Warriors

Gary Payton II a été grand : omniprésent et clutch à souhait, le fils à Papa a dynamité les Warriors

gary payton II

Papa peut être fier.

Source image : NBA League Pass

Les Warriors sont loin d’avoir joué leur meilleur match de la saison dans leur victoire du Game 5 contre Denver, mais ils ont réussi à arracher leur succès en lâchant un très gros dernier quart-temps. Dernier quart durant lequel ils ont sorti les barbelés tout en mettant les shoots qui font mal. Et l’un des grands acteurs de cette ultime période, c’est Gary Payton II.

« GP a changé le match en notre faveur ce soir. Il a été incroyable des deux côtés du terrain. Il a planté des gros shoots mais il était partout en défense. » Voilà comment Draymond Green a résumé la performance de Gary Payton II cette nuit lors du Game 5 au Chase Center. Alors qu’il n’avait évolué que sept minutes sur le parquet de Denver dimanche, GPII a été l’un des piliers du comeback des Dubs, menés 78-70 à l’entrée du quatrième quart avant de placer un 32-20 qui a fini par crucifier les Nuggets. Comme un symbole, c’est le fils à Papa – d’ailleurs confortablement installé en tribunes – qui a planté le shoot à 3-points ayant permis aux Warriors de prendre le lead 86-84 à sept minutes de la fin. Et comme un symbole, c’est encore GPII qui a enchaîné lay-up + missile de loin dans les deux dernières minutes pour donner cinq points d’avance à ses copains, au grand dam d’un DeMarcus Cousins qui s’imaginait bien dans le costume de sauveur après sa grosse performance. Des big plays offensifs à la pelle donc (10 de ses 15 points ont été marqués dans le dernier quart), auquel il faut ajouter la grosse activité défensive caractérisant habituellement le bonhomme (2 interceptions, 1 contre). Les Warriors ont vraiment haussé le ton dans leur propre moitié de terrain lors des douze dernières minutes et Payton II n’est clairement pas étranger à ça. C’est simple, GPII vient de sortir sa meilleure performance de Playoffs en carrière, perf’ qui tombe à pic pour se débarrasser de ces Nuggets au cœur gros comme ça.

Qui aurait pu imaginer avant le début de la saison 2021-22 que Gary Payton II soit le bourreau de Denver dans le dernier quart-temps d’un match éliminatoire de Playoffs ? Pas grand monde, à part peut-être lui. Petite piqûre de rappel, il avait débarqué dans la Baie de San Francisco il y a un an à base de contrats de dix jours, s’était fait opérer durant l’intersaison pour une hernie, et fut coupé à la mi-octobre… avant d’être resigné quatre jours plus tard. Tout ça pour dire que le chemin n’a pas été facile pour lui malgré qu’il soit le fils de qui vous savez, et il a dû s’accrocher pour vivre le moment qu’il a vécu cette nuit. De recrue de dernière minute à role player hyper précieux en sortie de banc, Gary Payton II est tout simplement un modèle de persévérance. Effort, travail, confiance en soi… autant de qualités qui lui ont permis de se faire une place chez une équipe aussi compétitive que celle de Golden State. Typiquement le genre de story qui peut inspirer n’importe qui.

Alors qu’il s’était déjà illustré lors de la victoire de Golden State à Denver lors du Game 3, Gary Payton II est l’un des héros du Game 5. Dans une rencontre pas forcément très belle et où les Warriors ont pas mal traîné des pieds, GPII a apporté l’énergie dont Golden State avait cruellement besoin pour manger les Nuggets. Papa peut être fier.   

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top