Thunder

Josh Giddey s’est farci les Knicks pour sa première au Madison : 28 points, 11 rebonds, 12 passes, ce gamin est un vrai crack

Josh Giddey 15 février 2022

Une bonne tablée dis-donc.

Source : NBA League Pass

Ils sont donc désormais quatre à avoir posé un triple-double lors de leur première au Madison Square Garden : Wilt Chamberlain, Magic Johnson, Chuck Person et… Josh Giddey. Cette nuit le rookie à éclaboussé Big Apple de son talent pour mener son équipe à la victoire avec 28 points, 11 rebonds et 12 assists à 50% au shoot et 75% depuis Melbourne, profitant, cerise sur le gâteau, d’un money time « compliqué » des Knicks.

Les stats maison de l’incroyable money time des Knicks c’est juste ici

L’entrée en matière est bonne pour les Knicks. Evan Fournier est adroit et il se permet même de planter un gros shoot sur la tête de son compatriote Tété Maledon. Julius Randle est dans un bon soir, ses shoots rentrent et il impacte positivement le jeu. On se dit que les Knicks ont le match en main, encore heureux merde c’est le Thunder en face, pourtant l’écart ne monte pas plus que ça et le Thunder reste menaçant. On voit même Kenrich Williams driver, pull-up à mi-distance et faire ficelle, ce qui ne présage rien de bon pour les New-yorkais. Les hommes de Mark Daigneault réalisent un vrai match de coquin, ils avancent dans l’ombre avant de, pourquoi pas, porter le coup fatal en fin de rencontre mais minute papillon, on n’en est pas encore là. Un leader illumine alors la rencontre de toute sa classe et son talent. Avec son visage immaculé il aurait pu être égérie pour Cadum ou chanter dans un boys band, mais Josh Giddey a eu l’excellente idée de choisir le basket, et cette nuit il a offert au peuple de NYC une véritable masterclass. Véritable métronome en attaque JG a une fois de plus mis les copains dans des fauteuils massant avec ses caviars, magnifiquement entouré cette nuit par les sse-go Tre Mann et Darius Bazley, le premier claquant  30 points pleins de swag quand le second émargeait à 23 points et 8 rebonds avec des actions bien clutchs lui aussi.

Malgré la performance magnifique des joueurs de Mark Daigneault, il ne faudra pas oublier non plus que les Knicks ont une fois de plus déçu, ça c’est la version polie. Julius Randle avait pourtant bien commencé la rencontre en sécurisant rapidement son premier triple-double de la saison, mais le MIP 2021 a en revanche produit une bouillie de basket dans les dernières minutes. On a l’habitude cette saison de le voir se flétrir complètement lorsque le match se tend et cette sensation était encore flagrante cette nuit. En prolongation, Julius est redevenu Jules. En plus de n’avoir absolument aucun impact en attaque il a commis une faute inutile en posant un écran de déménageur énervé au moment où Vavane faisait ficelle du parking, avant de vendanger un ballon dans les tribunes à trente secondes de la fin, son troisième ballon égaré dans les six dernières minutes. L’attitude était encore une fois dramatique et le résultat éloigne encore un peu plus les chances de play-in, qu’elle est dure cette saison des Knicks, qu’elle est dure.

New York continue donc son exploration des abysses de la NBA avec brio tandis que les gamins du Thunder régalent. Ca commence à faire beaucoup de joueurs qui se développent dans l’Oklahoma, et s’ils peuvent aller chercher de telles victoires sans leur franchise player on se dit qu’au retour de SGA le Thunder a le potentiel d’être un vrai poil à gratter pour le reste de la ligue CQFD ? Le Thunder va bien prendre son temps avec Shai, parce que les victoires c’est choupi, mais les victoires ça ne les arrange pas des masses non plus.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top