Wizards

Washington s’écroule : encore des valises de points encaissés et Indiana qui enfonce les Wizards dans leur marasme récent

Washington Wizards 7 décembre 2021

La tête des mauvais jours pour D.C.

Source image : NBA League Pass

Ils restaient sur deux défaites de rang et le déplacement à Indiana avait tout d’une belle affaire pour relancer la machine. Pas de bol, Washington s’est encore pris les pieds dans le tapis et la franchise de la capitale repart du Bankers Life Fieldhouse avec un nouveau revers. 

Pour les stats maison de la victoire des fermiers, c’est ici. 

Malgré une cinquième place à l’Est, tout n’est pas rose du côté de D.C. Après un excellent début de saison qui a été salué par tous les observateurs, les Wizards semblent lentement mais sûrement rentrer dans le rang. Défaits à trois reprises sur les quatre derniers matchs, dont une raclée à domicile contre Cleveland, les protégés de Wes Unseld Jr. semblaient en grand besoin d’une victoire pour remonter la pente et rester au contact du podium à l’Est. Pour cela, quoi de mieux qu’un déplacement à Indiana ? Toujours pourris par les blessures, les fermiers vivent un début de saison bien compliqué et ils restaient même sur quatre défaites consécutives avant la réception de nos amis de Poudlard. Pour ne rien arranger, Rick Carlisle était privé de T.J. McConnell et Justin Holiday. Une mauvaise dynamique, un titulaire et le sixième homme sur la touche, quelle occasion en or pour les Wizards. Malheureusement, c’est souvent quand on croit que c’est trop facile que les choses partent en cacahuètes et ça a encore été le cas cette nuit.

Un lecteur du matin, en voyant la box score, se dira peut-être que la rencontre a été serrée de bout en bout et qu’Indiana a fini le boulot sur la ligne au bout du money time. Et bien non. Les Pacers ont dominé la rencontre de la tête et des épaules et Washington n’a pu que tenter une course-poursuite infructueuse tout du long. Si Bradley Beal a enfin joué à son niveau, c’est l’ensemble du collectif qui a déçu cette nuit, montrant un bien triste visage. La défense était la belle surprise de ce début de saison et elle est en train de glisser petit à petit vers le bas, à mesure que les matchs avancent. Sur les quatre dernières défaites, D.C a encaissé 116 points à… trois reprises. Pourtant, les adversaires rencontrés ne sont pas les principales forces de frappe du pays, ils sont plutôt dans le ventre mou en termes d’attaque. Cette nuit, c’est Domantas Sabonis qui a donné l’impression de jouer au daron avec la défense des Wizards, enchaînant les paniers et les and one, bien aidé par l’incapacité des sorciers à protéger leur rebond défensif. Le score final ne donne peut-être pas l’impression d’un si gros écart, parce que Aaron Holiday s’est offert son petit coup de chaud sur le gong pour rendre la feuille de match moins crade, mais c’est une nouvelle défaite nette et sans bavure pour la franchise de la capitale et il va falloir se reprendre rapidement. Si le Jazz est le seul cador sur les quatre prochains duels (Pistons, Kings et Nuggets), la suite des événements est autrement plus tendue. Au programme : les Suns, le Jazz, les Nets, les Knicks, les Sixers, le Heat, les Cavaliers et les Bulls après le 1er de l’an. Autant dire qu’on parle d’équipes qui sont un niveau au-dessus par rapport aux Pacers. Si les fermiers font aussi bien, vaut mieux ne pas imaginer ce que feront les autres.

Les Wizards ont enchainé une troisième défaite consécutive à Indiana et ça fait même huit revers en douze matchs si on regarde un peu plus loin. Pas de quoi paniquer car Washington reste cinquième mais il vaudrait mieux réagir avant que le tableau ne reflète ce qu’on voit actuellement sur le terrain. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top