Le FedExForum : au cœur de la tanière des Oursons

A chaque salle NBA son âme, ses anecdotes et ses bannières accrochées au plafond. Toutes les arènes sont uniques et leurs couloirs cachent bien souvent des secrets qui révèlent leur histoire et leur personnalité. Direction le Tennessee et plus particulièrement Memphis, pour une visite guidée du FedExForum qui accueille les Grizzlies depuis 2004.

La fiche

  • Nom actuel : FedExForum
  • Adresse : 191 Beale Street
  • Ville : Memphis, Tennessee
  • Date d’ouverture : 6 septembre 2004
  • Affluence maximum : 18 119 personnes
  • Propriétaire : ville de Memphis
  • Surnom : The Grindhouse

Histoire

Localisé dans l’Etat du Tennessee si cher à notre regretté Johnny, le FedExForum monopolise la vie basketballistique de la ville de Memphis depuis 2004, lui qui accueille l’équipe universitaire des Tigers en NCAA en plus d’être la tanière des Grizzlies en NBA. Le premier match de la franchise dans sa nouvelle enceinte suite à son déménagement en provenance de Vancouver s’est joué à guichets fermés mais s’est également soldé par une défaite du duo Jason Williams – Pau Gasol face aux Wizards, le 3 novembre 2004. Aujourd’hui, la fanbase doit débourser entre 9 et 180 dollars pour assister à une rencontre de NBA. En plus des 27 sièges disponibles en courtside, l’arena dispose de 80 loges accessibles au grand public mais aussi et surtout aux partenaires de l’équipe du Tennessee. Enfin, si le parquet met habituellement en avant les nouvelles couleurs de la franchise, on retrouve l’ancien logo datant de l’époque canadienne lors de certaines soirées vintage pour les plus nostalgiques.

Concernant les rénovations, la salle fut la première à utiliser des horloges des 24 transparentes qui permettent aux spectateurs assis au même niveau de ne rien rater du jeu. Le FedExForum est également la première enceinte à thème de la Grande Ligue. Dans ses travées, l’arena présente une thématique Tennessee, que ce soit dans les chants, les musiques ou dans l’alimentation proposée. En plus du basket, les combattants de la WWE effectuent de temps en temps quelques arrêts dans la capitale du blues. N’ayant toujours pas accueilli de week-end étoilé, les habitants de Memphis se contentent pour l’instant d’artistes musicaux tels que Justin Timberlake (grand fan et actionnaire de la franchise), AC/DC, Bruno Mars, Kaaris, Aya Nakamura ou encore Alicia Keys (deux de ces chanteurs n’ont jamais posé les pieds sur le sol de Memphis, à vous de les retrouver). Un dénommé Kobe Bryant détient le record de la salle au scoring grâce à ses 60 points inscrits le 22 mars 2007 alors que James Harden n’est pas en reste avec sa performance de MVP à 57 points, 8 passes et 9 rebonds le 20 mars 2019. Pour les locaux, Pau Gasol possède toujours la meilleur marque avec 44 points face aux SuperSonics en 2006, tandis que Damon Stoudemire (16 caviars en 2007) et Jonas Valanciunas (28 rebonds en 2020) se partagent les records dans les deux autres catégories statistiques principales. Compte tenu de la jeunesse de la franchise, on peut imaginer que ces chiffres ne sont pas gravés dans le marbre et qu’ils pourraient être battus prochainement.

