MIP Rankings

NBA MIP Ranking 2021-22 : oui on a mis deux Grizzlies sur le podium, oui on a mis plein de sophomores dans le classement

Desmond Bane 28 décembre 2021

Ja Morant, Miles Bridges et Desmond Bane composent notre podium MIP en décembre, mais Jordan Poole, Dejounte Murray ou Tyler Herro suivent de près.

Source image : NBA League Pass

C’est reparti pour un tour. Qui dit saison NBA dit récompenses individuelles, et parmi celles ci celle du Most Improved Player est particulièrement appréciée. Si certains des anciens lauréats n’ont pas forcément confirmé par la suite (Bobby Simmons, Aaron Brooks…), d’autres ont carrément lancé en leur saison MIP une carrière de futur Hall Of Famer (Tracy McGrady, Giannis…) alors que la plupart a enchainé avec une vraie carrière bien solide (Gilbert Arenas, Boris Diaw, Jimmy Butler, C.J. McCollum…). Qui sont les leaders de la MIP race après deux mois et demi de saison régulière ? C’est parti pour le checkpoint !

(Stats arrêtées au 30 décembre)

#10 OG Anunoby

Eh, attends, on va quand même pas dégager un mec du classement parce qu’il s’est blessé, si ? A deux doigts de sortir des dix le OG des Raptors, mais n’oublions pas qu’avant de faire banquette à cause d’une hanche qui siffle, l’ailier bodybuildé tournait à plein régime dans une équipe qui ne manque pourtant pas de prétendants dans la course au leadership. Toujours aussi polyvalent, le féroce défenseur a rajouté les skills offensifs à son éventail et si la doublette VanVleet / Siakam fait le taf, le trio de jeunes pousses qu’il forme avec Scottie Barnes et Gary Trent Jr. représente une belle possibilité de sourire au Canada. Bon, mais sinon, il revient quand Oscar Guillaume ? Ah, on nous fait signe qu’il est l’un des 850 Raptors dans le protocole COVID et qu’il sera probablement de retour début janvier. Enfin !

Stats 2020-21 : 15,9 points, 5,5 rebonds, 2,2 passes, 1,5 steal et 0,7 contre en 33,3 minutes

Stats 2021-22 : 19,3 points, 5,3 rebonds, 2,7 passes, 1,5 steal et 0,6 contre en 36,8 minutes

#9 Cole Anthony

Première entorse au fameux “règlement” qui voudrait nous interdire de mentionner des sophomores (deuxième année) dans la course au trophée de MIP, mais Monta Ellis et Gilbert Arenas se marrent en lisant cette phrase. La vérité c’est que, cette saison, certains joueurs en année 2 font plus que progresser, ils explosent littéralement. Un 33/2/2/3/3 dans une victoire face au Jazz (!) nous avait notamment mis la puce à l’oreille en début de saison, et après une courte période d’absence le fils de Greg a repris les affaires là où il les avait laissé, en compagnie d’un étonnant Gary Harris et d’un affolant rookie nommé Franz Wagner. Joueur frisson par excellence, déjà clutch et il nous l’avait prouvé dès sa saison rookie, CA s’est mué cette saison en homme à tout bien faire et nous promet encore quelques cartons jusqu’au mois d’avril.

Stats 2020-21 : 12,9 points à 39,7% au tir dont 33,7% du parking et 83,2% aux lancers, 4,7 rebonds, 4,1 passes et 0,6 steal en 27,1 minutes

Stats 2021-22 : 20 points à 41,8% au tir dont 35,4% du parking et 87,6% aux lancers, 6 rebonds, 5,8 passes et 0,8 steal en 34,2 minutes

#8 Tyrese Maxey 

Là encore un sophomore, là encore – comme souvent – une progression statistique, mais Tyrese Maxey est surtout devenu, comme son copain du dessus, un joueur qui compte en NBA. Attaquant racé capable de gros coups de chaud, défenseur ultra-solide formant avec Matisse Thybulle et Joel Embiid un trident bien compliqué à enfoncer, et un rôle chez les Sixers qui s’est vu décuplé dès lors que Ben Simmons a commencé à faire du boudin. Des moyennes qui ont doublé, un statut de leader, déjà, dans le roster de Doc Rivers, et si Philly galère à faire décoller sa saison T-Max n’y est clairement pas pour grand chose.

