Les Français en NBA

Et si Victor Wembanyama était drafté par les Golden State Warriors ? Probabilité, lieux à visiter, cinq majeur projeté !

Couverture destination NBA Victor Wembanyama Warriors 2 novembre 2022

On est dans le turfu.

Source image : TrashTalk

Le 16 mai prochain aura lieu la Lottery de la NBA. La Lottery de 2023, évènement déjà identifié comme l’un des plus importants de l’histoire récente de la NBA, car c’est ce jour-là qu’on saura quelle franchise pourra sélectionner en premier lors de la Draft, le 22 juin. C’est donc ce jour-là qu’on saura, fort logiquement, quelle équipe pourrait drafter Victor Wembanyama, phénomène français de plus de 2m20 dont même ta tante parle lors des repas du dimanche.

Est-ce qu’il est trop tôt pour en parler ? Peut-être. Est-ce qu’on va donc en parler tous les jours dès cet instant ? Évidemment. Et pour rentrer dans le vif du sujet, voici une petite projection de la saison 2023-24, en imaginant ce que Victor Wembanyama pourrait donner dans… les 30 franchises de la Ligue. Pour certaines cela relève de l’utopie, pour d’autres c’est tout à fait possible et c’est même le projet, mais pas de jaloux donc on parle de tout le monde. Aujourd’hui ? On passe en mode Golden State Warriors, une franchise qui n’a pas du tout besoin de ça pour gagner.

Liens pratiques

La situation actuelle des Warriors

Petite équipe. Toute petite équipe de saison régulière. Une tristounette 12e place à l’Ouest, seulement 4 victoire pour 7 défaites et un ailier-fort qui a passé à tabac le 6e homme. Comment se relever de cette période qui ressemble fortement à la fin d’une dynastie (pas du tout, on romance un peu) ? Le remède ne commencerait-il pas par « Victor » et finirait par « Wembanyama » ? Avec le Français dans son effectif, Steve Kerr n’aurait plus de soucis à se faire pour ce qui est de l’alchimie interne. Victor est un liant qui répare les discordes, bâtit des ponts au-dessus du vide et défend l’opprimé quand Draymond Green s’en prend à lui. Ne reste plus qu’à trouver une manière de sélectionner Vico.

Le cinq majeur projeté (et très idéalisé) si Victor Wembanyama déménage à San Francisco cet été

  • Stephen Curry
  • Klay Thompson
  • Andrew Wiggins
  • Victor Wembanyama
  • Draymond Green

Sur le papier, ce roster est l’un des meilleurs de tous les temps. Sur le parquet, on donnerait très très très (très x425) cher pour voir ce que donnerait ce cinq majeur small ball. On ne souhaiterait pas à notre pire ennemi d’attaquer une raquette Wembanyama – Green. L’un t’empêche de prendre un tir dans la raquette, l’autre te marave quand l’envie lui prend. Et autour de cette association pour le moins originale, les Splash Bro’s continuent leur délire en sortie d’écran : plouf, plouf, plouf. Sans oublier Andrew Wiggins, la force tranquille qui ne rechignera jamais à alimenter Victor Wembanyama en ballons. Tout est parfait et calculé.

Un endroit à visiter pour Victor

Le pont du Golden Gate, génialissime monument américain qui relie San Francisco à la ville de Sausalito. Pour le coup, c’est une photo du pont de Noirmoutier parce qu’on galère vraiment à imaginer que Victor Wembanyama puisse être sélectionné par les Warriors. Il a donc plusieurs mois avant la draft pour s’en aller visiter l’île vendéenne, joyau de la côte Ouest connue pour ses pommes de terre et ses marais salants. Le club des écureuils noirmoutrins l’accueillera avec grand plaisir lors d’une soirée des anciens lors de laquelle on chante et on boit. Les soirées des anciens ont lieu le mardi soir, le mercredi soir, le vendredi soir et le samedi après-midi quand le match est le dimanche, et le dimanche après-midi quand le match est annulé à cause d’une tempête sur l’île. Par contre c’est belle ambiance hein.

Probabilité du scénario : 3%

Et si les Warriors prévoyaient vraiment de se planter pour assurer la continuité de leur legacy sur les prochaines saisons ? Avec beaucoup de recul, et même si ce choix ne serait pas forcément mauvais, il y a très peu de chances pour que le front office californien sacrifie une année de son Big Three pour récupérer le joueur du futur, aussi brillant soit-il. On estime ainsi à 3% de chances la probabilité pour que les Warriors puisse remporter les 10 titres de la prochaine décennie.

Voilà pour cette édition Golden State Warriors de notre grande série consacrée à la Draft de Victor Wembanyama. Ouais, sept mois avant la Draft. Et vous, vous aimeriez le voir atterrir où le grand Vic ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top