International

Jaylen Hoard s’engage avec l’Hapoël Tel-Aviv : du temps de jeu en EuroCup et un tir extérieur à rénover, bye bye OKC

Jaylen Hoard OKC Thunder 9 avril 2022

Y’a clairement un truc à polir chez ce bonhomme.

Youtube / NBA Europe

Ce jeudi, le club israélien de l’Hapoël Tel-Aviv a annoncé la signature de Jaylen Hoard pour la saison 2022-23. Une fantastique nouvelle pour celui dont la marge de progression forçait le déménagement loin du sol américain. Un talent aussi brut, ça ne se garde pas en treizième option, encore moins verrouillé dans une malle avec tout le bric-à-brac de G League.

C’est un peu cocasse. Appelé en fin de saison dernière avec l’équipe fanion du Thunder – du 5 au 10 avril 2022 – Jaylen Hoard en a profité pour poser quatre belles performances : 24 points et 21 rebonds pour la réception des Blazers, 23 points dans l’Utah, 27 points et 17 rebonds face aux Lakers, 14 points et 15 rebonds contre les Clippers. Pourquoi « cocasse » ? Après cette grosse série statistique, le Thunder n’a pas donné suite à son contrat de dix jours et l’a laissé libre. A-t-on déjà vu un jeune joueur de 23 ans quitter la NBA sur une série de quatre matchs à 22 points et 14.5 rebonds de moyenne ? Pas sûr. Avant de signer ce dernier contrat de dix jours, Jaylen Hoard a passé la saison en G League avec le Blue d’Oklahoma City. Il a disputé 25 matchs dont 15 en tant que titulaire, pour des moyennes de 11 points à 54% au tir, 6,8 rebonds et 2,2 assists. Sa marge de progression ? Un vilain 11% à 3-points, qui l’empêche de compenser sa courte taille (2m03) par un stretching. C’est – à notre sens – ce qui explique le mieux son départ de NBA. Un tir extérieur pas foufou à 20 ans, ça va. Un tir extérieur pas foufou à 23 ans, ça commence à réduire les perspectives d’avenir devant une concurrence qui sait tout faire.

« Dans le peu de temps avec nous, Jaylen a prouvé qu’il est un joueur de qualité et talentueux. Nous sommes satisfaits de la capacité qu’il a montré dans les matchs amicaux pendant la présaison et je suis heureux qu’il reste avec nous pour les défis à relever en EuroCup et en championnat. » – Danny Franco, entraîneur de l’Hapoël Tel-Aviv

Le calibre de l’Hapoël Tel-Aviv ? Une solide équipe d’EuroCup qui compte également Chris Horton et Tomer Ginat dans ses rangs, deux intérieurs bien connus de la Betclic Élite. Le temps de jeu projeté de Jaylen Hoard ? On ne passe pas nos nuits sous le lit de Danny Franco, mais vous vous doutez bien qu’un joueur de 23 ans qui reste sur des grands 24 points et 21 rebonds en NBA, est probablement très sollicité en Europe. Encore une fois, c’est de la vilaine supputation, mais l’ancien de Wake Forest a dû s’engager là-bas moyennant certaines promesses comme… un statut de titulaire ? Le contraire serait en tout cas étonnant. Date à surligner en rouge, la France aura l’occasion de le voir à l’œuvre le 19 octobre prochain, à la halle Georges Carpentier, dans le cadre de la réception de l’Hapoel Tel Aviv par le Paris Basket en EuroCup. L’occasion pour Jaylen Hoard de se frotter à Ismael Kamagate, Dustin Sleva ou encore Aamir Simms : des oppositions bien reloues qui rythmeront sa saison européenne, histoire de revenir – s’il en a envie – encore plus fort chez les cainris.

Bonne nouvelle pour l’équipe de France édition fenêtres internationales, Jaylen Hoard pose ses valises à l’Hapoël Tel-Aviv pour engranger un peu de stabilité et beaucoup de temps de jeu, afin de parfaire une palette offensive encore trop réduite.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top