Meilleur souvenir au FedExForum

La saison 2012-13 est le plus grand cru pour Memphis. Cette année-là, les hommes de Lionel Hollins vont enregistrer le meilleur bilan de l’histoire de la franchise avec 56 victoires et 26 défaites. Durant tout l’exercice, les joueurs effectuent ce qu’ils savent faire de mieux : défendre à un tel niveau qui ferait passer l’adamantium pour du coton. Car si les Grizz ne sont pas les plus menaçants avec seulement 93,4 points de moyenne qui les classent 27ème de la Ligue dans ce domaine, leur défense était beaucoup plus aiguisée puisqu’ils n’encaissaient que 89,3 points, faisant des ours la meilleure défense de la Ligue. Autour d’un axe Gasol-Conley au four et au moulin, on retrouvait Z-Bo et Rudy Gay chargés de l’animation offensive tandis que Tony Allen, Tayshaun Prince mais aussi Ed Davis s’occupaient des meilleurs scoreurs adverses. Misant sur leur mentalité Grint and Grind, les hommes du Tennessee s’avancent en Playoffs en tant que véritable poil à gratter de la Conférence Ouest. S’inclinant deux fois au Staples Center face aux Clipps, la troupe de Lionel Hollins mettra les barbelés lors des quatre victoires suivantes en n’encaissant que 90 puntos par rencontre pour retrouver un Thunder terminant premier de Conférence (60-22) et finaliste en titre, mais privé de Russell Westbrook, au second tour. Pendant cette série, les cinquièmes de l’Ouest vont brillamment défendre sur Kevin Durant en limitant ce dernier à un faible 42% de réussite au tir et à 36% à trois points. Vainqueur 4-1 de la série, le Grint and Grind produira son effet au FedExForum puisque les coéquipiers de Mike Conley ne concéderont que 89 points en moyenne sur les deux duels remportés à la maison, leur permettant de se hisser jusqu’en Finale de Conférence pour la seule fois de l’histoire de la franchise à ce jour.

Pire souvenir au FedExForum

Personne n’oubliera le discours mouillé de Dave Joerger après le sweep infligé par les Spurs en 2016. Mais on pourrait presque parler de bon souvenir tant l’équipe s’était battue jusqu’au bout malgré tous ses blessés. Par contre, quand on parle de mauvais souvenir dans le Tennessee, le Game 7 perdu à la maison contre les Clippers au premier tour des Playoffs 2012 a toujours du mal à passer. Surtout après avoir réussi à emmener Los Angeles sur son terrain de jeu favori, à savoir le jeu sur demi-terrain et la défense. Les 82 points concédés à 38% de réussite pour les Angelinos lors de ce match couperet laissent en effet présager d’un résultat favorable pour les Grizzlies mais Memphis a réussi à faire pire (72 points à 32%), bien aidés par le 2/13 de Mike Conley et le 3/12 de Zach Randolph. Pas la peine de faire les comptes, au cumulé ça pique et c’est d’autant plus rageant de se retrouver dans cette situation après avoir déjà lâché un match à la maison malgré un matelas de 24 longueurs d’avance à 8 minutes de la fin dans le Game 1. Un exploit qui était alors signé Nick Young, soit un joueur qui porte en lui l’exact opposé des valeurs de la franchise du Tennessee. Du début à la fin, cette série est un choke à la sauce barbecue. Heureusement, les ours en peluche prendront leur revanche un an plus tard.

Maillots retirés au plafond du FedExForum

Palmarès au FedExForum

  • Meilleur bilan : 56-26 (2013)
  • Pire bilan : 22-60 (2007)

Et maintenant ?

L’entreprise Federal Express impose son blase sur l’arène des Grizz depuis 2004 et cela restera comme tel jusqu’en 2024 suite au contrat de 90 millions de dollars signé dès l’ouverture de l’arène. Des rumeurs sur un potentiel déménagement de l’équipe de Robert Pera sont toutefois apparues en mars 2020. Rien d’étonnant qu’un homme d’affaires comme lui recherche un meilleur marché alors que sa franchise est la moins cotée selon le rapport de Forbes en 2020. En plus de ça, la fanbase du Tennessee ne se bouge pas plus que ça pour occuper les tribunes. D’après ESPN, la salle se classait au 25ème rang des enceintes les plus remplies avec 89% de taux de remplissage en 2019-20.

On gardera évidemment un œil sur l’évolution de la franchise car si Memphis ne s’enjaille pas pour Ja Morant on connait d’autres villes sûrement prêtes à accueillir l’ancien phénomène de Murray State (coucou Seattle ou Las Vegas).

Source image : YouTube/Memphis Grizzlies


To Top