Equipe de France

La France colonise l’Amérique – Semaine 12 : même Kevin Séraphin a fait une bonne semaine !

Sérieux, si ça continue comme ça on est champion du monde en Septembre, obligé. Attendez, même Séraphin se met à jouer, SERIEUX !

Françaises, Français ! Chaque semaine sur TrashTalk, dans une ambiance qui sent bon la Liberté, l’Égalité et la Fraternité, retrouvez un récapitulatif complet des performances de nos chers compatriotes en NBA. Cocorico !

Franchement arrêtez les mecs. On peut même plus faire de classement si vous vous mettez tous à bien jouer. Il est où le temps d‘Antoine Rigaudeau et de ses 11 minutes de temps de jeu dans la saison avec les Mavs ? Maintenant on est obligé de féliciter tout le monde, c’est très peu français ça. Allez, c’est parti, mais à contre cœur.

francois-hollandeM. Le Président : Joakim Noah

Source : totalprosports.com

La saison de Noah se passe de commentaires. Cette semaine, il ne déroge pas à la règle avec des stats XXL : 15 points, 8 passes, 13 rebonds1 , 1,5 contre sur trois matches. Noah est le meilleur français depuis plusieurs semaines, peut-être le meilleur français tout court cette saison : pour sûr, le meilleur pivot NBA.

 

poulidorLe Prix Poulidor : Nicolas Batum

Nicolas Batum

Bonne semaine de la part de Batum, qui en plus de se coltiner le meilleur attaquant adverse tous les soirs, arrive à être all-around et même à faire des pointes au scoring : 14 points, 5,5 rebonds, 4  passes en moyenne sur quatre matches. Nice !

La perf’ de la semaine : Noah en mode triple double

C’était hier soir dans la large victoire contre Atlanta (100-85) : le pivot des Bulls s’est offert le quatrième triple-double de sa carrière avec 19 points, 16 rebonds, 11 passes et 3 contres en 41 minutes. Enorme, tout simplement.

 

Les Mentions de la semaine

Cette semaine, tous les français (à part deux) se sont illustrés : on est gâté comme des rois dis-donc.

Tony Parker : 6 points, 3 passes et 1 rebond en quatre matches

Toute petite semaine pour Tipi – la moins prolifique depuis très longtemps. Mis au repos par Popovich à cause de quelques pépins physiques, le meneur des Spurs se voit quand même jouer en NBA très longtemps. On dit oui !

Ronny Turiaf : 5,5 points, 7,5 rebonds, 3 contres et 1 passe en quatre matches

Superbe performance en termes d’intensité pour notre Ronny national. Des rebonds, de la défense, du physique : ça doit lui changer des maigres minutes qu’il avait à Miami – sauf qu’il ne sera pas champion. Boire ou conduire, il faut choisir.

Ian Mahinmi : 4 points et 6 rebonds en trois matches

On en connaît un qui doit sacrément profiter des minutes laissées par Frank Vogel avant qu’un certain Andrew Bynum reçoive le feu vert du staff pour jouer les matches. Profites-en, Ian, ça risque de changer (ou pas).

Evan Fournier : 8 points, 3 rebonds et 1 passe en trois matches

C’est notre petit chouchou dans cette rubrique et Evan nous le rend bien. Toujours facile en attaque, il a néanmoins des difficultés à la mène. C’est un problème car chez les Nuggets, on manque de meneur ces temps-ci…

Kevin Séraphin : 7 points et 6 rebonds en quatre matches

ATTENTION ! On n’arrête plus Kevin qui recouvre petit à petit la confiance du staff. Tant mieux car, même si on aime bien lui taper sur les doigts, c’est probablement le français avec le plus de potentiel au poste bas.

Nando De colo : 10 points, 2 passes, 4 rebonds en quatre matches

En voilà un autre qui retrouve la confiance de son…oh wait non, pardon : TP n’a presque pas joué cette semaine, et Nando en a profité. 10 points de moyenne sur la semaine, c’est du jamais vu pour Nando, et c’est du bonheur.

Boris Diaw : 7 points, 3 rebonds, 2 passes en quatre matches

Tel le maire d’un petit village de Franche-Comté, Babac’ poursuit son bonhomme de chemin et : ça s’arrête là en fait – c’est un Boris Diaw marqueur, et non plus all-around que nous offre le sorcier Popovich.

Ils sont aussi français, mais pas autant que les autres

Seulement deux frenchies dans la case « moins français que les autres » : Rudy Gobert et Alexis Ajinca. Le premier, c’est affreusement simple, n’a joué que quelques minutes pour 2 points, 1 passe et 3 rebonds. Ils sont tous passés par là, Rudynounet. On est un peu sévère avec le deuxième mais on ne pouvait pas laissé Gobert tout seul (et puis c’est toujours sympa de taper sur quelqu’un) : 3 points et 3 rebonds de moyenne en quatre matches, c’est i-na-dmi-ssible Alexis.

Vive la République, vive la France

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top