Spurs

Zach Collins ne devrait pas rejouer avant Noël : 2020 ou 2021 ou 2022, malheureusement on ne sait plus avec lui

Zach Collins

La bouille de Zach Collins en plein match, tiens voilà une belle image d’archive !

Source : NBA League Pass

Pour voir Zach Collins troquer sa blouse d’interne pour l’uniforme des Spurs, il va falloir attendre encore un peu. Selon les dernières nouvelles, l’intérieur ne devrait pas rejouer avant Noël. 

Les fans des Spurs sont-ils au courant que Zach Collins est un joueur de San Antonio ? La question mérite d’être posée car l’homme de verre n’a toujours pas fait la moindre apparition sous un uniforme texan. L’intérieur de 2m11 n’a d’ailleurs plus enfilé un short et un maillot NBA depuis le 13 août 2020, c’était avec Portland, c’était chez Mickey. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et, visiblement, le natif de Las Vegas ne sait pas trop bien nager. Blessure à la cheville, à l’épaule, fracture de fatigue au panard… le joueur de 24 ans n’arrive pas à se débarrasser de cette poisse. En juin, il a signé un double contrat : le premier, plutôt alléchant, de 22 millions de dollars sur trois ans à San Antonio, le second avec l’infirmerie des Spurs. Le joueur se remet d’une troisième opération de la cheville en seulement dix mois. C’est beaucoup, c’est peut-être même trop à seulement 24 ans, voilà aussi pourquoi Portland n’a rien fait pour le retenir en ville cet été. Dans des propos relayés par Tom Orsborn de San Antonio Express-News, Gregg Popovich a donné des nouvelles de son joueur.

Quand Pop parle, on l’écoute, et le gourou des Spurs évoque donc un retour sur le terrain pour faire un peu de shoot. Quand on voit les derniers mois de galères, on se dit que c’est déjà une grosse étape dans la rééducation du grand frère de Jimmy Neutron. Le bougre avait quand même montré de belles choses lors de ses débuts. En trois saisons, Zach a joué 154 matchs pour 5,7 points, 7 rebonds et un honnête 44% de réussite au shoot. Il progressait et aidait bien les Blazers en sortie de banc par sa taille et son dynamisme. Oui mais voilà, le petit Collins devait sans doute occuper l’ancien casier de Brandon Roy et il a chopé la malédiction du Yoann Gourcuff de l’Oregon. Résultat : « indisponible » devient le synonyme de « Zach » et les blessures s’enchaînent depuis un an et demi. Cet été, les Spurs on tenté le coup et, pour l’instant, c’est l’infirmerie qui en profite. Mais attention, à son retour Zach Collins pourrait faire du bien à un secteur intérieur emmené par Jakob Poeltl, Thaddeus Young et le dresseur de chevaux Drew Eubanks. Dans ce beau paysage (non), l’ancien de Gonzaga peut faire son trou, reste à savoir quand l’intérieur foutra la cheville en dehors de son ranch pour faire son retour en pleine possession de ses moyens. 

On est désolés pour les fans des Spurs mais il va falloir attendre encore un peu pour voir Zach Collins en tenue à Fort Alamo. L’intérieur continue de préparer son retour mais il faudra attendre minimum Noël pour le voir mettre un pied sur le terrain. Après un an et demi sans jouer, voilà ce qui serait un beau cadeau. 

Source Texte : Tom Orsborn / San Antonio Express-News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top