Jazz

Et si Victor Wembanyama était drafté par le Utah Jazz ? Probabilité, lieux à visiter, cinq majeur projeté !

Couverture destination NBA Victor Wembanyama Jazz 2 novembre 2022

On est dans le turfu.

Source image : TrashTalk

Le 16 mai prochain aura lieu la Lottery de la NBA. La Lottery de 2023, évènement déjà identifié comme l’un des plus importants de l’histoire récente de la NBA, car c’est ce jour-là qu’on saura quelle franchise pourra sélectionner en premier lors de la Draft, le 22 juin. C’est donc ce jour-là qu’on saura, fort logiquement, quelle équipe pourrait drafter Victor Wembanyama, phénomène français de plus de 2m20 dont même ta tante parle lors des repas du dimanche.

Est-ce qu’il est trop tôt pour en parler ? Peut-être. Est-ce qu’on va donc en parler tous les jours dès cet instant ? Évidemment. Et pour rentrer dans le vif du sujet, voici une petite projection de la saison 2023-24, en imaginant ce que Victor Wembanyama pourrait donner dans… les 30 franchises de la Ligue. Pour certaines cela relève de l’utopie, pour d’autres c’est tout à fait possible et c’est même le projet, mais pas de jaloux donc on parle de tout le monde. Aujourd’hui ? On passe en mode Utah Jazz, une franchise qui connait les géants français, mais qui ne sait pas qu’ils peuvent avoir de moves.

Liens pratiques

La situation actuelle du Jazz

« Ah le Jazz, quelle belle équipe ! » À la manière des Spurs, on n’attendait pas les hommes du coach rookie Will Hardy à cette place là le 7 novembre, c’est à dire la… deuxième à l’Ouest. On ne s’attendait pas non plus à ce que Lauri Markkanen joue à un niveau de MVP, mais pourtant c’est le cas et il va falloir s’y habituer. Ou pas, d’ailleurs, parce que le but à la base c’était quand même de tanker tranquillement cette saison après le blow-up qui a envoyé Donovan Mitchell à Cleveland et Rudy Gobert dans le Minnesota. Pour l’instant ça joue, ça gagne, mais est-ce qu’on ne va pas trade quelques-uns de ses bons joueurs pour s’assurer de ne pas trop enchaîner les victoires quand même ?

Le cinq majeur projeté (et très idéalisé) si Victor Wembanyama déménage à Salt Lake City cet été

  • Collin Sexton
  • Ochai Agbaji
  • Lauri Markkanen
  • Victor Wembanyama
  • Jarred Vanderbilt

Collin Sexton pour organiser tout ça, on n’est « pas sûr », Lauri Markkanen dans l’aile et qui pourrait d’ailleurs switcher avec Vic de temps en temps, Jarrett Vanderbilt qui amène de la défense au cercle. Lauri Markkanen a déjà connu une jolie lineup tall ball à Cleveland, il sera donc nul ravi de tenter à nouveau l’expérience avec le jeunot français.

Mais quid de l’environnement pour Victor Wembanyama ? Est-ce qu’un coach presque novice est vraiment ce qu’il faut au plus grand prospect depuis LeBron James ? Sur le terrain en tout cas on se voit déjà très bien s’exciter pour la paire Victor – Lauri, maîtres à l’intérieur et aussi sur les ailes, pendant que Collin Sexton s’amuse à faire danser ses adversaires avant de leur donner un alley-oop qu’ils iront chercher à 5 mètres de haut.

Un endroit à visiter pour Victor

Quoi de mieux qu’un peu d’air pur pour se ressourcer pendant une saison longue et éreintante ? Eh bien on a trouvé de quoi faire dans l’Utah pour Vicou : le Zion National Park. Le Français va donc pouvoir se rendre sur les terres d’un de ses concurrents les plus dangereux, qui a lui aussi connu la hype d’une première place de draft assurée bien avant l’heure. Étudier son ennemi, son terrain de jeu, apprendre ses forces et faiblesses pour le piquer là où ça fait mal, c’est ça la marque des grands champions. Quoi, le Zion National Park n’a rien à voir avec Zion Williamson ? On aurait pourtant juré que c’était le surnom de la raquette des Pelicans.

zion national park

Probabilité du scénario : 9 à 12%

tableau odds vide

On aurait mis 14% il y a 15 jours, on en met que 9 à 12 aujourd’hui parce que le Jazz joue parfaitement sa partition en début de saison. Une équipe enthousiaste, du jeu offensif excitant, des victoires, l’Utah reprend goût au basket. Mais pour combien de temps ? Allez, on les voit quand même mal tomber aussi bas que les Rockets et autres Magic, mais quand même, la blague ne peut plus durer, si ? Avec l’avance qu’ils ont (ou le retard, question de point de vue), les hommes de Will Hardy pourraient se retrouver entre la 7è et la 4è pire équipe de la Ligue quand les moutons seront tous comptés.

Voilà pour cette édition Utah Jazz de notre grande série consacrée à la Draft de Victor Wembanyama. Ouais, sept mois avant la Draft. Et vous, vous aimeriez le voir atterrir où le grand Vic ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top