Heat

Duncan Robinson et Tyler Herro se farcissent les Suns : 60 points pour le duo, on connait des Splash Brothers qui vont être jaloux

Duncan Robinson 9 janvier 2022

« C’est qui Klay Machin ? »

Source image : NBA League Pass

A croire que les deux n’avaient que peu goûté la hype grandissante à quelques heures du retour de Klay Thompson, à croire qu’on aime bien inventer des beefs inexistants pour sauver une intro mais bref, Duncan Robinson et Tyler Herro ont bien mérité le surnom de Splash Brothers de la nuit. Les Suns sont venus, les Suns ont vu, et les Suns ont… reçu. Allez zou, sortez les kevlars.

Les stats maison de la belle grosse victoire du Heat c’est juste ici !

Pour commencer ? Honneur à Monsieur… Erik Spoelstra. Parce qu’à un moment donné il va bien falloir dire les choses et mettre en avant le bilan du Heat (26-15), et le mettre en parallèle avec la manière par laquelle Miami avance cette saison. Sans Bam Adebayo depuis un bail, sans Jimmy Butler ces derniers temps et devant composer avec les absences ponctuelles d’absolument tous ses leaders, Coach Spo réussit pourtant à garder le Heat dans le droit chemin, usant de toute sa science et sortant de sa manche quelques pairs d’as dont on aurait pas imaginé l’existence. On pense à Caleb Martin, potentiel starter définitif tant il a démontré qu’il avait la mentalité locale (défense, défense et défense), on pense à Omer Yurtseven, rookie qui avait explosé lors de la pré-saison et qui offre de belles garanties depuis quelques matchs, on pense à Max Strus, espèce de sniper Wish devenu en quelque semaines un vrai role player qui compte. Cette nuit ? Tout ce petit monde était une fois de plus présent au rendez-vous, il le fallait face à des Suns en tête de la Ligue et qui retrouvaient pour leur part Deandre Ayton, et si le duo de vétérans Kyle Lowry / P.J. Tucker a joué les moniteurs de colo, c’est un autre duo qui avait décidé de cartonner Phoenix avec la manière…

Tyler Herro, Duncan Robinson. Duncan Robinson, Tyler Herro. Deux poignets incroyables, deux… remplaçants d’Erik Spoelstra, puisque si Tyler connait son rôle Duncan Robinson ne fait que le découvrir depuis peu, et au final deux hommes qui auront grandement participé à cette nouvelle – grosse – victoire de leur équipe, en scorant 60 points à eux deux, environ la moitié des points du Heat, face à des Suns pourtant réputés pour ne laisser que peu de places aux attaquants adverses. Mais cette nuit ni Chris Paul, ni Mikal Bridges ni Jae Crowder n’auront réussi à rentrer dans la tête des deux snipers, le beau gosse de la bulle compilant un 33/5/3/3 le confortant dans sa place de favori au trophée de Meilleur sixième homme de la saison, alors que le sosie de Jimmy Neutron se contentait pour sa part d’un petit 8/16 du parking pour finir le match avec 27 points au compteur. 20/34 à 3-points d’ailleurs depuis trois matchs pour DR, qui avait eu du mal à lancer sa saison mais pour qui tout ça semble n’être désormais qu’un mauvais souvenir, alors que l’Instagrameur n’en finit plus pour sa part d’envoyer carton sur carton en passant, notamment, la barre de la trentaine pour la quatrième fois de la saison.

Une victoire 123-100 au final, un match sans pour les Suns mais une victoire lourde de sens pour une franchise du Heat qui se positionne plus que jamais dans les hauteurs de l’Est, le tout sans ses deux meilleurs joueurs faut-il encore le rappeler. Kyle Lowry qui enseigne à ses jeunes élèves l’art de défendre intelligemment ? Le duo de tireurs d’élite qui monte en régime et les role players qui donnent entière satisfaction ? Hum, on ne sait pas où ça ira tout ça, mais pour l’instant ça y va gaiement.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top