Hawks

Les vacances des NBAers : on a (presque) mené l’enquête pour savoir où les joueurs des Hawks passaient leur été

Atlanta Hawks Vacances joueurs NBA

Sur la plage abandonnée, banana boat et crustacés.

Source image : TrashTalk

Maintenant que la saison NBA est finie, place aux vacances ! Les joueurs de la Grande Ligue ont encore quelques semaines de free time devant eux pour se la couler douce au soleil, s’envoyer des cocktails à la pelle… ou pas. Tiens, c’est vrai que chacun a sa propre définition du mot « vacances », alors pour vous la rédaction de TrashTalk a cherché où est-ce que les membres des Hawks ont décidé de s’évader. Spoiler : les Aiglons ont peut-être trop pris leur envol.

NB : ces destinations sont le plus souvent imaginaires et n’ont que pour unique but de vous faire sourire, même si elles sont parfois basées sur les réelles vacances des joueurs mentionnés.

Trae Young

Trae Young sait qu’il est fort. Trae Young sait qu’il est riche. Trae Young sait qu’il est frais. Mais Trae Young en veut toujours plus. C’est pourquoi le gaillard a décidé de bâtir une villa gigantesque en plein milieu du Groenland. En face de sa nouvelle baraque, il a également fait construire une parfaite réplique du Madison Square Garden, dans laquelle il passe l’été à s’entraîner. L’objectif ? Que Ice Trae devienne encore plus glacial, encore plus tranchant, encore plus inarrêtable au MSG. Et pour ce faire, le guard n’hésite pas à plonger dans l’eau glacée ou se battre avec des esquimaux qu’il paye pour imiter l’hostilité des supporters new-yorkais. On dit même qu’il utilise des pingouins pour servir de défenseur, estimant que ça ne peut pas être pire que Taj Gibson qui switche sur lui en fin de match.

Dejounte Murray

À peine débarqué à Atlanta, Dejounte s’est mis à courir comme un cinglé dans les rues de la ville avec pour unique but de trouver un club de MMA prêt à lui apprendre les bases en quelques semaines. Il faut dire que Paolo Banchero débarquera tôt, dès le 21 octobre, pour une première confrontation entre les Hawks et le Magic. Et au cas où vous l’auriez oublié, l’ancien guard des Spurs semble avoir envie d’en découdre avec l’Américano-italien. Matrixé par son arrivée en Géorgie, Murray imagine déjà les prises de soumission les plus humiliantes qu’il pourrait infliger au rookie, avec une petite préférence pour une kimura, même si les coachs lui conseillent de commencer par un simple étranglement arrière.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dejounte Murray (@dejountemurray)


John Collins

Depuis qu’il joue avec Trae Young, John Collins semble avoir développé une sorte de dépendance malsaine envers son coéquipier, à la limite de la folie. Très vexé que son “Trae chéri” ne l’ait pas invité dans sa villa groenlandaise, Collins serait selon les dernières rumeurs cloîtré chez lui, en train d’enfiler les bouteilles de Jack Da’ et vider les boîtes de mouchoirs (à cause de ses pleurs hein, on vous voit venir). La seule solution pour surmonter ce chagrin d’amour ? Regarder en boucle les highlights des meilleurs alley-oops du duo, que John peut visionner pendant des heures avec un sourire béa au visage.

Clint Capela

Clint Capela est suisse. Bon, ça vous le savez probablement, mais on veut ici attirer votre regard sur le fait que même en vacances, il y a un temps pour tout, et Clint l’a bien compris. Un temps pour aller se défoncer à la salle, un temps pour rentrer à Genève animer son propre camp de basketball, et un temps pour sa famille bien évidemment. En fait on n’arrive pas trop à dire si ses vacances sont cools parce qu’elles bougent, ou chiantes parce que tout est trop carré.

