Heat

Champagne Shower : le Heat aurait commandé pour 100.000$ d’alcool !

C’est bon d’être champion ! LeBron James et ses coéquipiers ont savouré leur célébration hier devant les fans de l’American Airlines Arena avant de fêter leur nouvelle bague dans une boîte de nuit réputée de Miami, le Story Nightclub. La soirée a duré jusqu’au petit matin, et apparemment la franchise n’a pas lésiné sur les consos : 100.000$ d’alcool ont été commandé par les joueurs !

David Grutman, le propriétaire de la boîte, a pris un sacré coup de communication et de marketing avec cette soirée ultra-médiatisée, et était tout sourires dehors ce matin pour répondre aux journalistes avides de potins et de gossips. L’an passé, les joueurs s’étaient rendu au LIV, une autre boîte huppée de la cité floridienne.

Le ticket de caisse parle pour lui-même : 100 bouteilles de Dom Perignon et trois bouteilles de trois litres de champagne… D’habitude, les bouteilles de DP de 750 millilitres sont vendues 850$ l’unité, et les Jéroboams de champagne 5.000$. Mais pour Grutman, qui a tenu à célébrer le titre avec les joueurs, un petit plus devait rendre la soirée parfaite…

« Je ne demanderai pas au Heat de payer quoi que ce soit. »

Sympa la famille ! Pour l’anecdote, les Mavericks étaient venus dans cette boîte pour célébrer le titre de 2011 gagné sur le parquet de Dwyane Wade et compagnie, mais Mark Cuban avait dû payer chaque centime de sa facture. Le proprio mégalo des texans avait claqué pour lui seul 90.000$ (!) dans une bouteille de 15 litres de champagne Armand de Brignac, plus connu Outre-Atlantique sous le nom Ace of Spades. Mécontent le Cuban ? Que nenni : l’intéressé a tenu à lâcher un bonus de 20% de pourboire. Il est bien large le tips sur une soirée NBA… Grutman se souvient très bien de cette soirée.

« On était à l’arrière car au départ sa carte bancaire était refusée… Donc il a pris son téléphone, appelé la compagnie Centurion Card, et a dit : Bonsoir, je suis Mark Cuban, nous venons de remporter un titre NBA, puis-je dépenser mon argent s’il-vous-plait ? Finalement, tout a pu être payé. »

Au passage, c’est un excellent coup de pub pour Moët & Chandon, la maison de champagne française. Non seulement le Heat a consommé en grande partie du Dom Perignon, mais les champions ont également fait péter les Moët Ice Imperial dans le vestiaire juste après la victoire ultime. La boisson s’est retrouvée devant les écrans du monde entier, de quoi faire briller le compte en banque des frenchies à la tête de cet empire alcoolisé.

On se demande du coup combien pourrait claquer J.R Smith si le type remportait le titre l’an prochain… Ils acceptent les virements en live ?

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top