Spurs

Dejounte Murray ne s’arrête plus : nouveau triple-double, nouvelle perf XXL, le crack des Spurs marque son territoire

Dejounte murray 2

Le patron des Spurs en image.

Source image : NBA League Pass

Encore une fois excellent dans la grosse victoire des Spurs chez les Clippers, Dejounte Murray confirme sa montée en puissance. Où s’arrêtera le crack des Éperons ? 

Le début de saison avait laissé craindre une année bien difficile pour les fans de Fort Alamo mais les récents résultats peuvent clairement leur donner de l’espoir pour la suite. San Antonio a remporté huit de ses treize derniers matchs et ils ne sont aujourd’hui qu’à une petite victoire de Portland et de son dixième spot, synonyme de Play-in Tournament. Quand on voit le bilan qu’ils avaient il y a un mois (4-13), on sent vraiment un groupe qui a retrouvé des couleurs et ça passe avant tout par les performances d’un joueur qui n’en finit plus de nous surprendre : Dejounte Murray. Attendu au tournant après le départ des cadres durant l’été, le meneur avait un boulevard pour prendre le commandement dans le Texas et il n’a pas déçu. La vedette locale affiche ses meilleures stats en carrière (18 points de moyenne mais aussi plus de 8 rebonds et 8 passes et presque 2 steals) et on sent qu’il a vraiment franchi un palier à l’intersaison, au point d’être un candidat crédible pour le titre de Most Improved Player. Général des Spurs en attaque, polyvalent à souhait, chien de garde en défense, Murray continue de cocher les cases et on se dit qu’il est loin d’avoir atteint son plafond. Alors qu’il n’a que 25 ans, il a déjà rejoint quelques noms prestigieux dans l’histoire de San Antonio. Grâce à son triple-double contre les Clippers, Dejounte a égalé David Robinson comme le seul joueur des Spurs à avoir réussi dix triple-doubles sous la tunique grise. Sur la saison actuelle (6TD), il est aussi sur la première marche de la Ligue, ex-æquo avec un certain Nikola Jokic. On a vu pire comme compagnie.

Le jeunot assure, les Spurs enchaînent les victoires et remontent au classement, on part donc sur une belle story et on attend désormais de savoir comment elle se terminera. Les Spurs peuvent-ils tromper les pronostics et arracher une place en Play-in, voire en Playoffs ? Pour un effectif qui a perdu DeMar DeRozan, Patty Mills, Rudy Gay et dont la plus grosse signature s’appelle Doug McDermott (no offense), ça serait quand même assez impressionnant. Si ce scénario se produit, nul doute qu’il faudra tirer notre chapeau à Dejounte Murray, lequel est clairement devenu le franchise player et le leader de l’AT&T Center. De bon augure pour l’avenir de San Antonio, puisqu’il est sous contrat jusqu’en 2024. Autant dire que s’il continue sur sa lancée, son deal de 64 millions sur 4 ans paraitra comme une belle affaire. C’est Gregg Popovich qui doit se frotter les mains en ce moment.

Dejounte Murray enchaîne les triple-doubles et San Antonio remonte lentement mais sûrement la pente. Attendue comme une équipe visant la Lottery, la franchise texane se prend à rêver des Playoffs. On croyait ce scénario infaisable mais la dernière devise à la mode à Fort Alamo semble être : impossible n’est pas Murray.

Source texte : StatMuse

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top