire, c’est qu’à force, les mauvaises langues finiraient presque par s’en lasser… Trop de facilité on vous dit. Par exemple, la manière dont Splitter, Duncan et Boris Diaw se trouvent à l’intérieur fut hier encore tout simplement exceptionnelle. Un Babac d’ailleurs à créditer d’un savoureux 7/7 aux shoots après avoir dégoupillé 22 fois avant-hier face à Detroit… Une rencontre qui était d’ailleurs un petit évènement puisque les finalistes en titre évoluaient au complet pour la première fois depuis…depuis quand d’ailleurs?!! En parlant de çà, si les Spurs arrivent à rester éloignés du spectre des blessures, il y a fort à parier que pas mal d’équipes doivent commencer à se poser des questions quant à la manière d’arrêter le rouleau compresseur… Des Spurs défaits une seule fois depuis le All-Star Week-End et lancés comme à l’accoutumée de la meilleure de manière vers les PlayOffs.

En effet, quand on voit la performance réalisée hier soir par les boys du Pop face à Cleveland, on se demande bien quel genre de défense pourrait proposer une solution efficace face à une telle déferlante de passes et de collectif…

Le problème avec ces Spurs-là, ce n’est pas de ne pas savoir d’où le danger va arriver, c’est que le danger arrive de partout…en même temps ! Les intérieurs donc, mais aussi les préposés aux tirs de mortiers, Ginobili, Mills, Belinelli, Parker et même Kawhi Leonard qui n’a pas tardé à redonner une grande importance à l’attaque texane, après sa longue indisponibilité.

Vous me direz, chaque année on s’extasie devant une telle académie de jeu. Entièrement d’accord et je rajouterai que même si pour certains le buzzer approche, j’espère qu’on puisse profiter encore le plus possible de ce genre de sorties parfaites…

Allez maintenant c’est l’heure de se mouiller un peu. Memphis est trop loin, Golden State déçoit cette saison par son inconstance, les Clippers et les Rockets font flipper en défense et OKC doit d’abord régler un problème conjugal entre ses deux stars… Vous me voyez venir et je vous le donne en mille, pour moi cette saison à l’Ouest les Spurs seront encore devant pour aller défier New York Indiana ou Miami en Finales NBA… Le débat est lancé, on attend les réactions…

2 Commentaires

2 Comments

  1. Vlade Divac

    5 mars 2014 à 16 h 48 min at 16 h 48 min

    Vous n'avez pas cité Portland dans la course à l'Ouest : comment est-ce possible ? 🙂

    • TrashTalk

      6 mars 2014 à 19 h 35 min at 19 h 35 min

      Salut Vlade !

      Je laisse à mes rédacteurs le choix de donner leurs propres favoris et/ou les candidats qui semblent les plus sérieux selon eux. Aucun disrespect envers la bande à Batum, juste qu'un autre rédacteur les mentionnera mais pas les Clippers ou Rockets par exemple (ou Spurs, ou Thunder).

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top