Jazz

Jeff Hornacek est de retour à Salt Lake City : l’ancien sniper du Jazz sera l’un des assistants du très jeune Will Hardy

Jeff Hornacek

(C’est sa fille.)

Source image : YouTube

Le grand remue-ménage du Jazz ne concerne évidemment pas que ses joueurs. Après avoir remodelé la moitié de l’effectif et changé de coach, la franchise de Salt Lake City a annoncé le retour d’un (très) ancien de la maison, sur le banc cette fois : Jeff Hornacek.

Donovan Mitchell, Rudy Gobert, Quin Snyder partis… pas besoin d’avoir Bac +7 pour comprendre que le Jazz a la volonté de repartir sur du neuf. En optant pour un projet sur le long terme après les échecs multipliés de cette équipe au premiers et deuxièmes tours des Playoffs, le Jazz a eu besoin de renouveler son coaching staff histoire d’aller jusqu’au bout de l’expression “repartir à zéro”. Will Hardy, l’ancien assistant des Celtics, est donc venu remplacer Quin Snyder, parti après neuf années de bons et loyaux échecs services pour prendre les rennes de cette désormais très jeune équipe du Jazz. Seulement les dirigeants d’Utah ne sont pas fous, ils savent que Will Hardy (34 ans) aura besoin d’aide et d’expérience sur le banc et pour cela, ils ont fait appel à un ancien pote de la maison, Jeff Hornacek pour l’épauler cette saison.

Ce retour à Salt Lake City est symbolique. En plus d’y avoir commencé sa carrière d’assistant-coach, de 2010 à 2013, c’est surtout dans Utah que Jeff Hornacek a passé la seconde partie de sa carrière de joueur, de 1994 à 2000. Celui qui était destiné à être comptable (oui) y jouera un rôle majeur puisqu’il sera notamment le deuxième meilleur scoreur de l’équipe de 1995 à 1998, avec ses 15 points de moyenne, derrière Karl Malone. Il fut en partie responsable du succès du Jazz de l’époque qui s’écroula en finale deux années de suite face à Michael Jordan et ses sbires. Hornacek est une figure historique de la franchise, et les dirigeants voient apparemment en lui un bon assistant coach pour aider les jeunes (joueurs et coach hein) à progresser. Même si on pense qu’il serait plus utile dans le corner à rentrer des filoches que sur le banc.

Hornacek avait commencé sa carrière de head coach sur les bancs de la NBA en 2013 à Phoenix, et ses débuts étaient extrêmement encourageants pour un rookie : deuxième au vote du coach de l’année (derrière Pop) et une saison à 48 victoires dans l’Arizona. Malheureusement, et comme tout va si vite en NBA, le pauvre bougre se fait virer par manque de résultats deux saisons plus tard après un départ cataclysmique : 14 victoires pour 35 défaites. Puis c’est Phil Jackson himself qui a fait appel à ses services pour guider les Knicks de New York à partir de la saison 2016-17. Le Zen Master voit en Hornacek un coach qui laisse ses joueurs s’exprimer tout en respectant des systèmes de jeu. Résultat ? Fiasco total : 60 victoires en deux saisons, merci et au revoir Jeff.

C’est donc le (grand?) retour de Jeff Hornacek dans l’Utah. Son aide ne sera pas de trop pour Will Hardy, jeté dans le grand bain des head coachs à la tête d’une équipe de jeunes joueurs dont certains sont… plus vieux que lui. Après une carrière de coaching jusqu’ici mi-figue mi-Knicks, les fans du Jazz espèrent qu’il pourra aider la franchise à retrouver sa gloire d’antan. Enfin pour ça, il faudra attendre quelques années… à moins que Talen Horton Tucker et Lauri Markannen soient les nouveaux Stockton – Malone. Est-ce qu’on y croit ? Clairement pas.

Source texte : Basketball Reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top