Kings

Le trade de Tyrese Haliburton a remué son monde : « l’équipe était sous le choc, dévastée, et Tyrese était en larmes »

Tyrese Haliburton

Tirons un peu sur l’ambulance.

Source image : NBA League Pass

Nous sommes le mercredi 9 février 2022. Un peu moins de 24h après l’envoi par Colissimo de Tyrese Haliburton dans l’Indiana, on respire un peu mieux. Les Kings ont fait ce move, il est désormais derrière eux. Devrait-on pour autant s’empêcher de passer en revue toutes les réactions des différents acteurs de la Ligue ? Clairement pas.

Procédons par dézoom. À 21 ans, Tyrese Haliburton était sans doute l’élément le plus dévoué du roster de Sacramento. Il est donc le premier choqué par ce trade. « L’équipe était choquée, dévastée… Tyrese était en pleurs », a confié Matt Barnes, ancien joueur des Kings. Le sophomore a ensuite informé ses coéquipiers qu’il allait être envoyé dans les terres paysannes de l’Indiana. Selon les dires de De’Aaron Fox – relayés par Franklin Cartoscelli, journaliste pour le média des sports de Sacramento – aucun gars n’a cru Tyrese jusqu’à ce que la nouvelle soit officialisée par les insiders. Si l’on éloigne encore un peu la loupe de l’objectif, les dirigeants des autres franchises sont également tombés sur le popotin. D’après Adrian Wojnarowski, ils ne savaient pas que Tyrese était disponible à l’échange, sinon ils auraient évidemment tenté de monter un trade. « La ligue est assommée après cet échange » a confié le binoclard de chez ESPN, lui aussi visiblement bien choqué par cette breaking. C’est bête. Ce vieux move camoufle quelques bons choix qui auraient pu/dû relancer Sac Town depuis quelques saisons. Les derniers choix de draft par exemple, ne sont pas tous catastrophiques : De’Aaron Fox en 5ème position de la Draft 2017, Gary Trent Jr. en 37ème position de la Draft 2018 – même si échangé dans la foulée – Tyrese Haliburton en 12ème position de la Draft 2020, Xavier Tillman en 35ème position de la Draft 2020. Il est beaucoup trop simple de tirer sur l’ambulance, donc on freine. Mais freiner avec cette ambulance est impossible, à tel point que l’on en est rendu à utiliser Xavier Tillman pour relativiser la situation. On va donc tirer sur une ambulance qui freine.

Mais il a raison le Dwyane ! Cela fait bien trop longtemps que la région Meurthe-et-Moselle s’attribue la recette de la tarte au maugin. « Cette tarte fromagère ronde et plus ou moins épaisse comporte comme base une pâte feuilletée. Celle-ci sera garnie de l’ingrédient de base, le fromage blanc » indique le site keldelice. On s’égare, un peu comme le management de Sacramento. La mauvaise gestion du cas Marvin Bagley III, la valse des entraîneurs façon Waldemar Kita (11 velledas différents en 16 ans), les derniers Playoffs qui remontent à la saison 2005-06. Certaines reconstructions présentent apparemment plus d’obstacles que d’autres. Mais encore faudrait-il essayer de les éviter, ces obstacles. Les Kings n’ont certes pas retouché au but depuis cette saison 2018-19 terminée à 39 victoires pour 43 défaites, et la – ô combien cruelle – 9ème place de la Conférence Ouest. Mais est-ce pour autant qu’il faut claquer un all-in en se séparant de l’un des futurs visages de la franchise ?  L’idée est sans doute de regoûter aux Playoffs sous le management actuel. Il faut marquer les esprits, mais surtout les pages Wikipédia. Si Monte McNair – simple General Manager intérimaire – débloque la situation sur le court terme, alors son statut ne sera plus jamais le même. Compte tenu de l’investissement de Tyrese Haliburton, de ses larmes lorsqu’il a appris qu’il allait quitter l’une des franchises les plus raillées de NBA, il paraît évident que ce n’était pas le bon choix. Et ce, même si la paire De’Aaron Fox – Domantas Sabonis ramène Sacramento en Playoffs. Pas de culture de l’instant, pas avec nous.

« Je vais être ici et je vais aider à changer la culture et l’histoire de cette franchise » – Tyrese Haliburton, pour ne jamais oublier

C’est l’éternelle histoire du garçon 6/10 dont une fille 9/10 tombe amoureuse. Ce fou malade ne la calcule pas et l’envoie par Colissimo à l’autre bout du pays. Viendra un jour il regrettera, c’est sûr.

Sources texte : ESPN /Sports 1140 KHTK / NBCSports

1 Comment

1 Comment

  1. Dam Dou

    9 février 2022 à 20 h 29 min at 20 h 29 min

    Sauf que Sacto est un garçon bien en deçà des 6/10…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top