News NBA

20 équipes sur 30 ont au moins un bilan à l’équilibre aujourd’hui : pas de doute, la NBA cette saison, c’est la jungle !

Nikola Jokic 9 novembre 2021

C’est chauuuud !

Source image : NBA League Pass

La saison NBA 2021-22 a repris depuis seulement un mois et une semaine, et la bataille au sein des deux conférences est déjà épique. En effet, quand on jette un œil au classement en ce 25 novembre, on voit que 2/3 des équipes de la Ligue possèdent au moins un bilan à l’équilibre.

C’est un tweet de Stats By STATS qui nous a mis la puce à l’oreille. En parcourant le monde de l’oiseau bleu ce matin après les matchs de la nuit, on est tombés sur ce constat assez marquant par rapport au début de saison : sur les 30 équipes en lice, 20 sont au moins à 50% de victoire, une première dans l’histoire de la NBA après 15 matchs minimum si l’on en croit SBS. À l’Ouest comme à l’Est, on a dix franchises avec au moins un bilan à l’équilibre. Le 10e à l’Ouest, c’est Minnesota avec neuf victoires pour neuf défaites (à égalité avec Denver et Memphis). De l’autre côté du pays, c’est Boston, avec dix succès pour neuf revers depuis la reprise (à égalité avec Atlanta et Philadelphie). Alors qu’on avait l’habitude de voir la Conférence Ouest ressembler au Far West avec beaucoup de franchises très compétitives en même temps, c’est surtout l’Est qui semble revenir en force en ce début de saison avec pas moins de cinq équipes possédant au moins 60% de victoire (contre trois à l’Ouest), à savoir Brooklyn (14-5), Miami (12-7), Chicago (12-7), Washington (11-7) et Charlotte (12-8). Et quand on sait que les Bucks – champions en titre – préchauffent seulement (11-8) et qu’on attend mieux des Hawks, des Celtics voire des Knicks (10-8), on se dit que la bataille va vraiment faire rage tout au long de la saison.

Source : ESPN

20 équipes sur 30, c’est également le nombre de franchises pouvant se qualifier pour les Playoffs grâce au nouveau système de la NBA incluant le play-in tournament. Coïncidence ? Probablement pas. L’an dernier, on avait déjà vu à quel point la mise en place du play-in pouvait booster la fin de la saison régulière en matière de compétition et d’enjeux. Dans la NBA d’aujourd’hui, peu de franchises se retrouvent dans une véritable situation de reconstruction. Il y a le Thunder, il y a Houston, il y a Detroit et il y a Orlando, quatre équipes qui font très bien le boulot quand il s’agit de laisser des wins à la concurrence (bilan de 16-57 en combiné). On peut éventuellement rajouter les Spurs si on veut. Mais sinon, ça joue au moins une place au play-in tournament. C’est le cas des Wolves notamment, qui sont aujourd’hui sur cinq victoires de suite. C’est le cas aussi d’autres équipes qui ne sont même pas dans le Top 10 de leur conférence à l’instant T, comme les Cavaliers par exemple, ou les Kings et les Pelicans malgré leurs résultats claqués. On n’oublie pas non plus les Raptors et les Pacers, respectivement 12e et 13e à l’Est alors qu’ils peuvent poser des problèmes à n’importe qui avec le talent qu’ils possèdent dans l’effectif. Tout ça pour dire que la NBA est aujourd’hui dans un cycle où la parité semble vraiment avoir sa place, où l’aspect compétitif est bien marqué et où règne une certaine incertitude d’un soir à l’autre. Et franchement, ce n’est pas pour nous déplaire. Déjà parce que la NBA n’a pas toujours été aussi ouverte, notamment dans le haut du tableau et en particulier dans l’ère des superteams ces dernières années. Vous vous rappelez quand ça annonçait Nets – Lakers en Finales avant la reprise ? Aujourd’hui, ceux qui ont misé dessus sont un peu moins sereins avec l’absence de Kyrie Irving côté Brooklyn et les galères de la bande à LeBron. Et puis parce qu’on sait que le classement peut bouger très vite en cas d’une grosse série de victoires ou d’un terrible enchaînement de défaites. De quoi rendre la saison régulière passionnante de bout en bout, ce qui n’est pas le cas tous les ans faut bien l’avouer. Bataille pour le podium, bataille pour le Top 6, bataille pour obtenir un tableau favorable en Playoffs, bataille pour le play-in tournament… clairement c’est la jungle !

La saison 2021-22 est pour l’instant passionnante, et on hâte de voir ce qu’elle va nous réserver dans les semaines et mois à venir. Il se passe des choses tous les soirs, y’a des équipes qui représentent de belles surprises tandis que certains favoris tâtonnent, et on ne s’ennuie pratiquement jamais. Pourvu que ça dure !

Source texte : Stats By STATS

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top