Shaqtin a Fool

Shaqtin’ A Fool, saison 2021-22, Vol. 9 : Kelly Oubre Jr. et Nikola Jokic dansent avec les stars pour fêter la nouvelle année

L’année 2022 a commencé sur les chapeaux de roues avec deux énormes buzzer beaters de DeMar DeRozan… mais 2022 n’avait pas vraiment commencé puisque le Shaqtin’ A Fool n’était pas encore sorti. On a finalement eu droit à notre premier bêtisier de l’année ce vendredi soir avec du dunk raté, un peu de swing, du booty shake et même un Russell Westbrook en intérim BTP/vendange, bref ce premier volume est déjà une masterclass.

Quoi de mieux qu’un bon dunk raté pour commencer le premier Shaqtin’ A fool de l’année. Aleksej Pokusevski est tout seul en contre-attaque, il croit prendre son envol… mais les pieds collent un peu au parquet. Le pire c’est que ce grand optimiste espérait taper un reverse dunk mais il faudra lui expliquer que le principe d’un dunk c’est de sauter avec les mains au-dessus du cercle pour mettre la balle dedans. Un dunk raté pour commencer il n’y a rien de plus efficace mais attention parce qu’on rentre ensuite dans la section danse et le niveau est très élevé. Michael Kelly Jackson Oubre Jr. nous a en effet sorti son meilleur move en défense… sur la ligne des lancers, avec les mains sur les hanches et tout son corps qui descend au rythme effréné de ses genoux qui s’ouvrent et se referment dans un swing infernal.

Un Serbe peut ensuite en cacher un autre et c’est donc Nikola Jokic que l’on retrouve pour une  nouvelle démonstration de danse. Là c’est un magnifique twerk façon pays de l’Est auquel nous avons droit avant même que le match n’ait commencé. L’arbitre n’a pas pu se retenir d’éclater de rire devant cette scène surréaliste alors qu’on peut voir au fond de l’écran un Nicolas Batum dépité par la scène. Le Français était très certainement jaloux de ce booty tellement incroyable mais ce Shaqtin’ A Fool n’en serait pas un sans la contribution habituelle de Russell Westbrook, qui nous a une nouvelle fois montré tous ses talents de maçon en balançant un horrible mid range qui a fini au dessus de la planche. Le Russ a même le droit à une deuxième action où on le voit perdre la balle tout seul et dans son propre camp après l’avoir fait passer entre ses jambes. Quelqu’un devrait peut-être lui dire que tout le monde a bien vu qu’il n’aura aucun problème à se reconvertir à la fin de sa carrière non ?

Ce début d’année était placé sous le thème de la danse alors on a déjà hâte de voir le prochain. La grande question étant : Russel Westbrook peut-il être nominé une centième fois de suite ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top