Celtics

NBA Flashback 2021-22 : retour sur le Game 1 entre les Celtics et les Nets, avec Jayson Tatum dans le rôle de killer

Tatum buzzer beater 18/04/2022

On s’en souvient comme si c’était hier.

Source image : NBA League Pass

Période creuse oblige, TrashTalk a pris l’habitude chaque été de vous faire revivre avec émotion les plus grands moments de la saison écoulée. Même en 2021 d’ailleurs, malgré un été qui avait alors mis l’ensemble de nos forces vives en PLS, mais ça c’est une autre histoire. On reprend donc notre bonne vieille formule, on recule de quelques pas, de quelques mois, et on se souvient que cette saison 2021-22 fut folle, du premier au dernier jour. Aujourd’hui ? On revient sur l’une des rencontres les plus folles des derniers Playoffs NBA. Boston versus Brooklyn, Game 1 du premier tour, avec Jayson Tatum en vedette. 

C’était l’affiche la plus attendue du premier tour des Playoffs 2022. Le genre d’affiche qui ressemble à une finale de conf’ mais qui – pour des raisons de vaccin (entre autres) – se déroule dès la mi-avril. D’un côté, les Boston Celtics de Jayson Tatum, auteurs d’une deuxième partie de saison affolante et en pleine confiance au moment d’aborder la postseason dans leur costume de deuxième meilleure équipe de l’Est. De l’autre, les Brooklyn Nets, obligés de passer par la case play-in tournament pour se qualifier en Playoffs mais portés par deux des meilleurs attaquants de la planète : Kevin Durant et Kyrie Irving. On a connu adversaire plus facile pour une équipe classée #2 mais contrairement à d’autres, les hommes d’Ime Udoka ne sont pas du genre à éviter les gros défis. Ils veulent les prendre à bras-le-corps. Et cela va nous donner un premier match absolument mémorable au TD Garden.

Dimanche 17 avril 2022, Game 1, Boston. Il est 21h30 en France, l’horaire parfait pour kiffer un match de basket NBA sans être complètement défoncé le lundi matin. Et non seulement l’affiche est très belle, mais en plus le retour d’Irving dans la salle des Celtics donne du piment à la rencontre. Entre les sifflets assourdissants des fans des C’S à chaque fois qu’Uncle Drew touche le ballon, et les doigts d’honneur qu’envoie Kyrie plus ou moins discrètement à ses anciens supporters, on a un match dans le match qui pousse la tension au niveau supérieur. Pendant ce temps ? Jayson Tatum confirme la nouvelle dimension qu’il a prise durant la saison régulière. Parfois playmaker, parfois scoreur, et présent en défense pour mener la vie dure à Kevin Durant, JT pratique un basket qui est dans la parfaite continuité de sa deuxième partie de saison calibre MVP. Néanmoins, malgré l’écart que parvient à creuser Boston sous son impulsion dans le troisième quart, Brooklyn ne lâche rien. Et c’est Kyrie, comme à l’époque de son passage aux Celtics, qui fait du TD Garden son jardin en enchaînant les ficelles dans le money time. Le quatrième quart d’Uncle Drew ? 18 points à 7/9 au tir, dont la banderille qui donne trois points d’avance aux Nets à 46 secondes de la fin. Le coup de froid est violent pour la fanbase de Boston.

Mais le Garden va vite se réchauffer. Jaylen Brown remet rapidement les Celtics à -1 en dégageant gentiment Bruce Brown de son chemin, puis un échec de Durant – dans le dur toute la soirée face à l’énorme défense de Boston – donne une balle de match aux Verts. La suite ? C’est juste en dessous.

Sur une ultime possession parfaitement gérée par Boston, Jayson Tatum (31 points, 4 rebonds, 8 passes, 2 contres dans le match) crucifie les Nets, passant dans le dos de KD avant de lâcher un spin sur Kyrie puis le lay-up de la win. La salle explose, les New-Yorkais sont KO debout. C’est le premier buzzer beater de Tatum en carrière et – incroyable mais vrai – le premier buzzer dans un match à domicile en Playoffs dans toute l’histoire (très riche) des Celtics. Bref, un moment à part qui lance de la meilleure des manières la postseason 2022 de Boston. Et celle de JT par la même occasion.

Suite à ce game-winner annonciateur des choses à venir, les Celtics vont balayer les Nets 4-0 sous l’impulsion notamment d’un Tatum au four et au moulin et grand vainqueur de son duel face à KD. Boston va ensuite écarter le champion en titre de Milwaukee en sept matchs, avec là aussi un JT monumental au moment de sauver les siens (46 points dans le Game 6 alors que les Bucks menaient 3-2), pour ensuite se qualifier en Finales NBA en battant Miami 4-3. Un parcours magnifique pour une équipe de Boston qui possédait un bilan… négatif à la moitié de la saison régulière. Et même si les Celtics (et Tatum en particulier) finiront par craquer face à l’ADN de champion des Warriors, ce parcours représente peut-être la première étape vers une 18e bannière de champion. Surtout si Tatum franchit encore un cap supplémentaire la saison prochaine.

Ce Game 1 entre Boston et Brooklyn restera clairement dans les mémoires. Mais on ne peut pas s’empêcher de jouer au jeu du What-if, surtout quand on sait tout ce qu’il s’est passé après pour les Celtics, et surtout pour les Nets. Et si Jayson Tatum n’avait pas mis ce buzzer beater ? Comment aurait évolué la série avec Brooklyn qui prend l’avantage 1-0 ? Des questions auxquelles on n’aura jamais de réponses, rajoutant une dose de mystère à un moment déjà épique. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top