Bulls

Chicago est toujours allergique aux cadors : fessée reçue contre les Bucks, 0-16 contre le Top 3 des deux conférences, les Bulls n’y arrivent pas

Chicago Bulls 23 mars 2022

Les Bulls et les cadors du championnat, ça ne veut vraiment pas.

Source image : NBA League Pass

Alors qu’ils venaient de récupérer un peu de confiance en triomphant des Raptors, les Bulls ont replongé cette nuit à Milwaukee. Nouvelle défaite contre un cador du championnat pour Chicago, pas le plus rassurant à 3 semaines des Playoffs. 

Pour les stats maison de cette rencontre à sens unique, c’est par ici qu’il faut cliquer.

C’est malheureusement une triste stat qui fait grincer les dents et qui ne fait qu’empirer à chaque affrontement : Chicago n’y arrive pas contre les gros. À chaque fois, on attend le fameux match référence qui va donner de l’espoir aux fans de Windy City pour la postseason et on attend toujours. Comment espérer lutter pour le Larry O’Brien si l’équipe n’est pas capable de combattre les yeux dans les yeux avec les meilleurs ? On ne parle pas d’un bilan un peu négatif ou une série de trois ou quatre défaites face à des ténors. Non, on parle de 0 victoires et 16 défaites face au Top 3 des deux conférences, à savoir Phoenix, Memphis, Golden State, Miami, Milwaukee et Philadelphie. Le match de cette nuit dans le Wisconsin aurait pu permettre d’envoyer un message à la concurrence mais quelque chose nous dit que cela ne risque pas d’effrayer grand monde. Chicago a encore failli et dans les grandes lignes. Le suspense a-t-il vraiment existé durant ce match ? Non. Le premier quart-temps avait donné le ton et les Bucks ont vite montré qu’ils étaient les patrons et que les Bulls devraient se contenter du rang de padawan. Trop sérieux des deux côtés du terrain, Milwaukee a récité sa partition sans forcer et encore, il manquait Khris Middleton.

Longtemps leaders à l’Est, les Bulls ne font qu’enchainer les désillusions depuis le All-Star Break. Alors même que l’infirmerie se vide petit à petit (seul Lonzo Ball était absent cette nuit), la belle forme de la première moitié de saison ne revient pas à Windy City. Aujourd’hui, Chicago donne presque l’impression d’être un bon tirage au premier tour des Playoffs. L’équipe n’a gagné que quatre de ses treize derniers matchs et les rivaux ne se privent pas pour lui passer devant au classement. Parler de play-in pour les hommes de Billy Donovan paraissait une hérésie il y a encore quelques semaines mais cela pourrait vite devenir une réalité si l’état de forme des taureaux devait se maintenir. Toronto, septième, n’est qu’à deux matchs derrière et la fin du calendrier ne sera pas une partie de plaisir avec encore plusieurs cadors au programme (Bucks, Heat, Cavs et Celtics). Il s’agirait de ne pas gâcher une campagne qui, jusque-là, était brillante…

Les Bulls ont encore buté sur un ténor du championnat et il va falloir trouver le moyen de rallumer la machine sous peine de risquer gros sur cette fin de saison. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top