Bucks

Jrue Holiday connait son contrat par cœur : huit secondes de jeu face aux Cavs et 300 000 dollars dans la poche, un sou est un sou

Jrue Holiday 10 avril 2022

Il est content, tu m’étonnes, il peut.

Source image : NBA League Pass

On s’est d’abord demandé ce qu’il se passait, un peu comme Darius Garland mort de rire devant la scène. Puis on a très vite compris que le business restait le business. Ce soir Jrue Holiday était titulaire face aux Cavs puis il est sorti au bout de huit secondes, et l’opération lui a donc rapporté 300 000 balles. 

Autant en sourire, d’autant plus qu’on a une petite théorie que l’on vous exposera dans les lignes ci-dessous. Les faits ? Les voici. Le match entre les Cavs et les Buck était commencé depuis à peine dix secondes lorsque Jrue Holiday a empoigné volontairement un Darius Garland qui semblait au courant du bail. Le cinq de départ des Bucks était alors composé de Sandro Mamukelashvili, Antetokounmpo le Faux, Jordan Nwora, Jevon Carter et donc Jrue, bizarre, qu’est-ce qu’il fait là lui. Ce qu’il faisait là on l’a alors vite compris, et c’était donc une histoire de deniers, une histoire de biffetons.

“Jrue Holiday a commencé le match et a immédiatement fait une faute pour pouvoir sortir. Cela lui permet de toucher une prime de 306 000 dollars qu’il touche en ayant disputé 67 matchs avec une moyenne supérieure à 3,15 rebonds, selon Bobby Marks.”

En premier lieu… on en parle des termes de la prime ? 67 matchs pourquoi pas, voilà qui prouve la constance du mec mais 3,15 rebonds ? Vraiment ? Non pas qu’on ne l’en pense pas capable, pépère tourne à 4 rebonds par match en carrière, mais c’est surtout ce 3,15 sorti de nulle part qui nous a fait sourire enfin bref, laissez-nous kiffer. Incroyable doivent en tout cas être les entretiens de début de saison entre les dirigeants et les joueurs.

“60 matchs et 38,841589% au tir pour 200 000 on est bon ? Non ? 59 matchs ça va ? Allez, vendu mais 180 000 balles, wakatépé”.

Plus sérieusement on sait que la NBA renferme un paquet de deals de ce genre, autour du nombre de matchs joués, des statistiques, des trophées ou d’une présence au All-Star Game, et la scène ayant été largement partagée on se dit alors que Jrue Holiday, connu tout de même pour être un type sacrément respectable, profitera peut-être de l’occasion pour faire don de sa prime à une association ou tout autre organisme caritatif, parce qu’on aura bien ri et parce que tout le monde sera content. On ne dit pas qu’il va le faire hein, on dit qu’il “pourrait” le faire, mais on dit aussi qu’il fait ce qu’il veut avec son pognon et que ça ne l’empêchera pas d’être un mec bien.

Bref, c’était la petite scène marrante du soir, parce que très clairement le début de soirée ne vend pas son lot de rêve entre les différents blow-outs proposés. Sur ce on file, on a un coup de téléphone à passer à notre président de club. 150 euros par joueur si on prend aucune faute technique avant la fin de saison ça se tente non ? Sur un malentendu ça pourrait passer, on y croit fort.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top