Hawks

Lou Williams dans l’histoire : 985ème match NBA débuté sur le banc, le record all-time de Dell Curry n’est plus !

Lou Williams 17 février 2022

Au passage, Lou Williams n’est pas seulement celui qui en joué le plus, mais accessoirement l’un des meilleurs sixièmes hommes de l’histoire. Sacré Loulou ce Lou.

Source image : NBA League Pass

L’histoire ne dit pas si Lou Williams a battu ce record pour fêter dignement en ce 17 février les 59 ans de Michael Jordan mais partons du principe que ça n’a rien à voir. Car cette nuit c’est un record bien spécial que le sniper des Hawks a battu, un record qui lui ressemble, un record qui symbolise parfaitement sa carrière. 

C’est désormais officiel, aucun joueur n’a débuté autant de matchs NBA sur le banc que Lou Williams. Jamais. Dans toute l’histoire. Meilleur sixième homme de la Ligue en 2015 avec les Raptors puis en 2018 et 2019 avec les Clippers, Lou Will est assurément l’un des meilleurs – si ce n’est le – remplaçants de toute l’histoire de la Grande Ligue, à la table des Kevin McHale, Manu Ginobili ou autres Jamal Crawford, et son milestone du soir est en tout cas un dossier de plus à la candidature de cet officieux statut. Steve Kerr ou Jamal Crawford justement avaient été dépassés depuis un bail, et cette nuit c’est le responsable direct de l’explosion des tirs à 3-points dans les années 2010 – Dell Curry – qui a donc vu Sweet Lou le prendre de vitesse par la voix de gauche.

17 saisons dans les pattes, déjà, pour l’ancien shooteur des Sixers, des Raptors, des Rockets, des Lakers et des Clippers, revenu depuis deux ans à Atlanta après un premier bail de deux saisons en 2013 et 2014, et plus de 15 000 pions scorés en carrière, ça commence à faire, pour un homme qui aura donc débuté 985 de ses 1 107 matchs sur le banc, presque l’entièreté de sa carrière si l’on excepte la saison 2010 à Philly et 2016 avec les Lakers, deux exercices durant lesquels il avait du jouer les pompiers de service dans le cinq de départ.

Peut-être un détail pour vous mais pour nous ça veut dire beaucoup, et Loulou s’inscrit donc en tout cas de manière officielle tout en haut des rankings du genre. A peine 7 points par match cette saison, le poids des ans (35) qui se fait toujours ressentir, mais la barre des 1 000 matchs qui sera bientôt passée et une première place qui n’est pas près de bouger. C’est pas le Hall Of Fame, mais Loulou mériterait presque ses initiales gravées sur chaque banc de la Ligue.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top