Nets

Les Nets réticents à prolonger Kyrie Irving ? Un dossier délicat à gérer, mais attention à ne pas frustrer Kevin Durant

Kyrie Irving Kevin Durant Nets

De bons potes quand même.

Source image : YouTube

On pourrait comparer la saison des Nets au naufrage du Titanic : un beau navire avec de belles promesses mais qui cache beaucoup de choses, le tout pour finir sa course dans un iceberg bostonien. Sur la planche à la fin ? Rose jouée par Kevin Durant, et Jack interprété par Kyrie Irving. Et le futur de la franchise de Brooklyn pourrait bien prendre le même destin tragique que la fin du film : les dirigeants des Nets ne seraient pas chauds pour laisser une place à Kyrie sur la latte de bois.

Barclays Center, 26 avril. Les Nets ont joué leur dernier match de la saison, ils viennent de se faire proprement sweeper par les Celtics. Une saison haute en couleurs qui s’avérera très décevante pour les fans de Brooklyn, alors que leur franchise faisait figure de favorite pour le titre en septembre dernier. On pourrait parler du trade de James Harden comme le tournant de cette saison, mais le déclin a commencé bien avant avec Kyrie. À l’aube de ses 30 ans, le meneur des Nets reste un vrai électron libre qui assume fortement – voire un peu trop parfois – ses convictions. En octobre 2021, quand la NBA annonce la révision de son mandat de vaccination, Kyrie Irving qui n’a zéro dose de Pfizer dans le sang refuse de se faire vacciner. C’est là que commence la bataille entre les exécutifs des Nets et le natif de Melbourne. Brooklyn suspend son joueur jusqu’en janvier, puis il ne pourra jouer pendant deux mois qu »à l’extérieur. Après une saison en forme de montagnes russes, on peut comprendre que Sean Marks ne veuille pas prolonger son meneur. Oui : la forte voix effrontée de Kyrie gène. Nike s’apprêterait à prendre la même décision que Brooklyn en ne voulant pas renouveler son partenariat avec Monsieur Irving l’année prochaine. Et pour que Nike lâche l’un de ses clients, il faut y aller. 

Actuellement, la prochaine année de contrat à 36,5 millions de dollars de Kyrie Irving est soumise à une player option. Mais aujourd’hui Brooklyn n’est pas convaincu : pendant sa suspension, les cadres des Nets étaient ouverts à écouter les propositions de trades, notamment celle des Lakers qui voulaient reformer le duo Kyrie-LeBron sur la côte pacifique. Donc aujourd’hui la prolongation du meneur est clairement compromise, et cela pourrait ne pas plaire à Kevin Durant selon Kristian Winfield de chez New York Daily News :

« En termes simples, si Irving quitte les Nets, il ne serait pas surprenant que Durant soit frustré par la capacité de l’organisation à mettre en place des joueurs de compétition autour de lui. Ils n’ont pas réussi à le faire au début de la saison dernière, et aucune de leurs principales acquisitions de l’intersaison – James Johnson, DeAndre’ Bembry ou Jevon Carter – n’a terminé l’année à Brooklyn. » – Kristian Winfield de New York Daily News

On entend dire en ce moment que KD n’aurait pas repris contact avec la direction des Nets depuis la fin de la saison, c’est-à-dire depuis pile un mois. Bien sûr on peut se dire que c’est normal que quelqu’un de ne pas parler à ses employeurs pendant ses vacances. Sauf que là, la personne en question ne bosse pas dans un open space mais est la superstar d’une franchise que tout le monde attend au tournant la saison prochaine. Ces rumeurs de non re-signature de Kyrie sont peut-être la source de cette étonnante disette entre les dirigeants de Brooklyn et KD, mais aujourd’hui les informations stagnent et ne peuvent pas en trouver la véritable cause. 

Pour le moment, la balle est dans le camp de Kyrie Irving, grâce à sa player option. S’il sent que les Nets sont devenus un terrain ennemi pour lui, il la déclinera sûrement. Mais si le meneur décide de prolonger l’aventure d’une année, il ne faut pas réfléchir quarante-douze fois avant d’encrer le bas de page. En lui cherchant sa prochaine destination, ils pourraient bien se mettre Kevin Durant à dos, et ça c’est vraiment pas génial pour le bien-être de la franchise.

Sources texte :Bleacher Report, CBS Sports et SportsNet New York

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top