Mavericks

Dallas, bienvenue en Finale de Conférence : entre concours de briques et intérieurs absents, l’heure des Mavs est aux ajustements

Jason Kidd Dallas Mavs 19 mai 2022

Jason Kidd et les Mavs ont pris l’eau à Golden State, il va falloir relever la tête rapidement.

Source image : NBA League Pass

Victorieux des Suns au terme d’un brillant Game 7, les Mavs arrivaient à Golden State avec le plein de confiance. 48 minutes et une lourde défaite plus tard, Dallas est redescendu de son nuage. 

La vérité d’un jour n’est pas toujours celle du lendemain et c’est une leçon que les Mavs ont bien appris cette nuit. Alors qu’ils avaient régalé ce dimanche contre Phoenix, les joueurs de Dallas sortent de ce Game 1 avec une belle claque dans la figure. C’est simple, tous les ingrédients qui font normalement la force de cette équipe sont restés au vestiaire. Luka Doncic ? Cadenassé par Andrew Wiggins, il a fait son pire match sur cette postseason (20 points à 6/18). La défense irrespirable de ce dimanche ? Très loin du compte face aux Warriors. L’apport des role players ? À part Spencer Dinwiddie et un peu de Jalen Brunson, tout le monde a coulé à pic. L’adresse qui avait emporté les Suns comme un raz de marée ? Celle de cette nuit ferait presque rougir Russell Westbrook. Tout ça mis bout à bout et vous obtenez une défaite de 25 points qui ne souffre d’aucune contestation.

On l’a bien vu contre Phoenix, Dallas est capable de s’adapter et de repartir avec le couteau entre les dents. Prendre une raclée à l’extérieur au Game 1, il n’y a pas mort d’homme, mais il faut analyser proprement ce qui ne va pas et ce qui peut être amélioré. On ne va pas forcément s’attarder sur Luka Doncic, il a connu une mauvaise nuit avec un défenseur tenace, il reviendra sur le devant de la scène on n’est pas inquiets. Le secteur intérieur, lui, risque de poser davantage de problèmes. Le tandem Dwight Powell-Maxi Kleber a traversé le match comme une ombre et Golden State s’est régalé dans la raquette, autant sur la lutte au rebond (51 à 36) que dans la capacité à accéder au cercle. Il y a aussi cette sélection de tirs qui pose quelques questions. Ils ont pris 48 tirs du parking, soit plus de la moitié des shoots tentés. C’est énormissime et ça pique d’autant plus quand on sait qu’ils n’en ont mis que… 11. Il y a de la maladresse bien sûr mais les Mavs ont abusé de cette arme qui avait si bien fonctionné dans les tours précédents. Il faut plus de variété, il faut aller agresser la défense. On peut aussi parler du tempo et Dallas s’est laissé emporter à plusieurs reprises par la vitesse des Warriors. Jouer à mille à l’heure contre Golden State et donner du rythme à la bande de Steve Kerr, c’est du suicide et ce n’est pas du tout la marque de fabrique de Dallas cette saison (30ème au classement de la Pace). Un point sur lequel Jason Kidd doit absolument insister auprès de ses joueurs.

Beaucoup de trucs qui ne vont pas donc mais ça ne reste qu’un match après tout. Vaut mieux s’en prendre 25 une fois et apprendre de ses erreurs pour faire mieux ensuite. Dallas va mieux jouer lors du Game 2, dur de croire que Luka sera encore mis en boîte sans se battre et la défense va step-up de nouveau. Il y a quand même pas mal de shoots ouverts qui ne tombent pas dedans et on sait bien que ça peut vite tourner de ce côté-là. La série ne fait que commencer mais cette défaite est un avertissement qui est bon à prendre.

Dallas a déjoué cette nuit à Golden State et Jason Kidd va devoir trouver les bons ajustements pour remettre de l’ordre dans la maison. Il l’a très bien fait contre Phoenix quand c’était nécessaire, rendez-vous vendredi soir pour voir le résultat. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top