Heat

Bam Adebayo annonce la couleur en plein mois de juillet : « j’aurais du gagner le DPOY deux fois et je vais le gagner cette saison »

Bam Adebayo 31 janvier 2020

Ta tête quand tu vois ton nom dans la All-NBA 2nd Defensive Team.

Source image : YouTube

Alors que Chet Holmgren aspire par exemple et en toute simplicité à être le meilleur joueur de la Ligue dans les deux prochains mois, Bam Adebayo a pour sa part pour projet d’enfin glaner un titre de défenseur de l’année. Mieux encore, le pivot du Heat l’affirme, le DPOY l’année prochaine, ce sera lui et personne d’autre. Ambitieux certes, mais si c’est pour nous gratifier d’encore plus de gros contres sur la truffe de Jayson Tatum et compagnie, on ne dit pas non !

Longiligne, très mobile et ultra-athlétique, ce bon vieux Bam Adebayo a absolument tout du défenseur moderne. Freak par excellence, le pivot floridien dispose en plus d’une sacrée intelligence sur un parquet. Plutôt pratique pour jouer dans la plus grande ligue de basket au monde n’est-il pas ? Pourtant, tout porte à croire que ces différents atouts ne sont peut-être pas suffisants pour s’offrir le tant convoité titre de défenseur de l’année. D’ailleurs, et si vous en doutez encore, demandez donc à Scottie Pippen, il vous en parlera sûrement bien mieux que nous… En tout cas une chose est sûre, enfin non : deux choses sont sûres. La première, Bam Adebayo n’est pas (encore) Scottie Pippen, et la deuxième, Bam Adebayo n’est pas content. Parce que oui, s’il ne fait nul doute que le numéro 13 du Heat est un défenseur élite en NBA, les récompenses individuelles pour le prouver peinent à suivre pour le moment. Une situation que l’intérieur ne comprend d’ailleurs pas comme il l’a expliqué au micro d’Ira Winderman pour le Sun Sentinel.

« J’aurais dû le gagner (le DPOY) ces deux dernières saisons et je vais le gagner cette année »

Au moins, Bam aura prévenu. Dans la course au Graal lors des deux exercices précédents, Bam Adebayo sera finalement rentré bien bredouille. Alors que Marcus Smart est le dernier vainqueur en date et que Rudy Gobert n’a carrément plus de place sur son étagère, Adebayo n’est même pas parvenu à grimper sur une marche du podium pour les deux saisons citées. Au-delà même de se hisser dans les trois finalistes, le pivot d’origine nigériane n’a pour le coup jamais été sélectionné dans la All-NBA First Defensive Team. Un coup dur quand on vise le DPOY vous en conviendrez. Mais bon, comme il en faut visiblement bien plus pour que le colosse se laisse abattre, attendez-vous à une saison élite des deux cotés du parquet pour le pivot de Miami.

D’ailleurs, quelqu’un vous a dit qu’il existe un monde dans lequel Bam Adebayo… n’est plus un joueur du Heat la saison prochaine (c’est donc ça le multivers) ? Et oui, notre ami Bam a tout de la monnaie d’échange parfaite pour un trade avec… Kevin Durant, et alors que les rumeurs concernant les deux OVNIS des Nets fusent dans tous les sens ces dernières semaines, il n’est désormais plus improbable de voir Adebayo inclut dans un package direction Brooklyn.

En attendant de voir si Bam peut réellement se mêler à la course au DPOY la saison prochaine, le pivot va devoir désormais prouver qu’il peut défendre ses intérêts aussi bien qu’une raquette NBA. Alors qu’il sort d’un exercice 2022 globalement réussi individuellement, en double-double avec 19 points et 10 rebonds par match s’il vous plaît, son avenir du côté de Miami semble malgré tout incertain pour le moment. Chaque chose en son temps Bam.

Source texte : Sun Sentinel

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top