Bogdan Bogdanovic

Actuellement en pleine rééducation après avoir été opéré au genou droit, Bogdan Bogdanovic en profite pour faire tout ce qu’il n’a pas le temps de faire dans l’année. Un exemple ? Eh bien une bonne bouffe avec Goran Dragic ou Boban Marjanovic tenez, et puis en bon Serbe, le garçon est aussi allé se faire une petite séance de sport avec Novak Djokovic. Ajoutez à cela une petite visite à son camp de basket, aux jeunots en Summer League et une pub pour des protéines, et vous obtenez des vacances que vous ne vivrez jamais de votre vie. Allez hop, bloqué sur Insta y’en a marre des mecs parfaits.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bogdan Bogdanovic (@bogdanbogdanovic)


De’Andre Hunter

Avec un nom de famille pareil, vous pensiez vraiment qu’on ne sauterait pas sur l’occasion ? Mais évidemment que De’Andre est actuellement au fin fond du Gers en train de tirer le sanglier. Bon, c’est vrai que si on regarde les pourcentages au shoot du garçon en carrière (43,4%) on pourrait avoir tendance à dire qu’il vaut mieux pas lui laisser une arme entre les mains, mais plutôt de l’envoyer en défense sur la bête. Ça évitera des morts inutiles et on se tapera des bonnes barres de notre côté. On avait une autre version avec HxH où notre ami se fait laminer la tronche par Kirua, mais on vous la sortira l’année prochaine.

Justin et Aaron Holiday

Vous allez finir par croire qu’on a quelque chose contre les noms de famille mais on vous promet que non. C’est juste qu’on n’a pas le choix : il faut qu’on en parle. Car s’il existe bien deux garçons spécialistes des vacances dans cette équipe d’Atlanta, ce sont les frères Holiday. À Ibiza, les frangins sont des vedettes avec des places réservées à l’année en loge. Vous ne les voyez peut-être pas, mais ils sont bien présents aux côtés des plus grands DJ lors des sets les plus fous qui puissent exister et mettent généralement un an pour s’en remettre, ce qui explique pourquoi Jrue a mieux réussi qu’eux en NBA. Car n’oubliez pas, Holiday veut avant tout dire : High On Land Ibiza During A Year. Ouais ok n’hésitez pas à nous arrêter avant la prochaine fois.

Maurice Harkless

Alors là, s’il y a bien un mec en NBA dont tout le monde se fout de l’été, c’est Maurice Harkless. Désolé mec mais rien que quand tu rentres sur le terrain on change de match, heureusement que ça n’arrive pas si souvent que ça. Nan pardon c’était méchant alors on vous livre une vraie info : Moe est fan d’art contemporain, et passe donc ses étés à faire la collection d’œuvres d’exposition ou de musées. Voilà, c’est tout. Sans rancune.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maurice Harkless (@moe_harkless)

Onyeka Okongwu

Onyeka est un bon gras, mais genre vraiment un bon gars. Car si le garçon n’a même pas 22 ans, il est déjà investi auprès d’actions solidaires comme celle lancée par JCPenney, qui devrait permettre de redistribuer des fournitures scolaires à des enfants dans le besoin. Okongwu a même débarqué à l’improviste dans un supermarché de la chaîne pour offrir une virée shopping à 150 dollars de budget à tous les enfants présents sur place. La classe.

Frank Kaminsky

Oui, Frank Kaminsky fait bien partie de l’effectif des Hawks depuis cet été. On a du mal à imaginer à quel genre d’activité le personnage s’adonne durant ses grandes vacances, et honnêtement, on n’est même pas sûrs d’avoir envie de le savoir en fait. Faire du poney, manger dans des beaux restaurants, s’occuper de sa famille, aiguiser ses couteaux… non, rien ne nous choquerait.

Alors, quel programme vous chauffe le plus ? Ici, on vous conseille quand même d’éviter la cage avec Dejounte ou une balade dans une ruelle avec Frank si vous voulez garder la vie sauve. Et pourquoi pas une balade au musée avec Maurice Harkless tiens ?

Source texte : Twitter / Instagram / Notre machiavélique imagination

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top