Bucks

Hugo Besson a « vlogué » sa Draft NBA : immersion dans les coulisses de sa sélection, sur fond de voyage entre potes

Dans la nuit du jeudi 23 juin au vendredi 24, Adam Silver et Mark Tatum ont appelé 58 prospects à monter sur l’estrade du Barclays Center. Parmi eux, Hugo Besson, meneur des New Zealand Breakers, et surtout l’un des quatre français sélectionnés ce soir-là. Une semaine plus tard, sur la chaîne YouTube « VBH » – tenue par Luke Van Bockstaele et Hugo lui-même – est rendu disponible le vlog de sa draft. C’est plutôt pro, et ça vaut le détour.

Que fait un prospect candidat à la draft NBA, à la veille de la cérémonie ? Des essais de costume dans tout Manhattan ? Enchaîne les réunions avec ses agents afin de préparer un plan pour chaque scénario ? Livre des interviews, décompresse dans un gymnase, rencontre des joueurs et en tire un max de conseils ? Hugo Besson lui, gifle un pote torse-nu avec une tortilla. C’est en cela que la vidéo est top : on dispose d’une chouette proximité avec l’ancien de Saint-Quentin, comme si l’on faisait partie de sa bande. Quand chaque élément de communication d’un joueur est habituellement calculé, il est cool de suivre la draft d’un prospect de l’intérieur, sans passer par un autre média que lui-même. Ce privilège vaut tous les documentaires et paroles rapportées, sur lesquels planera toujours un doute d’authenticité. On découvre ainsi une belle humilité à Hugo Besson, de la simplicité – tête bien fixée sur les épaules – et même un trop-plein d’honnêteté. Initialement attendu au début du second tour dans les mocks draft, Hugo a finalement été sélectionné à la 58e et dernière position de la Draft 2022 par les Bucks. Quand beaucoup diraient « l’important c’était la sélection, maintenant il va falloir bosser pour sa faire sa place », Besson reprend le même discours mais y glisse – de par son naturel – une once de déception. Ce n’est franchement pas la banane, mais le plus important reste acquis.

Quoi d’autre ? Un petit tour dans les locaux de Primedia, pour un passage dans le célèbre SLAM Magazine. Une limousine bien strass, bien paillettes – probablement commandée par l’agence Comsport – afin de se rendre au Barclays Center. Douze passages sur Times Square, un chez le coiffeur. Une apparition de la famille d’Hugo, avec une séquence plutôt émouvante lors de laquelle sa mère lui ferme sa chemise pendant ses essais de costumes : « J’ai l’impression que tu te maries chaton, bon je préfère ça plutôt que tu te maries ». Bref, on a l’impression de vivre l’aventure à ses côtés, sans rentrer excessivement dans les détails. C’est-à-dire ? C’est-à-dire que l’on n’a pas notre droit de regard sur les moments orientés business et stratégie. Jérémy Medjana et Bouna A. Ndiaye – les piliers de Comsport – passent très peu dans le vlog. On les voit en fond, sans pour autant qu’ils n’interviennent. Le vlog est davantage axé « voyage entre potes ». C’est logique, et cela suffit amplement à notre divertissement.

Chouette découverte que cette chaîne « VBH ». En espérant que Luke Van Bockstaele – joueur Espoirs des Metropolitans 92 – et Hugo continuent de publier du contenu sur les prochains mois, histoire de suivre sa Summer League avec les Bucks ainsi que les péripéties à venir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top