Stats 2020-21 : 8 points à 46,2% au tir dont 30,1% du parking et 87,1% aux lancers, 1,7 rebond, 2 passes, 0,4 steal et 0,2 contre en 15,3 minutes

Stats 2021-22 : 16,5 points à 47% au tir dont 36% du parking et 87,1% aux lancers, 3,4 rebonds, 4,5 passes, 0,7 steal et 0,6 contre en 34,6 minutes

#7 Jalen Brunson

Pas le plus flashy de la bande mais alors… quelle propreté. Free agent l’été prochain Jalen risque d’avoir un paquet de messages sur son répondeur tant il prouve cette saison qu’il est peut-être plus qu’un simple remplaçant. Les pourcentages ont un peu baissé mais les responsabilités ne sont plus les mêmes du fait de 1) les absences à répétition de Luka et 2)… son talent. Bah ouais, aujourd’hui si vous cherchez un leader d’attaque, pas trop dispendieux, complet et constant dans l’effort ? Jalen sera votre homme, et c’est notamment grâce à sa progression que les Mavs s’en tirent pour l’instant avec un bilan pas trop dégueulasse. Messieurs sortez le chéquier, la saison prochaine c’est du 20/5/6 chez un contender. Vous pouvez fav.

Stats 2020-21 : 12,6 points, 3,4 rebonds, 3,5 passes et 0,5 steal en 25 minutes

Stats 2021-22 : 16,1 points, 3,8 rebonds, 5,5 passes et 0,8 steal en 30,7 minutes

#6 Tyler Herro

Le beau gosse participe donc à toutes les courses cette saison. Numéro 1 de notre ranking des meilleurs sixièmes hommes de la Ligue, TH ne peut juste pas ne pas être mentionné chez les potentiels MIP. Même temps de jeu que la saison passée mais autres responsabilités, là aussi du fait des absences à répétition qui gangrènent le roster du Heat depuis le début de saison, mais si l’on parle de Herro en ces lignes c’est surtout… parce que le type est une bête. Deuxième meilleur marqueur de son équipe en sortie de banc et déjà auteur de quelques cartons à des pourcentages incroyables, l’Instagrameur est devenu un homme et nous lâche un début de saison level bulle 2020, la constance en plus et avec deux ans d’XP dans la sacoche. Finalement, Miami a peut-être bien fait… de ne pas l’échanger contre James Harden.

Stats 2020-21 : 15,1 points à 43,9% au tir dont 36% du parking et 80,3% au lancer, 5 rebonds, 3,4 passes et 0,6 steal en 30,3 minutes

Stats 2021-22 : 20,6 points à 44,4% au tir dont 40,8% du parking et 86,3% aux lancers, 5 rebonds, 3,9 passes et 0,6 steal en 32,1 minutes

#5 Dejounte Murray

Warning, paragraphe possiblement écrit avec de petites étoiles dans les yeux. Cité parmi les favoris au trophée à peu près… tous les ans, Dejounte n’a de cesse de progresser mais cette saison la progression ressemble fort à une explosion. De saveur, de talent, de beauté, de polyvalence, de clutchitude, de gentillesse et de douceur, oups on s’évade. Leader au classement des triples-doubles, leader d’une franchise qui étonne alors qu’on lui promettait l’enfer, et donc quasiment passé en deux mois de “crack décevant” à border All-Star. Le flow est titanesque, le talent est proportionnel, les frissons sont là dès qu’il fout un short, bref on est (je suis) à deux doigts d’être amoureux du franchise player des Spurs. Old good days.

Stats 2020-21 : 15,7 points à 31,7% du parking, 7,1 rebonds, 5,4 passes, 1,5 steal et 0,1 contre en 31,9 minutes

Stats 2021-22 : 17,8 points à 34,1% du parking, 8,4 rebonds, 8,8 passes, 2 steals et 0,4 contre en 34,2 minutes

#4 Jordan Poole

Annoncé compte double. Complètement claqué en début de carrière, un peu plus en confiance après quelques mois, insaisissable en 2021 et désormais bien installé dans la rotation de Steve Kerr, Jordan Poole est à deux doigts de faire oublier Klay Thompson, nan on déconne. Plus sérieusement ? Le combo guard est un freak qui a été élevé à bonne école et le voir en poser 30 un soir sur trois n’est même plus original, titulaire sur ce début de saison et futur (parmi les) sixième homme de luxe de Warriors candidats au titre. Vrai sniper, vrai incendiaire, JP a surfé en début de saison sur une pré-saison de rêve pour confirmer tout le bien qu’on a mis du temps à penser de lui, et bien aidé par le Warriors Spirit voilà qu’on a désormais trouvé un nouveau chouchou à suivre… après s’être allégrement moqué à son début chez les pros. Karma.

