Warriors

Andrew Wiggins encore grandiose : 26 points et 13 rebonds, tout simplement le meilleur joueur de ce Game 5

Si ça continue comme ça, il va remporter le titre de MVP des Finales et on va rien capter.

Source image : NBA League Pass

Déjà décisif dans l’ombre de Stephen Curry lors de la victoire du Game 4 à Boston, Andrew Wiggins ne voulait pas s’arrêter en si bon chemin. Alors dans la cinquième manche de cette nuit, il est allé encore plus loin, attirant ainsi plus que jamais la lumière sur lui. C’est simple, Wiggins a été le meilleur joueur d’un Game 5 de Finales NBA.

Une phrase qu’on ne pensait jamais prononcer de notre vie, et pourtant aujourd’hui elle est dans la lignée de l’incroyable transformation d’Andrew Wiggins sous les couleurs des Warriors. Considéré comme un bust à Minnesota, le numéro 1 de la Draft 2014 s’est d’abord imposé comme une pièce utile à Golden State à travers ses qualités athlétiques, sa défense et ses progrès au tir. Puis il est devenu All-Star cette saison en surfant sur la belle campagne des Dubs. Puis il a franchi un cap supplémentaire en Playoffs en combinant grosse défense et belle agressivité offensive sous les yeux de toute la planète basket. Et désormais, il est l’une des grandes raisons qui expliquent pourquoi les Warriors mènent 3-2 lors des Finales NBA alors qu’ils étaient encore menés 2-1 il y a quelques jours. Auteur d’un match assez immense vendredi dernier à Boston avec 17 points et surtout 16 rebonds, Wiggins a véritablement été le fer de lance des Guerriers cette nuit lors de ce Game 5 crucial : 26 points au compteur (meilleur marqueur de GS), 13 rebonds (meilleur rebondeur), 2 assists, 2 interceptions, 1 contre, aucune perte de balle, le tout à 12/23 au tir en 43 minutes. Dans une soirée où Stephen Curry était véritablement dans le dur (16 points, 7/22 au tir, 0/9 à 3-points), c’est Wiggs qui a pris les choses en main du début à la fin. Vous vous rappelez quand on disait qu’Andrew n’était qu’un joueur surpayé incapable d’impacter positivement son équipe ? Vous vous rappelez quand on se moquait de son surnom Maple Jordan ? Aujourd’hui ce n’est plus du tout la même histoire, et va falloir s’habituer car le Canadien de 27 ans prouve soir après soir qu’il est un homme différent.

Le Andrew Wiggins qui joue les Finales NBA 2022, c’est un Andrew Wiggins qui n’hésite pas à aller chercher ses points en un-contre-un ou en attaquant la raquette. Un Andrew Wiggins qui n’hésite pas à dégainer de loin quand il a les opportunités, même si ce n’est pas rentré cette nuit (0/6 du parking). Un Andrew Wiggins en mode défenseur lockdown capable de ralentir les meilleurs scoreurs NBA – Jayson Tatum le confirmera – tout en ayant une énorme activité au rebond. Oui, tout ça, c’est Andrew Wiggins aujourd’hui. Et comme un symbole, c’est lui qui a mis le point d’exclamation final lors du Game 5 en lâchant un gros tomar dans le quatrième quart-temps, histoire de boucler la boucle bien comme il faut. Preuve de sa grosse perf, certains n’ont pas hésité à le foutre dans la conversation du MVP des Finales dès que le buzzer final a retenti. Bon, faut pas abuser hein, Stephen Curry joue toujours au basket et ce n’est pas un non-match de sa part qui va redistribuer les cartes. Mais au moins, ça a le mérite de montrer à quel point Andrew a marqué les esprits, autant cette nuit que lors du match précédent. Pas besoin d’y aller par quatre chemins, le deuxième meilleur joueur de Golden State sur ces Finales NBA 2022, c’est Wiggins et personne d’autre. Pas Klay Thompson, pas Draymond Green, pas Jordan Poole, pas Kevon Looney. Non, Andrew Wiggins.

“Il n’a pas été All-Star titulaire par hasard. Plus le challenge devant lui est grand, mieux il répond.”

– Draymond Green après le match

Andrew Wiggins ne s’arrête plus. Ultra précieux dans le Game 4, carrément franchise player dans le Game 5, Wiggs n’est désormais plus qu’à une victoire de conclure sa formidable histoire d’amour avec les Warriors par une bague. Parfois, un changement d’environnement est tout ce qu’il faut à un joueur pour qu’il nous montre son meilleur visage, et Andrew en est la plus grande des preuves.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top