Kings

Et si Victor Wembanyama était drafté par les Sacramento Kings ? Probabilité, lieux à visiter, cinq majeur projeté !

Couverture destination NBA Victor Wembanyama Kings 2 novembre 2022

On est dans le turfu.

Source image : TrashTalk

Le 16 mai prochain aura lieu la Lottery de la NBA. La Lottery de 2023, évènement déjà identifié comme l’un des plus importants de l’histoire récente de la NBA, car c’est ce jour-là qu’on saura quelle franchise pourra sélectionner en premier lors de la Draft, le 22 juin. C’est donc ce jour-là qu’on saura, fort logiquement, quelle équipe pourrait drafter Victor Wembanyama, phénomène français de plus de 2m20 dont même ta tante parle lors des repas du dimanche.

Est-ce qu’il est trop tôt pour en parler ? Peut-être. Est-ce qu’on va donc en parler tous les jours dès cet instant ? Évidemment. Et pour rentrer dans le vif du sujet, voici une petite projection de la saison 2023-24, en imaginant ce que Victor Wembanyama pourrait donner dans… les 30 franchises de la Ligue. Pour certaines cela relève de l’utopie, pour d’autres c’est tout à fait possible et c’est même le projet, mais pas de jaloux donc on parle de tout le monde. Aujourd’hui ? On passe en mode Sacramento Kings, les plus gros losers de NBA mais c’est aussi pour ça qu’on les aime.

Liens pratiques

La situation actuelle des Kings

La machine s’est enfin lancée côté Sacramento après cinq défaites consécutives, seuls les Lakers ont fait aussi bien et c’était assez marrant. Les Kings viennent de se faire rattraper par la patrouille à Miami, ont enchainé par une victoire alleluiesque face au Magic, ets’ils avaient de bonnes ambitions en début de saison, force est de constater que c’est pour l’instant compliqué, enfin pas plus que d’habitude. Au point de prendre la décision de tout donner pour Victor ? Si ça continue comme ça, on y croit, après tout il y a quand même une disette longue de 17 ans à faire oublier aux fans et on connait un franco-freak qui pourrait bien jouer les héros.

Le cinq majeur projeté (et très idéalisé) si Victor Wembanyama déménage à Sacramento cet été

  • De’Aaron Fox
  • Kevin Huerter
  • Victor Wembanyama
  • Keegan Murray
  • Domantas Sabonis

Victor au poste 3… vraie bonne idée ? Avec l’effectif à disposition des Kings, ça semble en tout cas être une option. Le backcourt De’Aaron Fox – Kevin Huerter est intouchable car il fonctionne bien, Keegan Murray fait partie des meilleurs rookies de sa promo et il joue au poste 4, et Domantas Sabonis c’est Domantas Sabonis, on ne va pas lui demander d’aller marquer depuis l’arc une demi-douzaine de fois par match car nous ce qu’on veut c’est le voir mettre et prendre des gnons.

Question fit ? Bah franchement, ça aurait de la gueule, quand même, non ? Au pire, le Sabonis ira squatter le banc pendant que Murray et Victor Wembanyama s’éclatent dans la raquette. Mais on se plaît à imaginer les lobs de D.Fox pour Victor, ses pénétrations pendant que les deux intérieurs lui libèrent l’espace parce qu’ils peuvent shooter à trois points, le festival de tir du parking avec Kevin Huerter en prime. Et puis la Californie quoi, le rêve américain, tout ça, comment refuser ?

Un endroit à visiter pour Victor

Bon, le rêve américain, c’est vite dit quand même. On a beau être en Californie, n’est pas Los Angeles ou San Francisco qui veut, et Sacramento ce n’est pas l’endroit le plus attirant du monde. Mais on a bien un endroit à proposer à notre ami Victor : le musée du rail de Californie, 125 I St, Sacramento, CA 95814, comme si ces chiffres avaient une quelconque signification pour nous. Un musée de trains, pourquoi pas ? Histoire de communier avec les fans qui ont sauté à bord du bandwagon des Kings après l’arrivée de Wembanyama, et d’être sûr de ne pas rater le train de la hype qui va s’élancer depuis Sacramento. S’il part un jour, parce que bon, les chances que ça arrive sont faibles.

california rail museum

Probabilité du scénario : entre 6 et 9 %

tableau odds vide

Les Kings avaient des ambitions et en ont toujours. Leur équipe est douée, peut avoir la main chaude à tout moment, en tout cas elle peut gagner plus de match cette saison qu’elle ne l’a fait ces dernières années. Assez pour accrocher une place en Playoffs ? Probablement pas, mais ils ne sont semble-t-il pas assez mauvais pour se retrouver tout en bas du classement avec un bon pourcentage dans la course au Wembanyama. Alors ça devrait donner quelque chose comme pas de play-in… et seulement 6 ou 7% de chances d’avoir le premier pick. La place du con, vous avez dit ?

Voilà pour cette édition Sacramento Kings de notre grande série consacrée à la Draft de Victor Wembanyama. Ouais, sept mois avant la Draft. Et vous, vous aimeriez le voir atterrir où le grand Vic ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top