Bucks

Giannis Antetokounmpo veut une après carrière à la Tim Duncan : “Je veux faire comme lui, je veux qu’on m’oublie”

Giannis

“Where the hell is Tim Duncan ?”

Source : YouTube

Giannis Antetokounmpo n’a pas passé les 28 ans qu’il s’exprime déjà sur ses aspirations de… futur retraité. Et loin de lui l’envie de strass et de paillettes, loin de lui le désir de fame et les photos toutes les trois minutes dans la rue avec des passants qui le reconnaitront instantanément. En effet, le champion NBA 2021 veut être capable de se fondre dans la masse et de manger sa glace supplément chantilly en gueulant dans la rue sans que les gens voient une superstar du basket. 

“I wanna be like Mike Tim !”… À la première écoute ça peut faire un peu bizarre. Pourtant, certains des plus talentueux NBAers veulent passer sous le radar et profiter d’une vie paisible à la retraite, récupérant l’anonymat perdu à force de s’exposer aux caméras et à la célébrité inévitable quand on est une mégastar de la balle orange. Le Greek Freak fait partie de ces joueurs pour qui être une superstar c’est cool, mais ça va bien deux minutes. Passé au micro de Brian Scalabrine et Frank Isola, Janice a avoué vouloir être “comme tout le monde” dès lors qu’il posera un pied en dehors des parquets de la Ligue.

“Quand je prendrai ma retraite, je veux disparaitre. Je veux aller quelque part où on ne me connait pas. Je suis allé en Suède il y a deux ans, personne ne me connaissait. […] Personne ne m’embêtait. […] Vous voyez Michael Jordan, Magic Johnson, ces grands joueurs qui prennent leur retraite mais que tout le monde connait et suit encore… Je ne sais pas si je pourrai faire ça. Je veux être comme Tim Duncan. Où est passé Tim Duncan ? Je veux jouer au basket et après… qu’on m’oublie !”

Comme à son habitude, le natif d’Athènes ne peut pas s’empêcher d’amuser la galerie mais il met le doigt sur quelque chose de très vrai en citant la légende des Spurs : on ne parle pas de Tim Duncan. On ne sait pas où est Tim Duncan. Même si on l’aperçoit à quelques évènements, le plus sobre de tous les joueurs de basket reste dans son monde, loin des flashs des appareils photos qui peuvent parfois aveugler ses sujets. Et pourtant, son palmarès de basketteur professionnel est l’un des plus glorieux et complet de l’histoire. Comme quoi les deux sont compatibles, il “suffit” de choisir le bon mode de vie.

Cette déclaration de Giannis n’est pas si surprenante. Malgré son aisance devant les caméras et les journalistes, qui a fait de lui le fameux mec que “personne ne peut détester en NBA”, le spécialiste des jokes de papa n’a jamais vraiment été un adepte de la vie de star. On l’imagine bien en parfaite dilettante, ses gigantesques bras étendus dans le sable fin d’une plage au fin fond d’une île perdue, à se faire dorer la pilule et kiffer chaque seconde de sa retraite. Après avoir tout dégommé en NBA bien sûr. Le double MVP a beau être l’un des gars les plus drôles de la Ligue, sa vie d’avant semble lui manquer et la sollicitation sans cesse des médias et des fans semble être étouffante pour lui, même s’il est perché à 2m11.

Une fin de carrière discrète après avoir été une superstar devant les caméras, c’est possible ? Tim Duncan s’y prend pour l’instant très bien et Giannis a visiblement envie de suivre ses pas pour redevenir un nobody après avoir pris sa retraite. Un retour aux sources pour ne pas oublier d’où l’on vient, où une simple envie de couper les ponts avec le monde du sport et des paparazzis ? Tout ce qu’on sait, c’est que Giannis a encore quelques années de NBA devant lui avant de disparaitre dans la nature et vivre comme un inconnu.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top