Timberwolves

Rudy Gobert jouera ce soir face… au Jazz : phrase bizarre, mais moins bizarre que le 25/15 que Rudy pourrait leur coller

Rudy Gobert Wolves 28 septembre 2022 pré-saison NBA

Rudy vs le Jazz, Acte I.

Source image : YouTube

Notre Rudy Gobert national va retrouver son ancienne franchise du Jazz ce soir. Pas encore un retour en grande pompe dans l’Utah puisqu’on jouera dans le Minnesota, mais un petit moment nostalgie pour le Français face à quelques-uns de ses anciens coéquipiers. Évidemment, les Timberwolves sont largement favoris mais attention à la surprise du début de saison.

Rudy Gobert voulait gagner avec le Jazz, mais le nouveau boss de la franchise de Salt Lake City Danny Ainge a estimé que ce n’était pas possible. Il a estimé que l’équipe d’Utah n’était pas assez forte, et que le duo de Rudy avec Donovan Mitchell était trop dissocié pour que ça fonctionne. Alors il a tout fait sauter, et après neuf longues et belles saisons passées à SLC, Gobert a quitté le Jazz pour se retrouver dans le Minnesota.

Ce soir, pour leur deuxième rencontre de saison régulière, les Timberwolves accueillent donc Utah. L’occasion pour le Français de retrouver ses anciens coéquipiers, ou du moins quelques-uns. Exit Donovan Mitchell, Danuel House Jr. ou encore Bojan Bogdanovic, ciao le coach Quin Snyder, ne reste plus que des mecs comme Jordan Clarkson et Mike Conley. Des retrouvailles au rabais en quelque sorte, comme une réunion de potes du lycée dix ans plus tard, où t’es allé pour faire bien alors que les trois quarts des autres ne se sont pas pointés. Mais des retrouvailles quand même et ça risque d’être vraiment bizarre de le voir face à son ancienne franchise. Surtout pour les fans des Jazz, qui ont vu Rudy cartonner face à OKC en ouverture de saison.

23 points à 10/15 au tir et 16 rebonds, Rudy Gobert est prêt à envoyer du charbon d’entrée de jeu. On sent que son trade l’a remotivé et son impact sur ces Wolves risque d’être énorme. Évidemment, sa défense est toujours impressionnante et derrière le reste de l’équipe suit tranquillement, même s’il faut évidemment travailler les automatismes. Minnesota est donc favori face au Jazz, mais attention à l’excès de confiance. Parce que dans l’Utah, certes le but est de tanker, mais on ne fera pas exprès de perdre tous les matchs non plus. On l’a vu dans la victoire face à Denver où les Mormons n’étaient pourtant pas favoris. Mais ils ont étouffé leur adversaire avec un collectif solide et une puissance offensive qu’on ne leur imaginait peut-être pas. Les Wolves sont prévenus. Et si tout se passe bien, Rudy Gobert aura tout loisir de parler lancers-francs avec Simone Fontecchio.

Cette nuit à partir de 2h00, les Wolves reçoivent le Jazz et Rudy Gobert retrouvera quelques anciens coéquipiers, à savoir ceux qui n’ont pas eu la chance de trouver un canot de sauvetage avant que le bateau coule. Une petite soirée nostalgie pour le Français, qui ne vaudra évidemment pas l’accueil qu’il devrait recevoir dans l’Utah le 9 décembre prochain.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top