Timberwolves

Jaden McDaniels, la saison de l’explosion ? Le jeune loup a les crocs à l’aube de sa troisième campagne chez les grands

Son objectif ? First Team All-Defense et progresser en attaque.

Source image : YouTube

Sélectionné en fin de premier tour lors de la Draft NBA 2020, Jaden McDaniels n’a cessé de grandir depuis son arrivée chez les Wolves il y a deux ans. Ses capacités défensives associées à son potentiel de two-way player font de lui un membre à part entière du projet très ambitieux de Minnesota. Et à l’aube de sa troisième saison, Jaden ne cache pas ses ambitions.

Nous sommes le 29 avril 2022. Les Wolves, menés 3-2 dans leur série du premier tour des Playoffs contre Memphis, accueillent les Grizzlies dans un must-win game. C’est le moment choisi par Jaden McDaniels pour sortir peut-être son meilleur match en carrière. Connu avant tout pour sa capacité à peser en défense avec ses 2m06 et son envergure de 2m13, Jaden plante 24 points en sortie de banc à 8/9 au tir dont 5/6 du parking. Tout lui réussit, il n’hésite jamais, il se permet même un poster sur Jaren Jackson Jr. et est à deux doigts de porter les Wolves vers un Game 7 dans un Target Center en fusion. Au final, les Grizzlies parviendront tout de même à conclure la série en profitant d’un gros trou d’air de Minnesota dans le dernier quart-temps, mais difficile de rester insensible face à la dernière impression laissée par McDaniels ce soir-là. « Il est fort, il est vraiment fort. Une fois qu’il jouera avec la même confiance que moi, ça va faire mal » a notamment déclaré son coéquipier Anthony Edwards après l’élimination des Wolves. On ne peut que valider.

Quand le nouveau boss des opérations basket de Minnesota Tim Connelly était en pleine négociation avec Danny Ainge pour le transfert de Rudy Gobert, un nom est souvent revenu dans les discussions : Jaden McDaniels. Si l’on en croit l’insider Jon Krawczynski de The Athletic, les négociations ont pris beaucoup de temps à se débloquer, Ainge voulant récupérer Jaden dans le deal mais Connelly refusant absolument de l’inclure dans la transaction. Ce dernier a finalement eu gain de cause, mais pas sans lâcher un énorme capital draft pour acquérir les services de Gobert. Si ça ce n’est pas une preuve de la cote que possède McDaniels au sein de la franchise des Wolves, on ne sait pas ce qu’il vous faut. Très clairement, Jaden est considéré comme l’un des principaux visages du projet actuel de ces Loups qui viennent tout juste de retrouver les Playoffs après plusieurs saisons de galère. Pas au même niveau que Karl-Anthony Towns et Anthony Edwards bien évidemment, mais l’avenir de Minnesota s’écrit en compagnie de McDaniels. Il est sur le point de démarrer sa troisième saison NBA et semble favori pour prendre la place de titulaire sur le poste 3 aux côtés du quatuor composé de D’Angelo Russell, Ant-Man, KAT et Gobert. De quoi lui permettre de franchir un cap supplémentaire après les bonnes choses montrées dans sa campagne sophomore ? S’il faudra forcément un temps d’adaptation pour tout le monde à Minny après l’arrivée de Rudy, l’opportunité est là pour Jaden.

Une opportunité qu’il veut saisir des deux mains, lui qui est loin d’être le moins ambitieux. Sous ses airs de jeunot un peu timide, McDaniels a faim, très faim. Son objectif pour la saison à venir ? Être nommé dans la NBA All-Defensive First Team, rien que ça. Et y’a pas mieux que Kawhi Leonard comme mentor pour espérer cocher cette case. Parce que oui, Jaden a bossé avec le Fun Guy cet été histoire de devenir encore plus relou à jouer en défense, mais aussi pour s’inspirer de son ascension sur le plan offensif, Kawhi étant passé de spécialiste défensif chez les Spurs à l’un des meilleurs two-way players de la NBA. McDaniels rêve de connaître une trajectoire similaire et on a vu des flashs la saison dernière (9,2 points et 4,2 rebonds de moyenne à 46% au tir) qui nous laissent penser qu’il en est capable.

« Au fur et à mesure des années, il a ajouté des choses à son jeu, il est devenu de plus en plus confiant sur le terrain. Je vais garder le cap et je pense que tout ira bien pour moi. »

– Jaden McDaniels sur Kawhi Leonard

Garder le cap, continuer à bien se construire sur le plan physique en ajoutant quelques kilos de muscle, et bosser ses skills pour devenir un joueur plus menaçant en attaque. De son footwork à la forme de son shoot extérieur, Jaden McDaniels a travaillé beaucoup d’éléments de son jeu offensif ces derniers mois. Pour atteindre le next step dans son parcours personnel, ça passera forcément par une progression dans tous ces aspects-là. Et si next step il y a, les Wolves pourront clairement montrer les crocs cette saison. On parle souvent de l’impact d’un Rudy Gobert et de la progression attendue d’Anthony Edwards pour expliquer l’ascension potentielle des Loups dans la hiérarchie de la Conférence Ouest. Logique étant donné que le premier a remporté trois fois le trophée de Défenseur de l’Année et que le second semble destiné à devenir un All-Star NBA ASAP. Mais Jaden McDaniels, à travers son potentiel two-way et cette grande marge de progression qu’il possède, détient aussi l’une des clés de la réussite de cette équipe de Minnesota version 2022-23.

« Il symbolise la culture que nous voulons avoir ici. Un compétiteur, qui bosse dur, avec des standards élevés. C’est ce que nous voulons de chacun de nos gars et lui, il possède tout ça. »

– Joe Boylan, assistant coach aux Wolves et directeur du développement des joueurs

Jaden McDaniels n’est pas forcément celui qui se retrouve sur les grandes affiches aux alentours du Target Center. Par contre, son rôle sera crucial pour aider les Wolves à répondre à leurs ambitions. Si le garçon maximise ses énormes qualités défensives tout en grandissant en attaque dans son nouveau rôle de titulaire, Minnesota risque d’être très, très, très relou à jouer. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top