Warriors

Stephen Curry rentre 5 tirs de l’autre bout du terrain : la vérité derrière cette vidéo fake qui a fait le tour du monde

Les images sont incroyables. Sur une vidéo relayée par Sports Illustrated hier, on voit Stephen Curry rentrer à cinq reprises un tir à une main depuis l’autre bout d’un terrain. La vidéo devient virale, et fait le tour du monde très rapidement tant elle semble irréelle, même pour le Chef. Et le terme est bien choisi, puisqu’il s’agissait en réalité… d’un fake. Explications. 

Si on adore les frissons que nous procurent les matchs, nous avons – depuis notre position de fan – tendance à l’oublier : il est important de rappeler que la NBA est avant tout un business pour ceux qui vivent au sein de son écosystème. Et au vu des orientations actuelles de la société, un tel business doit s’appuyer sur les solides atouts marketing que représentent ses athlètes. Or, y a-t-il un meilleur “produit marketing” que la personne de Stephen Curry si on veut vraiment faire le buzz ? La question est légitime tant le Baby-Faced Assassin est un highlight à lui tout seul.

Le Splash Bro est allé jusqu’à rendre attractifs les échauffements d’avant-match grâce à ses shoots du milieu de terrain et ses floaters qui trouent le plafond du Chase Center. Les vidéos desdits échauffements sont visionnées des centaines de milliers de fois, et certaines séances sont même ouvertes au public pour le plus grand plaisir des fans de San Francisco. Et on est tellement habitués à voir le Chef enchaîner des tirs inhumains avec une facilité déconcertante, que n’importe quelle folie nous semble aujourd’hui crédible du moment qu’elle vient du meneur des Warriors.

La dernière en date ? C’est donc cette vidéo montrant Steph, hoodie autour de la taille, rentrer cinq tirs d’affilée depuis le bout du terrain.

Ce clip, relayé en premier lieu par Sports Illustrated hier, devient très rapidement viral. Plus de 40 000 retweets en 24 heures, la vidéo est reprise par d’innombrables médias sportifs des États-Unis puis du monde, et une bonne partie des fans de la Grande Ligue s’enflamment. Oui mais voilà : cette vidéo est un “fake”. Un montage de qualité exceptionnelle, certes, mais un montage tout de même. Les Warriors l’ont confirmé à Janie McCauley, qui couvre la franchise de Golden State pour AP Sports.

La vidéo a en fait été réalisée par Ari Fararooy, un célèbre réalisateur de publicités basé à Hollywood. Il n’en est pas à son premier coup d’essai, il suffit de checker son compte Instagram pour comprendre que c’est un spécialiste de la discipline, lui qui a notamment fait des vidéos avec le célèbre quarterback NFL Tom Brady. Voyant son nom être mentionné dans plus de 55 000 tweets hier, Stephen Curry a donné sa version des faits après le match face aux Pacers lundi.

“C’est un compliment incroyable qui m’est fait par ceux qui s’émerveillent devant la vidéo sans pour autant penser que c’est impossible, et croyant que ça pourrait être réel. On s’est beaucoup amusés à faire cette vidéo. Et au cas où quelqu’un se demande, j’en ai quand même rentré deux. Mais je crois que j’avais épuisé mon quota après ça, du coup je n’ai rien rentré ce soir [Steph a fini à 3/17 face aux Pacers, ndlr.].”

La séquence prête à sourire, et Steph fait bien de le prendre comme une blague, mais cet événement est en réalité intéressant (et quelque part flippant) si l’on essaye de dézoomer pour observer ce qu’il raconte du monde de la NBA. D’abord sur le joueur lui-même : Curry a brisé les codes du jeu d’une telle manière que l’on peut être amené à croire n’importe quel vidéo-montage, les vidéos réelles semblant déjà sorties tout droit d’un studio. Dans son article, Bleacher Report souligne cette ironie en poussant plus loin les curseurs :

“Ceci soulève désormais une question évidente : Est-ce qu’un seul des 3 232 trois points rentrés par Stephen Curry au cours de sa carrière était réel ? Jusqu’où va le complot ?”

Révélateur également de ce que l’on peut faire aujourd’hui avec un bon outil de montage. Les vidéos fake sont de plus en plus faciles à réaliser, donc de plus en plus courantes, en particulier dans le milieu ultra populaire qu’est le sport, où chaque contenu peut très rapidement échapper à celui qui le poste et faire le tour du monde. Mais aussi et enfin révélateur de ce que le monde de la pub peut exploiter via celui du sport, profitant de la notoriété d’athlètes mondialement connus pour pousser plus loin dans la transmission d’affects.

Pas de panique donc, Stephen Curry reste un humain, du moins jusqu’à preuve du contraire, et l’on peut se contenter de shoots ne venant “que” du milieu de terrain. On se sera cependant tous bien amusés devant la vidéo virale, et on attend de voir le Chef en prise à trois dès la première remise en jeu aux prochains matchs. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top