Stats 2020-21 : 12 points à 43,2% au tir, 1,8 rebond, 1,9 passe, 0,5 steal et 0,2 contre en 19,4 minutes

Stats 2021-22 : 17,9 points à 44,2% au tir, 3,4 rebonds, 3,4 passes, 1 steal et 0,2 contre en 30,7 minutes

#3 Desmond Bane

Poussez-vous de devant, Desmond Bane vient de débarquer dans vos vies. Encore un sophomore, on vous avait prévenu, et il serait presque logique de dire que cette saison Desmond est déjà devenu le… deuxième meilleur joueur des Grizzlies. On se faisait la réflexion hier entre nous et nous-même (bah quoi ?), pas sûr qu’on n’ai vu un seul mauvais match de DB cette saison, et si Ja Morant est la caution star de la franchise et le roi des highlights, Bane est le lieutenant parfait du futur All-Star sur les lignes arrières. Un bras incroyable, un body capable d’aller finir de près, un sang-froid à toute épreuve et un fit évident avec une équipe plus que jamais excitante, et aujourd’hui le joueur de deuxième année est désormais bien installé dans le cinq de départ de Taylor Jenkins. Encore quelques mois d’expérience et John Wall pourra ressortir son éternel débat du meilleur backcourt de la Ligue, et le duo Bane / Morant aura de beaux arguments à faire valoir.

Stats 2020-21 : 9,2 points, 3,1 rebonds, 1,7 passe, 0,6 steal et 0,2 contre en 22,3 minutes

Stats 2021-22 : 17,3 points, 4,3 rebonds, 2,2 passes, 1 steal et 0,4 contre en 29,6 minutes

#2 Miles Bridges

Chute en première place, chute en première place ! Miles Bridges descend d’un cran ce mois-ci, bougez pas on en parle juste après, mais fan des Hornets rassurez-vous ça n’est pas spécialement à cause d’une baisse de régime. Passé par la case protocole COVID, le destructeur d’âmes humaines continue de faire du sale soir après soir ou presque, avec moins de coups de folie mais au moins autant de constance. Le retour aux affaires de Terry Rozier a rééquilibré les forces pour les Hornets et Miles Bridges continue de se régaler en option 2, avec un LaMelo Ball amoureux et partageur de highlights, suffisant pour faire de la franchise à Jojo une équipe un minimum satisfaisante. Machine à fracasser des cercles en début de carrière et devenu cette saison un joueur capable de tout en attaque depuis son aile, Kilomètres Ponts est le synonyme parfait de progression cette saison et a déjà un pied et demi sur le podium final de notre ranking.

Stats 2020-21 : 12,7 points, 6 rebonds, 2,2 passes, 0,7 steal et 0,8 contre en 29,3 minutes

Stats 2021-22 : 19,7 points, 7,2 rebonds, 3,7 passes, 1,1 steal et 0,8 contre en 36,2 minutes

#1 Ja Morant

Comment pourrait-il en être autrement. Phrase un peu pompeuse car tous les goûts sont dans la nature mais en tout cas, ici, Ja Morant a pris place en première position de notre ranking. Stoppé par une entorse du genou puis un protocole COVID et tancé par les petits malins qui avaient pointé du doigt le fait que les Grizzlies se portaient très bien sans lui, Ja a repris les travaux là où il les avait laissé et le résultat est… flamboyant. Deux échauffements face au Thunder et aux Warriors, le frein à main desserré contre les Kings puis un game winner contre les Suns pour ponctuer une soirée à 33 pions et une masterclass la nuit dernière pour gâcher l’anniversaire de LeBron James avec 41 pions et 10 rebonds. Sur ces deux derniers matchs ? 9/12 du parking, pour couronner le tout, et des Grizzlies qui surfent désormais sur le talent de leur leader de 22 ans. En deux mots ? All, Star. En trois lettres ? MIP.

Stats 2020-21 : 19,1 points à 44,9% au tir dont 30,3% du parking et 72,8% aux lancers, 4 rebonds, 7,4 passes, 0,9 steal et 0,2 contre en 32,6 minutes

Stats 2021-22 : 24,5 points à 47,8% au tir dont 38,3% du parking et 77,2% aux lancers, 5,7 rebonds, 6,6 passes, 1,5 steal et 0,3 contre en 32,4 minutes

Sources : basket reference et espn

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top