Les Français en NBA

Théo Maledon à fond la caisse : 25 points et 6 passes face au Magic, on peut avoir ça jusqu’à la fin de la saison ?

Théo Maledon 24 mars 2022

Attention, l’objectif du Thunder reste quand même de perdre le plus de matchs possible. Alors sois bon Théo, mais pas trop.

Source image : NBA League Pass

Depuis le temps qu’on l’annonce, qu’on le demande plutôt, Théo Maledon a peut-être bien lancé son dernier sprint de la saison 2021-22. Plus de Luguentz Dort ni de Josh Giddey sur le backcourt, un Shai Gilgeous-Alexander qui devrait être utilisé de manière parcimonieuse sur les trois dernières semaines de la saison régulière, et donc un duo qui doit hausser le ton et envoyer de la grosse promesse : Tre Mann et Théo Maledon.

Les stats maison du All-Star Game de Rouen (et Niort) c’est juste ici

Le premier ? Il affiche le facies d’un gamin de 13 ans mais il a déjà prouvé à de nombreuses reprises qu’il y avait du génie en lui. Ça dribble tah Kyrie Irving et ça shoote comme Damian Lillard, ça a déjà envoyé quelques cartons et notamment avant-hier avec 35 pions face à Boston, de quoi lui offrir une jolie moyenne à 16 points par soir au mois de mars. Le second ? Ce match de la nuit face au Magic, autre franchise dont la victoire n’est pas le premier objectif actuellement, est évidemment le théâtre de sa meilleure performance de la saison. Théo Maledon cette nuit c’est 25 pions à 9/13 au tir et 5/5 aux lancers, 4 rebonds, 6 passes, une belle relation avec Olivier Sarr et une fin de match tout en détente avec 17 points inscrits lors du dernier quart, de quoi affirmer qu’en 2022 une franchise de NBA a vu deux Français scorer 22 des 34 points de son équipe dans un quatrième quart. Tout en détente c’est le passage à retenir de la perf de Théo cette nuit, lui qui n’est jamais aussi fort que lorsqu’il est en confiance, lui qui va pouvoir, on l’espère, profiter de cette fin de saison tranquille à OKC pour enchainer les belles perfs.

Rien de très fou à retenir de ce match, au global, si ce n’est qu’hormis un début de match maitrisé de la part des hommes de Jamahl Mosley c’est plutôt le Thunder qui aura imposé son rythme tout au long de la rencontre. Difficile de juger un duel lors duquel Isaiah Roby domine alors on ne le fera pas, l’objectif ici étant franco-gaulois, l’objectif ici étant de mettre Théo Maledon sur un piédestal qu’il n’a que très peu eu l’occasion d’escalader depuis un an. Tété ne sera pas Hall Of Famer demain mais dans ce tankico on aura tout de même vu le natif de Rouen abuser le dénommé Jeff Dowtin comme un U15 pendant une bonne heure, enchainer les drives puissants et lâcher quelques merveilles de passes au milieu de la défense frauduleuse d’Orlando pour permettre à OKC de gagner un match de panier-ballon après dix défaites consécutives. C’est déjà ça, c’était cool, ça casse pas trois pattes à un canard mais ça mange pas de pain, qu’elles sont belles les expressions de la langue française.

A voir comment Mark Daigneaut et son staff décideront de traverser les dix derniers matchs de la saison mais Théo Maledon a prouvé une fois de plus que dans un cadre un peu détendu du slip il était capable d’être celui qui porte la culotte du Thunder. Ne reste plus qu’à enchainer les ficelles, slip, culotte, ficelle, on a notre combo et on peut donc refermer tranquillement cet article, merci d’avoir lu jusqu’au bout.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top