Heat

Pat Riley est cash à propos de la condition physique de Kyle Lowry : « Il va devoir régler ce problème »

Kyle Lowry 9 novembre 2021

Au Heat, on ne déconne pas avec la forme physique des joueurs.

Source image : NBA League Pass

Blessé une bonne partie des Playoffs et décevant à son retour, Kyle Lowry n’a pas apporté autant que ce que le Heat aurait espéré. Légèrement contrarié par les grosses joues de son joueur, Pat Riley n’a pas hésité à mettre son joueur on the spot devant les médias à l’occasion d’un point presse en vue de la saison prochaine. 

Alors que le Heat se remet à peine de son élimination sur le fil en Finale de Conférence face aux Celtics, le management de Miami est déjà tourné vers la saison prochaine. Pour bien repartir, il faudra faire le bilan des points positifs, mais aussi de ce qui n’a pas été pour trouver des solutions. Kyle Lowry rentre par exemple dans la case des déceptions. Débarqué à South Beach l’été dernier – à la fin de son contrat avec les Raptors – le guard était venu pour apporter son expérience et son leadership, deux éléments précieux pour les Playoffs. Après une saison régulière correcte, le vétéran a enchaîné les forfaits en fin de saison et a raté pas mal de matchs en PO à cause d’une blessure à l’ischio. Une absence qui ne va pas pénaliser tout de suite le Heat, porté par son collectif et un Jimmy Butler en feu jusqu’aux Finales de la Conférence Est. Mais alors qu’il a fait son retour au meilleur moment pour jouer Boston, Lowry est tout simplement passé à côté de sa série. Une sortie de route qui clôt une campagne de Playoffs assez cata sur le plan des chiffres : seulement 7,8 points, 3,6 rebonds et 4,7 passes pour un petit 29% d’adresse, dont 24% à 3-points. Pour expliquer cela, de nombreux observateurs ont pointé du doigt la condition physique douteuse du meneur. Ce dernier a visiblement passé un peu trop de temps à la cantine lors qu’il était éloigné des parquets. Des écarts qui n’ont pas échappé au boss Pat Riley, qui n’a bien sûr pas hésité à mettre en garde son meneur devant la presse :

« Pour pouvoir donner le meilleur, tu dois être dans une condition physique optimale. Quand tu vieillis, c’est plus difficile de rester en forme par rapport à quand tu es plus jeune, où tu peux te permettre plus de choses. […] Il va devoir régler ça. Je pense qu’il peut vraiment être en meilleure forme. »

– Pat Riley, directeur des opérations basket du Miami Heat en conférence de presse

Un sérieux recadrage qui n’a rien d’étonnant quand on connaît Patoche et plus généralement la culture du Heat. L’exigence que la franchise floridienne impose à ses joueurs concernant leur condition physique n’est pas nouvelle. Demandez donc à Dion Waiters ou James Johnson. Mais mine de rien, cette déclaration ressemble bien à un vrai coup de pression, voire un ultimatum adressé à celui que l’on peut désormais surnommer « Calorie ». Pour rappel, le meneur a signé un contrat de trois ans l’été dernier pour 90 millions de dollars. À 36 ans et 30 patates la saison (sans mauvais jeu de mots), on imagine que Pat Riley et le management du Heat n’auront aucun scrupule à l’idée de transférer le vieux Kyle. Reste à savoir si beaucoup de franchises se positionneront à ce prix-là, sans la garantie de récupérer un joueur assez investi. Bien sûr, on se doute que cette attaque de Riley viser à toucher la fierté de Kyle Lowry et le faire réagir.

Au Heat, ça ne rigole vraiment pas avec la condition physique des joueurs. Après des Playoffs ratés, c’est Kyle Lowry qui se retrouve dans l’œil du cyclone. Avec cette déclaration bien salée comme il en a le secret, Pat Riley a fait passer un message clair à l’ancien Raptor : va falloir se bouger. Reste à savoir comment le vétéran va réagir à cette pique de son boss.

Source texte : YouTube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top