Nets

Kevin Durant est passé à côté de son Game 1 : le cadenas des Celtics a tenu, et Jayson Tatum avait avalé la clé

Kevin Durant Nets 17 décembre 2021

Ouai, il y a des raisons de tirer la tronche.

Source : NBA League Pass

On l’attendait de pied ferme pour commencer cette série, qui s’annonce déjà légendaire. Manque de bol – mais surtout d’air – Kevin Durant n’a pas pu s’exprimer librement dimanche soir, étouffé par une défense des Celtics qui avait minutieusement préparé le coup. Allez, petite séance tactico-technique. 

Donnons d’abord un peu de contexte. À la lecture du boxscore final de ce match 1 entre Celtics et Nets au TD Garden, Kevin Wayne Durant affiche quand même 23 points, 4 rebonds et 3 assists. Oui, c’est très correct comme ligne. Mais l’on parle de KD, l’une des plus grosses machines offensives de l’histoire qui, sauf amputation des deux jambes, ne saurait se satisfaire d’un vulgaire « correct ». Et si l’on rajoute par dessus tout le contexte, à savoir un premier tour de Playoffs – période normalement idyllique pour observer un Kevin Durant trottiner dans son habitat naturel -, on peut difficilement s’attendre à autre résultat qu’un match XXL de sa part. Mais voilà, en face, ce sont les Celtics d’Ime Udoka. Une escouade guerrière qui sait parfaitement préparer la réception d’un joueur de grand talent. On parlait des stats de Kevin, et bien on en a volontairement oublié une que l’on vous dévoile sans plus attendre, c’est son nombre de pertes de balle : six (!), dont trois dans le premier quart-temps. Autant de déchet dans le jeu du leader des Nets, c’est étrange. Il est toutefois le symbole de la réussite défensive des C’s. On sait que KD a besoin de lâcher un ou deux dribbles avant de poser ses appuis pour dégainer. Mais ce dribble justement, était ultra contesté par la défense de Boston, via l’intermédiaire d’un Jayson Tatum aux mains chapardeuses. La paire Marcus Smart – Daniel Theis a quant à elle récupéré des ballons fuyants sur les situations de trappes : un vrai boulot d’équipe. Incapable de créer son espace donc, KD n’a eu qu’une maigre réussite dans l’entame de match.

Et ce n’est pas tout, car la tige a été marquée à la culotte toute la partie. Bien sûr, ça reste Kevin Durant, donc la main chauffe forcément à un moment, et ce malgré le nombre de bras qui s’y opposent. Cette pression infernale sur demi-terrain aura néanmoins été l’une des clés de la victoire des C’s. Rien n’a été rendu facile, et ça passe aussi par les déplacements de la star de Brooklyn : bump systématique sur chaque coupe, contestation des démarquages… La réalisation de ces mouvements, habituellement simples, demande alors deux fois plus d’énergie. Et sans surprise, ça s’est bien ressenti sur la fin de match. On parle de Kyrie qui s’est fait enrhumer par Jayson Tatum au buzzer, mais quelques secondes avant, c’est KD, forcé a prendre des appuis carrément dégueu par une forte pression défensive, qui a manqué le tir de la gagne. Trappeurs professionnels dans cette première manche, les Celtics ont pu compenser ce double effort par des flottements défensifs parfaits, limitant les ouvertures trop flagrantes et permettant de casser une éventuelle tentative d’extra passe en se montrant toujours menaçant sur les interceptions. Bref, ce match aura été une mise en exergue du collectif défensif des C’s, et cela ne souffre d’aucune contestation.

Mission réussie pour Boston. La victoire est en poche et KD n’a pas pu avoir l’impact qu’on lui prédisait. Il faudra maintenant poursuivre cet effort dès mercredi prochain, puisque même avec toutes ces courses, le Kevin inscrit 23 points. On imagine donc l’ampleur du carnage si le garçon n’est ne serait-ce qu’un peu moins surveillé. 

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top