Les Français en NBA

Et si Victor Wembanyama était drafté par les Houston Rockets ? Probabilité, lieux à visiter, cinq majeur projeté !

Couverture destination NBA Victor Wembanyama Rockets 2 novembre 2022

On est dans le turfu.

Source image : TrashTalk

Le 16 mai prochain aura lieu la Lottery de la NBA. La Lottery de 2023, évènement déjà identifié comme l’un des plus importants de l’histoire récente de la NBA, car c’est ce jour-là qu’on saura quelle franchise pourra sélectionner en premier lors de la Draft, le 22 juin. C’est donc ce jour-là qu’on saura, fort logiquement, quelle équipe pourrait drafter Victor Wembanyama, phénomène français de plus de 2m20 dont même ta tante parle lors des repas du dimanche.

Est-ce qu’il est trop tôt pour en parler ? Peut-être. Est-ce qu’on va donc en parler tous les jours dès cet instant ? Évidemment. Et pour rentrer dans le vif du sujet, voici une petite projection de la saison 2023-24, en imaginant ce que Victor Wembanyama pourrait donner dans… les 30 franchises de la Ligue. Pour certaines cela relève de l’utopie, pour d’autres c’est tout à fait possible et c’est même le projet, mais pas de jaloux donc on parle de tout le monde. Aujourd’hui ? On passe en mode Houston Rockets, franchise de baby cracks par excellence.

Liens pratiques

La situation actuelle des Rockets

La franchise dont absolument personne ne parle, on n’est même pas sûr qu’ils aient joué un match cette saison. Ah si, on me dit que les Rockets en ont gagné un ou deux. Niveau roster on est sur du jeune, du jeune, du jeune : Kevin Porter Jr, Jabari Smith aussi junior, Jalen Green et Alperen Sengun, ça ne dépasse pas les 22 ans. Avec Eric Gordon comme vétéran pour encadrer tout ça, tout va bien dans le meilleur des mondes à Houston, puisqu’on veut clairement tout faire pour avoir le premier pick. Et pour l’instant c’est bien parti.

Le cinq majeur projeté (et très idéalisé) si Victor Wembanyama déménage à Houston cet été

  • Kevin Porter Jr.
  • Jalen Green
  • Victor Wembanyama
  • Jabari Smith Jr.
  • Alperen Sengun

Victor Wembanyama a la place d’Eric Gordon et voilà, on a le cinq majeur de l’année prochaine au pays des fusées. La moyenne d’âge serait incroyablement basse, avec ça on vise le titre en cinq ans plutôt qu’un. Et ça se fera en mode tall ball / small ball, le nouveau concept Surf & Turf de la NBA. Un backcourt à 1m93 de moyenne, un frontcourt immense avec Vicou… au poste 3. Eh oui, ça a beau être le plus grand et de loin, c’est aussi celui qui shoot le mieux en midrange et depuis le parking. Un mix entre des touts petits à l’arrière et des touts grands à l’avant, l’inverse de la photo d’équipe.

C’est bien beau tout ça mais est-ce que ça fonctionnerait pour lui ? Peut-être pas vraiment, Victor en 3 c’est marrant à imaginer mais quand on fait 2 mètres 20 on a plus tendance à jouer dans la raquette quand même. Et puis arriver au beau milieu d’une équipe toute moisie, même si tu vas la rendre bien meilleure, ça ne donne pas super envie. En plus il faut vivre à Houston, et ça te change tellement un homme que James Harden a dû devenir accroc aux strip clubs pour le supporter. Non franchement on ne lui souhaite pas.

Un endroit à visiter pour Victor

Le Space Center de Houston, évidemment. Parce que l’espace c’est super cool, déjà, et que le lieu est plein d’histoire. Mais surtout pour se rapprocher d’une légende la Ligue qui a cru bon de nous dire qu’on n’était jamais allé sur la Lune. Stephen Curry avait lâché cette bombe dans un podcast, il a ensuite accepté l’invitation de la NASA de se rendre à Houston pour s’instruire. Victor Wembanyama pourrait prendre les devants et n’attendre aucune invitation, de toute façon il a déjà la tête dans les nuages, il n’a qu’à lever juste un peu plus les yeux. Allo Houston, nous avons un problème, et il fait 2 mètres 20.

houston space center

Probabilité du scénario : 14%

tableau odds vide

Allez, on va se mouiller un peu (non), les Rockets vont finir parmi les trois pires équipes de la Ligue et auront donc 14% de chance d’obtenir le premier pick. Autrement dit, une grosse grosse possibilité de voir notre frenchie alunir au Texas. On voit mal comment cette équipe de Houston va pouvoir faire mieux, il n’y a vraiment pas grand chose pour les sauver, et tant mieux car ce n’est pas ce qu’ils veulent.

Voilà pour cette édition Houston Rockets de notre grande série consacrée à la Draft de Victor Wembanyama. Ouais, sept mois avant la Draft. Et vous, vous aimeriez le voir atterrir où le grand Vic ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top