Los Angeles Clippers

Reggie Jackson crucifie les Lakers : victoire 111-110 des Clippers, ce derby fut original, cette fin de match fut complètement folle

Reggie Jackson 4 février 2022

Un match plaisant mais, surtout, une dernière minute complètement dingo. Victoire des Clippers, au bout du suspense, dans un… drôle de derby.

Source image : NBA League Pass

On en avait glissé deux mots hier juste ici, ce derby de Los Angeles n’était pas forcément celui auquel on s’attendait il y a quelques semaines/mois. Deux équipes de milieu de tableau, pour des raisons différentes, et no offense mais des joueurs comme Malik Monk, Nicolas Batum, Stanley Johnson ou Luke Kennard en quasi têtes d’affiche de ce match. Parfois on se moque, mais parfois c’est rafraichissant et cette nuit les Clippers et les Lakers nous ont offert un match superbe, original mais superbe.

Les stats maison de ce match complètement fou c’est juste ici !

On a presque envie de switcher directement sur cette dernière minute mais par respect on va quand même parler un tout petit peu du match, mais vraiment un tout petit peu. Figurez-vous donc que le revenant Anthony Davis a dominé la raquette des Clippers en attaque, privée d’Ivica Zubac même si on s’en fout, mais figurez-vous surtout qu’en 2022 ces messieurs Serge Ibaka et Marcus Morris Sr. se placent en pensant à la trade deadline sont encore capables de lui tenir la dragée haute de l’autre côté du terrain. Un duo d’intérieurs qui fait le taf pour les Clippers, Reggie Jackson qui joue les patrons de fort belle manière et le squad de Tyronn Lue qui fait la course en tête, en s’arrachant les tripes, as usual cette saison. En face Russell Westbrook a des grosses veines mais n’est pas en veine, AD garde le cap et Dwight Howard rajoute un peu de hustle, mais le collectif des Clippers semble plus abouti que celui de leurs voisins honnis, LeBron James manque terriblement à son équipe, sans blague, assez logique finalement au vu des dernières semaines.

Cool, on arrive donc à cette fin de match, on vous avait dit que ce serait court.

Menés de douze points à l’orée du dernier quart, les Lakers se sortent alors les doigts du… piège. Austin Reaves est trop choupi et il dunke dans le trafic, Russell Westbrook se met à jouer juste et empile trois tirs consécutifs et revoilà les jaunes dans le match, alors qu’en face les Clippers semblent anesthésiés. Brandon Boston s’est trompé de ville, Isaiah Hartenstein s’est trompé de sport mais heureusement le retour des titulaires fait du bien même si Nico Batum préfère se concentrer sur la défense en ce soir – c’est assez rare pour être signalé – de maladresse. Le trio Reggie / Serge / Marcus a un nom de soldats de la Pat Patrouille mais redonne un peu d’intérêt au match, en face Anthony Davis rentre et ça fait du bien enfin parait-il, à trois minutes de la fin les Voiliers mettent les voiles, haha, et comptent sept pions d’avance. Money time on arrive.

Il neige dehors et c’est peut-être parce que Russell Westbrook plante un tir du parking, Malik Monk échoue de près mais arrache son rebond et pose un énorme and one, le Brodie enchaine à mi-distance, Reggie Jackson tente de tuer le match mais Malik Man claque un gros 3-points et les Lakers mènent de deux petits points à 30 secondes de la fin, fait chaud ici. La suite ? La folie. Temps-mort Clippers, Marcus Morris filoche dans le corner, 109-108 Clippers, temps-mort Lakers. Russell Westbrook envoie Anthony Davis dans les airs, chouette un système bien exécuté en jouant sur les points forts, c’est con mais c’est pas souvent, 110-109 Lakers… plus aucun temps-mort, ça aussi c’est chouette. Reggie Jackson profite alors d’une défense pas tip-top en place pour aller placer un lay-up sooooo clutch, 111-110 Clippers, toujours pas temps-mort on a dit, et Anthony Davis envoie une prière au buzzer… clang, loupé, victoire Clippers à l’issue d’un money time fou fou fou.

Les Lakers ne passent pas loin mais une fois de plus les Clippers prouvent que leurs ressources sont folles. Des Clippers qui prennent 1,5 match d’avance au classement sur… les Lakers, dans une lutte imprévue pour les places en play-in, et si une bonne partie des superstars attendues jadis à Los Angeles ont regardé le match sur leur I-Pad… nous on s’est régalé et c’est bien ce qui compte. Allez, highlights, chausson aux pommes et on enchaine.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top