Nuggets

Transfert NBA : Kentavious Caldwell-Pope et Ish Smith débarquent à Denver, Monte Morris et Will Barton direction Washington !

Monte Morris

Ça bouuuuuuge !

Source image : NBA League Pass

C’est la première « ShamsBomb » de ce jeudi, Nuggets et Wizards sont en train de finaliser un trade sur le thème des lignes arrières. Dans le package ? Du Will Barton, du Monte Morris, du Ish Smith et du Kentavious Caldwell-Pope, brassés autant de droite à gauche que de gauche à droite, selon différents intérêts. On sort la loupe et on regarde ça.

Il est 16h12 en ce mercredi ensoleillé – et veille de Free Agency – quand Shams Charania sort de sa sieste pour annoncer un petit trade. Par « petit », on entend tout de même « moyen ». C’est juste que « moyen trade » c’est super moche. Alors même s’il n’est pas question de Michael Porter Jr. ou de Kristaps Porzingis, Nuggets et Wizards se sont envoyés de vrais joueurs. Par « Nuggets et Wizards se sont envoyés de vrais joueurs », on entend « les Nuggets ont envoyé de vrais joueurs aux Wizards, et les Wizards ont envoyé Samir et Didier aux Nuggets ». Dans le Colissimo en direction de Washington : Monte Morris, 27 ans, qui ne sera agent libre qu’à l’été 2024, et Will Barton, vrai scoreur d’expérience, capable de sortir du banc avec style et perfidie. À contresens, Kentavious Caldwell-Pope ramène de la défense en sachet sur le backcourt de Denver. Ce genre de profil manquait cruellement aux Nuggets, toutefois contraints d’y lâcher un sacré bagage offensif. Mais ce n’est pas grave, Ish Smith débarque lui aussi dans le Colorado. Pour la petite anecdote, s’il dispute un match sous l’étiquette Nuggets, il deviendra officiellement le gars ayant joué avec le plus de franchises NBA différentes (13). On ne sait pas si ça se félicite, mais chapeau le baroudeur.

Dans l’hypothèse d’un retour taille patron de Jamal Murray, les Nuggets n’ont pas tant déconné que ça. Le départ de Torrey Craig en novembre 2020 avait fait très mal au secteur extérieur de Denver. L’aile retrouve enfin des garanties défensives, et on n’est plus obligé de commencer la saison avec le discours du : « Non, y’a pas de vrai gros défenseur, mais tranquille, certains vont le devenir ». Alléluia, un garçon donnera enfin le ton de ce côté-ci du parquet. D’autant plus que la cartouche Will Barton s’essoufflait. Importantissime dans le début du cycle des Nuggets édition « Nikola Jokic », les saisons passèrent sans jamais que l’arrière ne parvienne à faire les vagues nécessaires en Playoffs. Plutôt bon hein, mais trop linéaire. Les Wizards l’accueillent toutefois à bras ouverts. Il est le joueur parfait pour poser les premières briques d’un projet. Au fond du carton envoyé à Washington, on y trouve Monte Morris, l’élu. Il sera – en cas de prolongation du suivant – l’associé de Bradley Beal sur la saison 2022-23. On ne lui demande pas d’enfiler le costume de John Wall 2017, simplement de tout mettre en œuvre pour que complémentarité il y ait.

À la veille de l’ouverture de la Free Agency 2022, un domino tombe. L’effectif des Nuggets perd en allure mais gagne potentiellement en efficacité – c’est ce que l’on a envie de se dire – tandis que les Wizards dégotent enfin un meneur sérieux, gestionnaire, scoreur, qui pourrait matcher avec sa majesté Bradley Beal.

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    29 juin 2022 à 18 h 19 min at 18 h 19 min

    En tant que fan de Denver, ça fout un coup quand même… Je vais faire confiance au management mais j’aurais bien aimé garder MM en backup de Jamal à son retour… J’espère qu’il y a un plan au dela de ce switch parce que je ne suis pas convaincu pour l’instant.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top