Warriors

Draymond Green et Jordan Poole se sont chiffonnés à l’entrainement : drôle de manière de jouer à “qui aura son contrat en premier”

Draymond Green

A tous les coups Jordan lui a parlé de ses grosses fesses.

Source image : YouTube

La news est tombée comme une bouteille de rouge en plein plateau de fromages. Tranquillement affairés que nous étions devant la pré-saison et des money time entre équipes C, voilà que Shams Charania faisait péter la notif de la nuit : Draymond Green et Jordan Poole se sont accrochés durant un entrainement des Warriors et les deux joueurs ont du être séparés. 

Voilà donc une péripétie qui pourrait avoir des conséquences, à moins qu’elle n’en ai pas du tout, à vrai dire on n’en sait rien car on écrit à 3h36 et avec peu d’informations pour le moment. L’info ? Brute telle qu’on l’a reçue ? Draymond Green et Jordan Poole auraient donc eu maille à partir, téma l’expression de vieux, et si les deux joueurs ont du être séparés c’est bien le plus vieux (et fou) des deux qui pourrait être sanctionné par sa franchise pour cette gaminerie dont les champions NBA en titre se seraient bien passés.


De retour de Tokyo où ils ont disputé deux matchs de pré-saison face aux Wizards, les Warriors affronteront les Lakers dimanche soir et les yeux seront donc braqués sur nos deux dissidents, histoire d’être là et en direct quand le petit intérieur de GS balancera une chaise dans la gueule du bien prénommé Jordan Poole. Jordan Poole qui sort d’une saison de cochon et qui candidate à un gros contrat puisqu’il sera free agent l’été prochain, Draymond Green qui candidate à une extension même s’il a déclaré il y a peu se concentrer sur la saison à venir, et on se dit finalement que les deux hommes ont peut-être décidé de jouer l’avenir de leur franchise à la baston. Draymond Green qui se concentre donc plutôt sur l’objectif d’emplâtrer ses teammates si l’on en croit le rapport de Shams, qui indique également – on le savait un peu – que les deux hommes ont régulièrement des accrochages offcourt sans que l’on sache si c’est le côté compétiteur des deux hommes qui met de la friture sur la ligne… où si Dray et Jo ne peuvent tout simplement pas se blairer.

On ne va pas en faire tout un fromage sans qu’on en sache pas plus, ça fait d’ailleurs deux fois qu’on écrit le mot fromage dans ce papier, trois du coup, mais comme le disait si bien le commissaire le plus efficace de la Croisette dans les années 90, laissez la police faire son travail et dès que nous aurons de plus amples informations sachez que vous en serez les premiers informés.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top