Raptors

Les vacances des NBAers : on a (presque) mené l’enquête pour savoir où les joueurs des Raptors passaient leur été

Toronto Raptors Vacances joueurs NBA

Sur la plage abandonnée, banana boat et crustacés.

Source image : TrashTalk

Maintenant que la saison NBA est finie, place aux vacances ! Les joueurs de la Grande Ligue ont encore quelques semaines de free time devant eux pour se la couler douce au soleil, s’envoyer des cocktails à la pelle… ou pas. Tiens, c’est vrai que chacun a sa propre définition du mot « vacances », alors pour vous la rédaction de TrashTalk a cherché où est-ce que les membres des Raptors ont décidé de s’évader.

NB : ces destinations sont le plus souvent imaginaires et n’ont que pour unique but de vous faire sourire, même si elles sont parfois basées sur les réelles vacances des joueurs mentionnés.

Fred VanVleet

Après avoir raté le Tour de France, celui que Jacques Monclar a surnommé le “cycliste” a donc jugé bon de s’offrir un petit tour des Pays-Bas en vélo, histoire de faire honneur à son nom de famille qui respire l’Amérique profonde. Invité d’honneur partout où il passe, le garçon s’en donne à cœur joie. Stroopwafel pour le goûter et Bitterballen pour le dîner, on peut donc s’attendre à ce que Freddy revienne plus Shaky que Steady, lui qui n’a de toute façon pas à se soucier de cinq kilos de plus ou de moins sur la balance. Enfin… ça c’est ce que lui a dit Kyle Lowry.

Pascal Siakam

Pour Pascalou aussi, ces vacances étaient l’occasion de revenir au pays. Toutefois attention, ici, pas question de s’enfiler du ndolé jusqu’à n’en plus pouvoir. Non non, quand Siakam revient au Cameroun, c’est pour inspirer les plus jeunes générations à suivre son exemple et rêver de NBA. Forcément, le garçon passe du coup bien plus de temps à la salle en train de coacher les gamins lors de camps, plutôt qu’assis à une table en train de rafler le banquet. Même de retour au Canada le mec continue les actions caritatives avec la PS43 Foundation, qu’il a créée. C’est quoi le but Pascal ? Nous faire culpabiliser de ne pas en faire autant que toi ? Et ben bravo c’est réussi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pascal Siakam (@pskills43)

Chris Boucher

Désolé mais rien que le fait d’imaginer Chris Boucher en boucher-charcutier juste le temps d’un job d’été est drôle. Avec sa grande carcasse de 2m06 pour 91 kg, la morphologie bien maigre du garçon est à l’exact opposé de Paco, le boucher plus grand en largeur qu’en hauteur qui fait le coin de la rue en bas de chez moi. En fait, je ne sais même pas si Chris passerait la porte. Mais eh, il faut bien se faire un petit pécule sur les mois de juillet et août hein. Alors enfile ta veste et va dans l’arrière-boutique garçon, t’as des travers à découper.

Scottie Barnes

Passer ses vacances avec Scottie Barnes, c’est l’assurance de vous taper des grosses barres 24h/24h. Quand il live, le gars lâche masterclass sur masterclass. Quand il joue dans les ligues d’été, son sourire est communicatif tandis que son niveau est flippant. Quand il ne fait aucun des deux, le gars fait des vannes, danse, profite de ses potos… bref, il s’amuse quoi. En fait, il n’est pas très compliqué de se reconnaître dans le bonhomme, et c’est peut-être pour cela qu’il est autant apprécié. D’ailleurs, on vous conseille carrément d’aller voir le premier épisode de “The Life of Scottie Barnes” pour vous faire votre propre idée. Nous on valide à 200% et on attend même le deuxième épisode.

OG Anunoby

Ouch… La transition est brutale car on passe de l’energizer ultime au mec le plus discret de toute la team des Dinos. Les vacances d’OG Anunoby ? Eh bien sachez qu’elles se font dans le silence. Interdiction de parler, de faire des gestes brusques ou de laisser paraître la moindre émotion. Selon nos informations, l’activité favorite du britannico-nigérian serait d’aller manger certains soirs avec Kawhi Leonard. Pendant près de trois heures, les deux cyborgs se regardent fixement sans qu’aucun mot ne soit échangé, sans qu’aucun plat ne soit consommé, avant de se lever pour repartir chacun de leur côté. Voilà quoi ressemble une soirée parfaite pour OG.

Gary Trent Jr.

Le problème avec Gary Trent Jr., c’est que son flow l’empêche de faire des activités plutôt cool. Gary voudrait faire du jet-ski, mais il a peur d’être décoiffé. Gary voudrait faire de l’accrobranche, mais il a peur de déchirer l’un de ses vêtements. Gary voudrait faire du VTT, mais il a peur que la boue ne veuille pas partir de ses chaussures après. Et des exemples comme ça il y en a plein, du coup Gary passe soit son temps à poser pour des photos, soit à s’entraîner… pour être là aussi pris en photo. En fait Gary est chiant. C’est con car on n’aurait pas misé sur lui à la base.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gary Trent J.R (@gtrentjr)

Thaddeus Young

Vacances à la patinoire pour Thaddeus Young. Oui oui, même en été. Vous ne nous croyez pas ? Il vous suffit juste de taper “Thaddeus Young Joel Embiid” sur YouTube pour vous rendre compte qu’avant même la fin de saison des Raptors, le garçon avait déjà invité Jojo à faire un tour avec lui. Dommage que la superstar n’ait pas encore l’habitude des patins, mais ça aura au moins eu le mérite d’offrir une séquence très kiffante aux fans de Toronto.

Precious Achiuwa

Retour en Floride pour Precious qui n’a clairement pas supporté de débarquer dans le froid canadien la saison passée. Petit problème : le garçon a tellement apprécié son retour à Miami qu’il a décidé d’y rester. Dites-vous que c’est carrément Kyle Lowry qui est en train d’essayer de le convaincre de retourner dans le Nord. Même quand il ne joue plus pour eux, le gars essaye quand même d’aider les Raptors, si ça c’est pas une belle preuve d’amour on comprend plus rien.

Juancho Hernangomez

Quel enfer cet été pour Juancho qui en a ras le bol de signer des autographes au nom de “Bo Cruz”. L’avantage de ce personnage qu’il joue dans le film Hustle, c’est que les fans le voient désormais comme un demi-dieu. Ça risque quand même de leur faire drôle lorsqu’ils vont voir le premier match du garçon et réaliser que Hernangomez, c’est 5,4 points de moyenne en 43/35/68 sur l’ensemble de sa carrière. On en reparle donc dans deux mois.

Otto Porter Jr.

Laissons à Wilt l’été pour prendre le temps de comprendre comment il peut se retrouver à devoir l’année prochaine jouer pour une franchise qui n’existait toujours pas quand il a pris sa retraite.

Alors, quel programme vous chauffe le plus ? Ici, on vous conseille évidemment de NE PAS aller manger un bout avec OG Anunoby mais plutôt Fred VanVleet si vous avez vraiment la dalle. Sinon, on ne dirait pas non à une petite journée avec le Rookie of the Year.

Source texte : YouTube / Instagram / Notre machiavélique imagination

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top