Mavericks

Luka Doncic est magique mais il est trop seul : 45 points à 15/30 au tir, 12 rebonds et 8 passes, à un contre douze c’est pas si mal non ?

Luka Doncic 3 mai

Encore une perf dans le vide pour Luka…

Source image : NBA

Luka Doncic a encore ébloui les  NBA Playoffs de sa magie mais, une nouvelle fois, dans la défaite. Malgré les nombreux défenseurs talentueux que Phoenix lui a mis sur le dos, le Slovène a souillé absolument tout le monde en portant au maximum son équipe. Bien que ce fut insuffisant, sa performance n’en reste pas moins exceptionnelle. 

Comme depuis trois ans en Playoffs, Luka Doncic nous offre du grand spectacle, de la magie à foison, et son premier match de demi-finales de Conférence ne fait pas exception, même si l’adversaire se trouve être la meilleure équipe de la Ligue. Seule véritable arme offensive des Mavericks avec les shoots à 3-points de Maxi Kleber, Lulu la Tortue a dépecé une défense des Suns pourtant dure sur l’homme et limite imprenable pour tout être humain normalement constitué. Malgré Mikal Bridges, Jae Crowder ou tout autre joueur sur lui, Luka Doncic n’en a rien eu à faire. Au final ? 45 points à 15/30 au tir dont 4/11 à du parkinget 11/14 aux lancers, 12 rebonds, 8 passes et 1 contre. Un sixième match à 40 pions ou + en Playoffs pour Luka, soit tout simplement le record all-time pour un joueur de moins de 23 ans. Mais malgré sa performance XXL, les Mavs ont tout de même perdu contre des Suns plus collectifs et surtout plus diversifiés offensivement.

Cette défaite s’explique par le réalisme flagrant de Phoenix en attaque, par leur défense en acier trempé sur les roles players, mais surtout par la solitude de Luka Doncic en attaque. En effet, Jalen Brunson, pourtant si performant au premier tour , été porté disparu au même titre que notre progression en TTFL Dwight Powell s’est pour sa part fait manger par Deandre Ayton, et Reggie Bullock et Dorian Finney-Smith n’ont pas sanctionné comme il le fallait à 3-points. Cette carence de points a obligé Luka Doncic à jouer plus longtemps et a permis aux Suns de focaliser leur défense sur lui. Et quand des joueurs comme Mikal Bridges, Jae Crowder ou Cameron Johnson vous collent au slip durant tout un match, l’épuisement est vite arrivé. Le Slovène n’est pas sorti de la seconde période et a dû faire les efforts physiques pour continuer de tirer son équipe vers le haut, il n’est pas habitué à autant jouer (44 minutes au total) et la fatigue se voyait en fin de match sur son visage, de même que la frustration de jouer seul. Plusieurs fois ses partenaires n’ont pas réceptionné des passes pourtant simples ou n’étaient pas au fait de l’horloge des 24. Des bases, non appliquées, qui ont pu faire sortir Luka de son match à de courts instants. Malgré tout, sa performance individuelle reste une nouvelle fois hors norme, mais comme il a pu le vivre contre les Clippers ces deux dernières années, elle se place dans une défaite.

Luka Magic était bel et bien présent ce soir, mais a encore perdu en Playoffs après une perf exceptionnelle et ses Mavericks sont ce matin menés 1-0. Pas de panique puisqu’il reste le Game 2 pour rester dans la course mais, pour cela, il faudra espérer un retour au plus haut niveau de ses partenaires. Stop les photos et au boulot.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top