Warriors

Golden State en démonstration : 112-87, les Warriors ont annoncé la couleur aux Mavs dès le Game 1

Golden State Warriors Klay Thompson Stephen Curry 19 mai 2022

Les Warriors ont déroulé face aux Mavs. 1-0 pour Golden State.

Source image : NBA League Pass

Golden State et Dallas attaquaient cette nuit la première manche de la Finale de Conférence Ouest. Après un match parfaitement géré (112-87), les Dubs prennent logiquement le lead dans cette série. 

Pour les stats de cette rencontre, c’est par ici qu’il faut cliquer. 

Le Chase Center vit sa première Finale de Conférence et les Warriors ont visiblement l’intention de la baptiser de la meilleure des manières. Bon début de match des troupes de Steve Kerr avec Kevon Looney qui montre à Deandre Ayton comment gérer une série contre Dallas. Impact au rebond offensif, efficacité, le copain de Bugs Bunny peut difficilement être plus utile. Si le pivot des Dubs fait plaisir, les projos sont concentrés sur un autre garçon. Super des deux côtés du terrain, notamment sur sa mission défense avec Luka Doncic, Andrew Wiggins nous fait dans le Kawhi Leonard et Golden State prend logiquement le lead. Les Mavs avaient montré une adresse infernale pour donner la fessée à Phoenix lors du Game 7 mais les Texans sont particulièrement froids cette nuit à longue distance et ce, malgré des tirs souvent ouverts. Mené, Dallas profite des bonnes minutes de ses remplaçants pour effectuer un premier rapprochement mais les leaders Dubs haussent le ton. Jordan Poole et Andrew Wiggins continuent de canarder, Steph Curry préchauffe gentiment après un début de match particulièrement compliqué. Golden State mène 54-45 à la pause et Dallas s’en tire plutôt bien avec cet écart.

On entre alors dans le troisième quart-temps, un moment qui est loin d’être anodin quand on connait les Warriors. La machine doré redémarre à fond les ballons : la défense est au diapason, Curry envoie rapidement deux bombes du parking pour annoncer la couleur. Si cela ne suffisait pas, Klay Thompson décide enfin de remplacer son sosie et Kevon Looney montre que Nikola Jokic n’est pas le seul pivot à pouvoir balancer du caviar à tous les étages. Golden State est trop en confiance, ça déroule. Dinwiddie et Brunson tentent bien de lancer des révoltes mais ils sauvent simplement les meubles. Avec +19 pour attaquer le money time, la Dub Nation peut être sereine, d’autant plus que Jordan Poole met encore un coup derrière la tête des Mavs dès le début du dernier acte. La messe est dite et les deux coachs peuvent lentement mais sûrement envoyer les réserves faire un petit footing. Bien belle victoire de Golden State, qui a pu s’appuyer sur un gros collectif (Poole, Looney, Wiggins, Porter) pour mettre la tête de son adversaire sous l’eau. Pour Dallas, la claque est lourde mais il pouvait difficilement en être autrement vu les ingrédients proposés cette nuit (Doncic bien pris par Wiggins, trop de tirs de loin, adresse catastrophique, secteur intérieur aux abonnés absents). Cette équipe a déjà prouvé sa capacité à s’adapter dans une série, on attend donc la réaction pour le Game 2.

Golden State n’a pas fait dans la demi-mesure pour son début de série contre Dallas. Victoire 112-87 et 1-0 pour les Warriors, rendez-vous vendredi soir pour le Game 2, toujours à San Francisco. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top