Grizzlies

Dillon Brooks a enfin remis son short : renfort de poids pour les Grizzlies, au meilleur moment de la saison

Dillon Brooks 14 mars 2022

Depuis quand il a de la barbe Cauet ?

Source image : NBA League Pass

Plus de deux mois qu’il n’avait pas remis les pieds sur un parquet NBA, et si les Grizzlies se sont fort bien accommodés de son absence, disons que son retour est une bénédiction et qu’il offrira très vite à Taylor Jenkins quelques solution supplémentaires sympathiques niveau rotation. Dillon Brooks de retour ? Une sacrée bestiole de plus en short mais, surtout, des Grizzlies enfin au complet, et au meilleur des moments.

Ja Morant et Desmond Bane sur le backcourt, Dillon Brooks dans l’aile et le duo Jaren Jackson Jr. / Steven Adams dans la raquette ou aux alentours. Téma le starting five bien relou, et dîtes-vous que la second unit n’est pas mal non plus. Tyus Jones, De’Anthony Melton et Ziaire Williams pour faire souffler les petits, Kyle Anderson pour ramener ses sprints et son XP et Brandon Clarke son explosivité. D’autres loulous seront probablement utiles en bout de banc mais le cœur de la rotation est bien là, à un mois des Playoffs, et Taylor Cauet Jenkins va donc pouvoir commencer tranquillement à tricoter en vue du vrai objectif de sa jeune bande. Le gros évènement de la soirée des Oursons dans l’Oklahoma ? C’était évidemment le retour du soldat Dillon Brooks, absent depuis début janvier  cause d’une cheville fragile, lui qui avait été tant utile au printemps dernier pour sortir Memphis du play-in et pour lutter face au Jazz en Playoffs.

20 points par match au bas-mot rejoignent donc un roster déjà ultra-solide cette saison, et surtout un profil de two-way player qui manquait aux Grizzlies. Jaren Jackson Jr. fait sa loi dessous mais chez les petits c’était jusque-là compliqué et les perfs de Ja Morant servaient d’arbre pour cacher la forêt, et Dillon va donc ramener sa pitbullosité en défense en même temps que ses solutions offensives, parfait pour aborder la dernière ligne droite avant la postseason, t’sais la seule période de l’année où ça défend un peu. Joie de vivre faut garder, joie de vivre partager, joie de vivre nous on a ça, joie de vivre on veut donner semblait en tout cas fredonner hier soir Didi avant le tip-off, presque de l’émotion au moment de refouler les lattes et de retâter de la gonfle, et ses 15 points, 2 rebonds, 4 passes et 1 steal à 6/14 sont autant de bonnes nouvelles pour sa franchise, le tout couplé à une victoire logique mais pas offerte non plus par le Thunder.

Du tir, du drive, du floater, du dunk, de la défense. Dillon Brooks is back, les Grizzlies sont au complet pour la première fois de la saison, ils sont toujours deuxièmes à l’Ouest et il est peut-être l’heure d’en faire un tout petit peu plus qu’une équipe spectaculaire. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top