Spurs

Les 10 bonnes raisons de suivre les San Antonio Spurs sur la saison NBA 2022-23 : est-ce que vous connaissez Victor Wembanyama ?

Spurs reconstruction Popovich

Si vous n’avez jamais bossé dans le bâtiment ou l’armée, c’est maintenant ou jamais avec les Spurs.

Source image : Montage TT via iStock

Qui dit reprise de la saison NBA dit besoin de motivation. Et qui dit besoin de motivation dit…? Trouver des bonnes raisons ! Pour chaque équipe de la saison 2022-23, on a voulu se montrer utiles, serviables, et un peu drôles si le sujet le permet. Voici donc les 10 bonnes raisons de suivre les Spurs de San Antonio sur les prochains mois, entre ping-pong et char d’assaut.

#1 : Profiter de la dernière saison en carrière de Gregg Popovich

Comment ça, c’est officiel ? Non, ce n’est pas officiel. Par contre, ça commence à faire long les copains. On entre dans un tanking massif à San Antonio, et toutes les cases ont été cochées pour tourner la page. Record de victoires en NBA, Team USA transmise à Steve Kerr, même Dejounte Murray a été transféré dans une équipe de pigeons donc tout est sous contrôle. Bientôt âgé de 74 ans, Pop a même vu les Becky Hammon, Will Hardy et compagnie trouver leur point de chute ailleurs. C’est donc censé être la dernière du coach légendaire, et on va faire comme si c’était officiellement le cas. Pétage de câble en plein troisième quart, conférence de presses mythiques et quelques insultes envers les Républicains, on est prêts.

#2 : Assister à l’éclosion du prochain Kevin Durant, aka Devin Vassell

Des bras interminables, du culot, un shoot qui se développe bien, un handle en nette progression et des responsabilités augmentées ? Voilà le combo parfait pour vivre le grand jump de Devin Vassell, petite pépite qui grandit tout doucement dans le ranch de San Antonio. La saison dernière, le talent semblait tellement évident que des transferts ont été réalisés pour lui permettre de jouer titulaire. Et cette saison, sachant que y’a trois joueurs niveau professionnel dans son équipe, Vassell pourrait laisser l’éponge de côté et nous offrir une grande régulière. Oui parce que les Spurs n’iront pas en Playoffs, je pense que celle-là elle est actée. Allez, 15 à 18 points de moyenne avec de la bonne défense et le smile ? On prend, on prend.

#3 : Cette vidéo

#4 : Se mettre à un autre sport, ou récupérer son sommeil

Ah bah pour le coup, il n’y a jamais eu de meilleure année pour suivre autre chose que la NBA. Donc si vous avez toujours rêvé de faire du char à voile, de la boxe péruvienne ou du ping-pong en apnée, c’est maintenant. Pareil pour celles et ceux qui n’ont pas trop pioncé ces 20 dernières années car les Spurs ont roulé sur la concurrence, 2023 rimera avec matelas. Faut regarder les choses positivement.

#5 : La triade de rookies, Sochan – Wesley – Branham

Trois gamins draftés au premier tour, ça n’arrive pas tous les jours. Et encore moins à San Antonio, où pendant des siècles il a fallu attendre la fin du premier round avec un filet de bave pour voir un non-Américain obscur débarquer chez les Spurs. Finies les mixtapes qualité 180p avec du Nujabes en bande son, on passe aux jeunes phénomènes qui ont du talent plein les mains. Jeremy Sochan a un excellent potentiel, mais sera-t-il titulaire rapidement ? Et si oui, quel type de joueur aura Gregg Popovich entre ses mains ? Blake Wesley et Malaki Branham débarquent sur le même poste, mais qui sera le meilleur des deux en sortie de banc ? Ces trois gamins vont rythmer la hype de cette année, leur développement sera à suivre de très près. Mention évidemment pour Josh Primo, qui pourrait recevoir quelques belles missions à la création également.

#6 : Raison numéro 6

Vous pensiez sérieusement qu’on allait trouver 10 bonnes raisons de suivre ces Spurs cette saison ? C’est un cauchemar cette équipe.

#7 : C’est la bonne année pour tanker

Si vous n’avez jamais suivi la NCAA ou la G-League, c’est cette année qu’il faut s’y mettre. Et en plus ? C’est la bonne cuvée qui a été visée. Car entre Victor Wembanyama, Scoot Henderson, Nick Smith, Amen Thompson, Dariq Whitehead et d’autres cracks qui vont illuminer la prochaine année de basket, mieux vaut être dans le Top 5 de la lose sur les prochains mois. Il y a du franchise player voire du talent générationnel à drafter dans un peu moins d’un an, donc mieux vaut se pencher dessus maintenant et savoir de qui on parle lorsque les balles de ping-pong créeront l’histoire à la Loterie de la Draft 2023. Allez voir les copains d’Envergure, streamez la G-League sur Twitch, bref faites-vous plaisir sur le scouting.

#8 : La Trade Deadline 2023

Grande nouveauté pour les Spurs, et vous l’avez aperçu la saison dernière, quand ton équipe vise les profondeurs abyssales de l’humanité t’es bien plus actif à la trade deadline ! Du coup, entre Jakob Poeltl, Gorgui Dieng, Josh Richardson et Doug McDermott pour ne citer qu’eux, on a là quatre vétérans qui ont de bonnes chances d’intéresser des équipes compétitives en février prochain. Vous prenez le modèle Derrick White, et vous appuyez sur REPEAT. L’objectif sera de gratter du pick de Draft en échange, quitte à récupérer des joueurs avec des contrats albatros pour ce faire. Habituellement on avait le Rodeo Road Trip et les pubs HEB pour nous amuser en hiver, cette fois ça sera bien différent avec une présence accrue dans les rumeurs de transferts.

#9 : Est-ce que vous connaissez l’application Petit Bambou ?

J’ai un pote qui m’a recommandé cette appli pendant le tout premier confinement, franchement c’est pas mal. Des exercices de respiration pour pas péter des câbles, des audiobooks avec des histoires apaisantes quand t’es sur 14 défaites de suite, honnêtement ça fait le boulot. Une fois par jour, ça calme bien l’esprit, tu dors comme un bébé. Testé et validé par les fans des Kings.

#10 : Fêter les 10 ans du shoot de Ray Allen

Oui parce que, quitte à faire de ces prochains mois une véritable thalassothérapie en enfer, autant la ponctuer avec classe. Donc en juin prochain, la NBA va en faire toute une caisse autour des 10 ans du shoot de Ray Allen, et les fans des Miami Heats (on vous voit les basketix) vont nous barber avec le rebond de Bosh. Prenez la saison pour vous refaire les vidéos de la campagne 2013-14. Revivez des grands moments de cette belle époque, car dans un an c’est vous qui allez bomber le torse en rappelant quelle équipe a le mieux joué collectivement dans l’ère moderne.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top